Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Autres      (1764 témoignages)

Préc.

Suiv.

Cancer du testicule droit

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 27 ans
Mail  
| 1825 lectures | ratingStar_129441_1ratingStar_129441_2ratingStar_129441_3ratingStar_129441_4

J'ai eu une douleur en 2000, après examen il s'est avéré que j'avais un cancer du testicule droit. La seule solution, l'opération et l'ablation du testicule. A cette époque, j'avais 27 ans, et la nouvelle m'avait complétement abattu. Le cancer s'est révélé être un carcinome embryonnaire (avril 2000) , j'ai donc subi un curage ganglionnaire complet et assez haut (juin 2000) puis suivre un traitement de chimio pendant trois séances de 1 semaines espacées de deux semaines de repos (juillet 2000 a setpembre 2000). Après tout cela la surveillance par scanner et prise de sang tous les trois mois dans un premier temps, puis espacés de plus en plus. Aucune rechute, fin de ces contrôles en Octobre 2007 avec le conseil de me suivre en me palpant le testicule restant et de surveiller l'apparition éventuelle d'une masse suspecte. Mon sperme a été préservé au CECOS en 2000. Deux ans après avoir passé la chimio, j'ai effectué un spermogramme afin de voir une éventuelle infertilité. Les résultats n'étaient pas mauvais selon le médecin. En 2003, naissance de mes filles Alexia et Mathilde (des jumelles). En octobre 2008, je ressent une douleur au niveau du bas ventre, je demande un rendez vous a mon urologue et dans la même période je vois mon testicule tripler de volume et me faire très mal. Immédiatement j'ai pensé être atteint d'un deuxième cancer, cette fois au niveau du testicule gauche. La consultation ne laisse aucun doute quant au diagnostic, le médecin m'opère le lundi suivant de la découverte et procède à l'ablation du testicule gauche, le seul restant. Le diagnostic du médecin tombe, il s'agit d'un séminome de stade 1 et sans cellule métastasiques. J'attends la décision d'un éventuel traitement par l'oncologue. Maintenant je me retrouve sans testicule et j'avoue que même si la douleur physique est en train de passer puisque je suis sorti de l'hôpital depuis deux jours, je n'arrive pas encore a me faire à la simple idée de n'être plus un "homme". J'ai une piqure d'hormone toutes les trois semaines à mon domicile et pour l'instant je cherche plus a me reconstruire psychologiquement. Bien sur, je n'arrive pas a trouver des gens sur le net qui témoignent ou qui ont vécu cette souffrance avant moi. Je suis encore marié avec ma femme qui ma beaucoup soutenu pendant la première maladie et pendant la deuxième. Mes enfants de 5 ans et demi ont une source d'espoir pour moi et me procure un but dans ma vie, les élever. Pourtant, je me pose des questions que je n'arrive pas a poser pour le moment sur ma future vie. Dans deux semaines, je dois voir un psychologue rencontré à l'hôpital pour essayer de travailler sur le fait que je me sente diminué physiquement et afin de m'aider à l'accepter, ce qui sera difficile mais je pense nécessaire pour continuer a vivre avec ma famille en harmonie.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


129441
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma pelade - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour à tous !! Je voulais raconter mon histoire dans le but qu'elle puisse peut-être aider certaines personnes… J'ai tellement lu de forum en restant caché sans me manifester que maintenant je me dis que c'est à mon tour. A l'âge de 13 ans...Lire la suite

Nos loulous malades : le post des angoisse(e)s

image

Bonsoir je peux me joindre a vous ? Voilà j'explique mon histoire… enfin celle de Farad. Farad est une écaille de tortue de 4 ans et demi. Il y a un mois elle a commencé à vomir et perdre du poids. Au début on a mis ça sur le compte du...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages