Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Autres      (1764 témoignages)

Préc.

Suiv.

Cancer du col de l`utérus

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm
Mail  
| 400 lectures | ratingStar_273649_1ratingStar_273649_2ratingStar_273649_3ratingStar_273649_4
J'ai l'impression de revivre mon histoire qui a débuté en 2003. Diagnostic de cancer du col en janvier, malgré dernier frottis impec 6 mois auparavant ? Et suivi régulier depuis ma jeunesse. Trithérapie ; radiothérapie, chimio et curithérapie + chirurgie hystérectomie élargie… (de juillet à novembre 2003) Reprise du travail début 2004 et dès le mois de mars, soit 6 mois après la radiothérapie début de la galère ; rectorragies répétées, douleurs inouies, et diagnostic de fistule rectovaginale importante, qui est d'origine posradique. Intervention en urgence, proche de septicémie et pose d'une poche de dérivation en septembre 2004, qui devait être provisoire. Niveau rectum ça allait mieux mais ça commence à se gâter au niveau de la vessie… Un mois de séances quotidiennes en caisson hyperbarre pour cicatriser les tissus endommagés… ça n'aura pas servi à grand chose. En décembre 2004 alors que la poche devait être enlevée, grosse déception c'est là que le chirurgien s'apperçoit que les tissus n'ont pas cicatrisés, de pire en pire au niveau du rectum et que la vessie est une "vraie passoire", impossible à colmater les tissus sont brûlés par les rayons. Et que l'opération prévue ne pourrait se faire… En Février 2005, + en + de douleurs (sous morphine depuis des mois) colostomie définitive et en + urostomie de brycker (soit 2 poches sur l'abdomen). Je me retrouve donc ajourd'hui avec 2 poches à vie, 6 ans après un cancer du col dont la radiothérapie aura changé toute ma vie (mais c'était le prix à payer, pour vivre…). En janvier 2010 : il faudra que je donne ma réponse pour une éventuelle reconstruction vaginale dont les résultats ne sont pas très encourageants dans mon cas… Cette ènième intervention encore très lourde, me permettrait, peut-être, sang garantie, d'avoir après cicatrisation une vie sexuelle normale, en agrandissant mon vagin qui actuellement ne mesure plus que 2-3 cm. Je ne sais toujours pas quoi faire : aujourd'hui je n'ai plus de douleurs, aucune garantie quant à la réussite de l'opération ni à la bonne cicatrisation ? Ça sera peut-être pire après ? Douleurs. L'avis de toute personne pouvant m'aider à prendre une décision serait le bienvenu.
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


273649
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma pelade - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour à tous !! Je voulais raconter mon histoire dans le but qu'elle puisse peut-être aider certaines personnes… J'ai tellement lu de forum en restant caché sans me manifester que maintenant je me dis que c'est à mon tour. A l'âge de 13 ans...Lire la suite

Nos loulous malades : le post des angoisse(e)s

image

Bonsoir je peux me joindre a vous ? Voilà j'explique mon histoire… enfin celle de Farad. Farad est une écaille de tortue de 4 ans et demi. Il y a un mois elle a commencé à vomir et perdre du poids. Au début on a mis ça sur le compte du...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages