Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Autres      (1764 témoignages)

Préc.

Suiv.

Carcinose peritoneale

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1075 lectures | ratingStar_273668_1ratingStar_273668_2ratingStar_273668_3ratingStar_273668_4
Josy. Je reviens vers vous avec de la doc : Toujours à lire avec un certain recul… Des pronostics différents selon le stade d'évolution. Globalement pour tous les cas de cancer du côlon-rectum, la survie relative à 5 ans est de 57 %. Le pronostic est étroitement lié au stade auquel le cancer est diagnostiqué. Lorsque la tumeur est superficielle (stade 1) , la survie à cinq ans est de l'ordre de 90 %, tandis qu'elle est de 5 % en cas de métastase. D'où l'intérêt de détecter les cancers le plus tôt possible. Classification TNM Stades au diagnostic. (données 2000) Survie relative à 5 ans Survie relative à 10 ans. Stade I 19 % 94 % 90 % Stade II 28 % 80 % 65 % Stade III 26 % 47 % 36 % Stade IV > J-Claude94 > 22 % 5 % à 5ans et 3 % à 10ans. Source : Francim 2007. A PROPOS DES MARQUEURS : 1- l'élévation des marqueurs permet-elle d'avancer le diagnostic des rechutes ? => oui, en moyenne de 6 mois, elle constitue, en général, le premier signe de rechutes avant même les signes cliniques et radiologiques. 2- cette avance au diagnostic a-t-elle un intérêt clinique pour le patient ? - le plus souvent non car. ? Le cancer est disséminé. ? Le traitement est palliatif. ? Sa précocité n'améliore pas le pronostic et cette annonce engendre une souffrance psychologique. - sauf pour les cancers curables (testicule, thyroïde) et quelques rares cas de métastases isolées opérables. ---------- C'est "LUI" je nomme ainsi mon cancer… La date de ses prémisses, oct 2004… Sous le pseudo de Prolapsus qu'il apparut et Hémorroïdaire, manque pas d'air "LUI", moi, rien vu les autres non plus d'ailleurs, autant qu'ils restent ailleurs car pour merder, ça ils ont su le faire et contrairement à leur, disons, notoriété intelligente, je sais, surtout ne le répétez pas, que je suis un c… Primaire qu'il était "LUI", attablé sur la terrasse au nom bizarre : Sigmoïde, un cousin proche de Côlon et pas si éloigné de Rectum, (faisait 9cm le bébé) une famille soudée à ce qu'il paraît. Il s'accrochait même à la vessie, un collant le mec ! C'était en août 05. En se baladant il trouva, une fois, mon Foie et s'installa de suite, il avait faim "LUI" Coupé puis extradé sur le champ je pensais, en déc 05, que le duel était terminé, hélas il fut assez malin pour envoyer des éclaireurs, juste avant de recevoir le tranchant de la lame. Pas des scouts ses éclaireurs, des virulents méchants, les voilà sur une enveloppe, la tonnelle de la terrasse, son nom : Péritoine, un cousin plus éloigné, de plus "LUI" ose se dilater sur ma Rate ! Se colle à mon pote le Grêle grâce auquel je soigne mon corps ! Gonflé le mec vient de me "bouffer" mon Iléon ! Crac, je le prends droit en face et de profil je l'attaque, je me souviens c'était au moment des vendanges de 2007, j'appelle mon Chiper, poker d'as, je gagne, je reperds, j'avais juste une paire, j'annonce et m'en vais avec le reste d'oseille. Je continue mes balades avec mon toutou, las, ce que j'ignorais malgré les prises en sandwich de mon Chiper et oncologue c'est qu'il s'était caché dans un coin, tout en bas, juste là où il a souvent l'habitude de s'installer, sans doute que la chaleur de cet été pourri de 2008 lui manque, son nom : sa potesse la Prostate. Il a sans doute pensé qu'en regardant plus haut on ne le verrait qu'une fois bien installé ! Hélas ce fut le cas, plus de partie de poker, il me faut le dix de der car il devient chiant le gros "LUI", m'empêche de lui pisser dessus la Vessie son amie refusant de le salir ! Et voilà que pour la rentrée scolaire 08, je coince une partie de mon intestin, une Sténose qu'ils appellent ça, certainement une chieuse, la preuve, elle s'est mise juste en bas du gros Côlon, elle devait avoir des comptes à régler avec le gros… Toujours est-il que les plombiers en es cherchent comment remédier à ce rétrécissement, ils savent qu'il faut laisser le passage, sinon ça risque de déborder de l'évier. Pensez bien que j'ai fait de recherches sur "LUI", RenseignementS pris c'est un truc bizarre, personne ne sait exactement d'où il vient et où il va, il trimballe souvent son "multiplicateur" Métastases qu'il s'appelle, un nom de merde ça j'en suis certain même sans l'avoir jamais vu de face. D'ailleurs nombre de personnes ont cherché à suivre sa trace, misère… il marche en "crabe", juste des traces de ci de là indiquent un parcours chaotique, de quoi nous faire tourner la tête. Pourtant, tout le monde le cherche, paraît qu'il a frères et cousins du même gabarit, sans doute des bâtards… Sur terre il est l' Indésirable, malgré cela il vient se loger chez nous, en colocataire, attendant le moment pour "naître" en notre corps et lui faire du mal. Pourquoi attaquer ainsi, pour quelle raison ? Le but, ça on le sait, mais alors ensuite, "il" sera comme nous puisqu'il est nous en finalité, alors pourquoi… ? Et… si ce "pince sans rire" envisageait de "muter" qu'en serait-il de nos espoirs, heureusement que les "scienteux" (un mot en hommage à Daisy, l'un des ses mots à Elle) le pistent mais est-ce assez… ? Ne fabriquons pas nous-mêmes le monstre, les monstres ? En fait nous ne savons toujours pas d'où il vient, mais savons nous où "il" veut en venir… Dans toute cette divagation, une chose est certaine c'est que je suis prévenu, donc prêt. Le suis-je assez ça vous le saurez plus tard, moi pas… ! Si je parviens à savoir d'où il vient, il y a de fortes chances que je sache mieux ce que je dois faire… C'est dans l'espoir de démontrer que rien n'est jamais perdu, même si l'on ne trouve pas, que je viens ici. Si je perds, j'aurai au minimum, fait le maximum, me restait sans doute une retenue que j'avais pas vu… Donc le voici maintenant accroché, à l'extérieur (semble-t-il) en bas du gros côlon, qui à force va bien finir par maigrir. Adénome carcinome au voisinage de l'anastomose colo-rectal, qu'il s'appelle, rien que ça ! Il vient une fois de plus s'installer en voisin !! Pour la 7ème fois ce n'est plus du voisinage c'est de l'occupation intensive, massive, pesante, pas de doute sur l'invasion, c'est un "LUI" mastoc qui prend du poids sur mon organisme. Une opération se profile face un horizon s'assombrissant un peu plus chaque jour… Je dois en savoir plus lundi 8 sept prochain, mais opé plus que certaine. Retour des courses du 08 sept > opération programmée pour le 28 sept > Laparotomie avec possibilité d'une stomie ? Je vous raconterai ? Comme quoi : ACE, ça 19.9, scan, pet scan, prises de sang, coloscopie et tout le reste n'ont rien prouvé ni affirmé, ni confirmé, comme quoi il n'y a qu'en ouvrant le "gars" qui que l'on peut voir l'autre, ce "LUI" indépendantiste, cet indiscipliné tout comme moi… Il se peut qu'il se soit fâché de savoir que je veux éditer sa volonté, il est vrai que parler de "LUI", parler d'un autre, à travers le rideau, beaucoup de gens le font, juste pour ne pas l'oublier, et comme il aimerait bien qu'on l'oublie, qu'on le laisse "travailler" en paix… S'est fâché le mec, fallait s'y attendre, en fait j'optais à ce jour pour une déraison absurde, je le savais, mais j'espérais, j'espère encore… C'est dit, c'est encore "LUI" > L ? Adénome carcinome au voisinage de l'anastomose colo-rectal et en double > au niveau du rectum, faut opérer fin sept 08 avec un "grattage" de la prostate 8 jours après afin de pouvoir continuer d'uriner. Résultat des opérations : Iléostomie (poche réceptive au niveau du grêle) , miss prostate "gratouillée" , maintenant il me reste une grande fatigue à éliminer. Il est prévu de raccorder le grêle au côlon mi-janvier, le 19 janv, pour tout dire, ce sera galère au début, mais cela devrait s'arranger par la suite ? . Pas de chimio, je réponds trop peu à ce "poison bénéfique" me reste à renifler la "poussière d'anges" , mais je dois rencontrer mon oncologue mi-février, ce sera là encore un moment "délicat" à passer, en fait pout tout vous dire, la fin de l ? Hiver comme je l'attends ! Dire ce que je pense de "LUI" ne me paraît pas d'actualité, trop de choses à lui dire en sourdine ! Voilà une partie dévoilée juste pour vous dire devtenir bon, rien n'est jamis perdu. Tous pour un, Tous contre "LUI" Cordialement. Jean-Claude.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


273668
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma pelade - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour à tous !! Je voulais raconter mon histoire dans le but qu'elle puisse peut-être aider certaines personnes… J'ai tellement lu de forum en restant caché sans me manifester que maintenant je me dis que c'est à mon tour. A l'âge de 13 ans...Lire la suite

Nos loulous malades : le post des angoisse(e)s

image

Bonsoir je peux me joindre a vous ? Voilà j'explique mon histoire… enfin celle de Farad. Farad est une écaille de tortue de 4 ans et demi. Il y a un mois elle a commencé à vomir et perdre du poids. Au début on a mis ça sur le compte du...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages