Histoire vécue Santé - Maladies > Autres      (5028 témoignages)

Préc.

Suiv.

Témoignages sur le coma

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 384 lectures | ratingStar_266565_1ratingStar_266565_2ratingStar_266565_3ratingStar_266565_4
Le 31 mai 2003, j'ai été victime d'un accident de moto en compétition, à SPA, j'ai fait 15 jours de coma, glasow à 5, plus quelques fractures dont la c7. Je suis resté à l'hopital en Belgique 2 semaines avant d'être rapatrié à l'hopital PURPAN à TOULOUSE, où j'ai passé 1 mois en neurologie, puis j'ai été transféré à la clinique des cèdres pour 1 mois de rééducation, et encore 1 mois à la clinique de L'UNION. Je n'ai aucun souvenir depuis la veille de l'accident, d'être parti en course, d'être tombé, ni peur, ni mal, ni aucune souffrance, par même m'être réveillé, le premier souvenir que j'ai, c'est d'aller en chaise roulante pour monter dans une ambulance, vers la clinique des cèdres, donc 1 mois et demi d'absence totale. Il y a 6 années aujourd'hui que j'ai eu cet accident, et "les seules séquelles que j'ai", c'est un état hébrieux permanent, l'impression d'être saoul constement, mais sans le coté gai) , et une envie de rien (état dépressif) j'ai l'impression de vivre pour les autres, et de ne resentir aucun plaisir personnel. J'ai même fais une compétition de moto pour voir, et j'ai terminé second, après avoir été en tête quelque tours, mais j'avais la sensation d'être totalement détaché de ce je faisais, je me voyais faire tout, bien, mais comme si ce n'était pas moi, comme si j'étais au dessus. Je n'ai pas refais de course, mais je roule sur circuit parfois et plutôt pas mal, mais toujours dans cet état. On m'a dit que mon état pouvait s'améliorer, ou rester comme cela, tant pis on verra bien. Lors de mon accident, les organisateurs de la course m'on cru mort, et le lendemain, ont apris que je n'étais que dans le coma. Heureusement, je ne souffre pas physiquement, mais chaque seconde est pénible à vivre, je fatigue assez vite car j'ai l'impression de faire tout sous auto-contrôle. Ce que je vis aujourd'hui, c'est donc du bonus, tant mieux, et je peux profiter de mes enfants NOE 10 ans et FLAVIE 6 ans, que je j'ai failli pas connaitre car elle avait 4 mois quand j'ai eu mon accident. Bon courrage à tous ceux qui ont vécu une sitiuation difficile, mais il faut se battre pour ceux que l'on aime, car si mon accident avait été fatal pour moi, ce n'était pas un problème, je ne me rapelle de rien, ni peur, ni mal. On éteint la lumière… Philippe THOMAS N° 31 en SuperoadsterCup 2003 sur Z1000.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


266565
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Piler les medicaments reduit ieur efficacite? - medecine veterinaire

image

Coucou jeanine. Je pense qu'en fin de compte c'est la seringue qui serait le plus pratique. C'est ce que je fais et moi aussi je me suis posée la question si les médicaments gardaient la même efficacité en les écrasants donc j'ai posé la...Lire la suite

Bebe de 2 mois brule a la tempe - sante de l'enfant

image

Bonjour, Voilà je viens ici car j'ai besoin de parler de ce qui nous est arrivé hier soir… comme le titre l'indique notre petit bébé de 2 mois a une brûlure au niveau de la tempe droite, mon mari l'avais dans les bras et a voulu retirer une...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Greffé du coeur
Voir tous les  autres témoignages