Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Autres      (1764 témoignages)

Préc.

Suiv.

Aucuns symptomes auparavant, une vie de jeunes normales sans excés.

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm
Mail  
| 428 lectures | ratingStar_283124_1ratingStar_283124_2ratingStar_283124_3ratingStar_283124_4
Bonjour à tous, Malheureusement je vis la même chose à 35 ans. Je viens de perdre mon compagnon, père de mon fils de 2 ans à l'âge de 38 ans. Aucuns symptomes auparavant, une vie de jeunes normales sans excés. Le 31 août après une opération d'une fistule anales (abcés aux fesses) , 1er symptomes douleur au ventre, 1ère semaine de sept échographie, 2ème prise de sang, 3ème scanner, et 4ème biopsie. Le 1er Oct, annonce du cancer du pancréas, mais déjà là depuis 1 semaine, son ventre avait gonflé, apparement le médecin de la clinique nous a expliqué que c'était de "l'acyte", que c'était l'enveloppe péritoine du à une inflamation qui créé celà. Une douleur atroce, il parait je dirais même insupportable mais avec morphine. Il est donc rentré le 1er oct à la clinique pour faire une ponction de ce liquide afin de le soulager car apparement, ça appuie sur tous les autres organes, du coup ça vous gène énormément et en plus vous avez super chaud et très soif. Mon chéri n'a subi que 2 chimio, car pendant son séjour en clinique, (car il n'est jamais sorti sauf pour aller au funérarium) , il a eû 2 embolie pulmonaire et une phlébite. Etant donné que son état n'était pas fameux ils n'ont pas accentué. Bref je n'écris pas celà pour faire peur à d'autres personnes mais juste pour témoigner de mon expérience en tant que proche d'une personne malade et condamné. Du 1er jour où on nous a annoncé le cancer je n'ai jamais baissé les bras et j'ai toujours motivé mon compagnon en lui disant que la chimio allait retarder la maladie et que si par exemple il gagnait 2 an de sursie peut-être d'ici là les recherches sur la maladie aurait avancé et il pourrait peut-être le guérir. Je ne voulais pas qu'il se sente condamner et qu'il n'arrive pas à profiter de ses 2 enfants (1 fille de 13 ans et son fils de 2 ans). Il devait trouver les ressources pour vivre ses derniers moments (même si nous 'aurions jamais pensé qu'il partirait aussi vite). Moi j'y ai toujours cru et je me suis battu auprès de sa famille et collègues pour que personne ne viennent pleurer à son chevet. Du coup mon chéri a été très fort juqu'au bout. Nous lui avons apporté tout notre amour jusqu'à son dernier souffle. Et quand il est parti ses soeurs et moi-même nous étions sereines car nous savions qu'il savait que nous étions à ses côtés, que nous l'aimions et surtout qu'il ne suffrirait plus car malheureusement la maladie avait gagné !!!! Pour moi, comme une autre personne a témoigné, quand une personne chère doit malheureusement partir à cause d'une maladie et que vous êtes au courant, essayer de profiter à FOND des derniers moments en rigolant, en discutant, en lui apportant votre amour ou votre amitié. Ne pas la laisser seul tout en respectant des temps de repos car ils sont très fatigués par les traitements et les symtomes. Moi j'ai eû la chance que mon employeur me soutienne dans ces moments et c'est même lui qui m'a conseillé de m'arrêter dès le verdict du cancer afin de m'occuper de mon chéri et de mon fils. Et de ce fait je n'ai aucun regret envers mon amour. Et même si aujourd'hui il me manque énormément, je vis pour lui et pour son fils car lui-même aurait voulu que l'on croque la vie à pleine dent même si celle-ci est parfois vraiment mal foutue !!!! Les amis profitaient de la vie chaque jour qui passe, dites aux gens que vous aimez à quels points ils comptent pour vous. Ne restez jamais en froid avec quelqu'un de cher car la vie peut partir si vite et il ne faut pas avoir de regret. Je viens de découvrir une association qui veut se mobiliser sur la lutte contre le cancer du pancréas, car c'est affreux qu'en 2010 bientôt nous mouront de ce cancer, voilà l'adresse : Gros bisous à tous et pleins de courage, et surtout garder de la motivation et apporter tout le bonheur que vous pouvez à votre personne chère.
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


283124
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma pelade - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour à tous !! Je voulais raconter mon histoire dans le but qu'elle puisse peut-être aider certaines personnes… J'ai tellement lu de forum en restant caché sans me manifester que maintenant je me dis que c'est à mon tour. A l'âge de 13 ans...Lire la suite

Nos loulous malades : le post des angoisse(e)s

image

Bonsoir je peux me joindre a vous ? Voilà j'explique mon histoire… enfin celle de Farad. Farad est une écaille de tortue de 4 ans et demi. Il y a un mois elle a commencé à vomir et perdre du poids. Au début on a mis ça sur le compte du...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages