Histoire vécue Santé - Maladies > Autres      (5028 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un Français sur 6 souffre de douleurs chroniques

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 355 lectures | ratingStar_79648_1ratingStar_79648_2ratingStar_79648_3ratingStar_79648_4

Une étude européenne conduite par l'EFIC (association européenne pour l'étude de la douleur) en partenariat avec le laboratoire Mundipharma révèle que la douleur chronique concerne un Européen sur 5 et un Français sur 6. Sur les 7 millions de personnes participant à l'enquête :

- Pas moins de 4,6 millions en souffrent de manière quasi-permanente ;

- La gêne est présente depuis plusieurs années (5,7 ans en moyenne) et 18 % en souffrent depuis plus de 20 ans ;

- Des répercussions sociales, familiales et affectives sont présentes : une personne sur 4 se déclare isolée et incomprise ;

- La douleur chronique touche plus souvent les femmes (58 %) et les 31-60 ans (54 %) ;

- Les symptômes les plus souvent cités concernent le dos (44 %) , les articulations et l'arthrose (31 %) , les migraines et maux de tête (15 %) et les disques intervertébraux (15 %). Le cancer n'est mentionné que par 3 % des patients ;

- La vie quotidienne est également touchée : 51 % se sentent fatigués en permanence, 15 % ont perdu leur emploi du fait de leur condition, 18 % ont vécus des dépressions, etc.

Malgré l'importance de ce problème de santé publique, la prise en charge de la douleur en France reste insuffisante. L'étude européenne rapporte qu'en France, 34 % des patients douloureux ne se traitent pas : un patient sur 5 n'a jamais pris de médicaments pour calmer la douleur et 1 sur 4 a essayé avant d'arrêter son traitement. Les médicaments les plus utilisés sont le paracétamol (38 %) , les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou de l'aspirine (25 %) et des opioïdes faibles (19 %) ou forts (4 %). Mais 67 % pensent que leur traitement n'est pas toujours approprié… Du côté des professionnels, le tableau n'est pas non plus très optimiste : seulement 14 % des médecins utilisent des échelles d'évaluation de la douleur, et cette souffrance reste rarement abordée spontanément par les médecins (26 %). Et seul un patient sur deux est satisfait du médecin qui le traite. Le 17 décembre 2001, Bernard Kouchner avait lancé le deuxième volet du plan antidouleur. Doté de 73 millions de francs, ce plan de 2002 à 2005 prolongeait le précédent. Le bilan de cette étude européenne témoigne du large travail qui reste à effectuer…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


79648
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Piler les medicaments reduit ieur efficacite? - medecine veterinaire

image

Coucou jeanine. Je pense qu'en fin de compte c'est la seringue qui serait le plus pratique. C'est ce que je fais et moi aussi je me suis posée la question si les médicaments gardaient la même efficacité en les écrasants donc j'ai posé la...Lire la suite

Bebe de 2 mois brule a la tempe - sante de l'enfant

image

Bonjour, Voilà je viens ici car j'ai besoin de parler de ce qui nous est arrivé hier soir… comme le titre l'indique notre petit bébé de 2 mois a une brûlure au niveau de la tempe droite, mon mari l'avais dans les bras et a voulu retirer une...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Greffé du coeur
Voir tous les  autres témoignages