Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Autres      (1764 témoignages)

Préc.

Suiv.

Constat sans appel, il est impératif d'aller voir un urologue en urgence.

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante - 02/05/10 | Mis en ligne le 29/07/12
Mail  
| 343 lectures | ratingStar_282792_1ratingStar_282792_2ratingStar_282792_3ratingStar_282792_4
Ce forum m'ayant beaucoup aidé l'an dernier, à moi de vous raconter mon expérience. L'an dernier, douleur testiculaire droite, je décide d'aller voir un médecin. Constat sans appel, il est impératif d'aller voir un urologue en urgence. Celui-ci sans prendre de gant m'annonce la terrible nouvelle : cancer ! Le monde s'effondre. Il me prescrit une prise de sang que je fais le lendemain matin et un scanner (parfait d'après lui). Seule HCG est augmentée 25UI/L'au lieu de 2UI/L. L'opération s'impose. L'intervention se déroule très bien en Janvier 2009. L'urologue me prescrit alors une autre prise de sang pour voir l'évolution des marqueurs après l'ablation de la tumeur. Tous les marqueurs sont alors dans la norme. Ouf ! . Mon urologue me propose alors comme traitement soit la surveillance soit la chimiothérapie (2 cures) (tumeur non semino). J'ai choisi la facilité. Seulement après 2 mois de contrôle, le bilan sanguin n'étant plus bon ! => chimiothérapie de rattrapage. 3 cures BEP. Le scanner d'avant chimio ne présentait pas de ganglions mais des nodules aux poumons (le plus gros 7mm). La chimiothérapie s'est bien passée dans le sens médical (les marqueurs se sont normalisés dès la première cure) mais que ce fut difficile physiquement ! D'autant plus, que ma boite catheter s'est infectée à la fin de la dernière semaine de chimio => choc sceptique (Septicémie) direction illico les urgences. Une nuit en observation puis 3 semaines d'antibio en UV ! J'étais effondré ! Bilan d'après chimio : reste quelques nodules aux poumons de 2 même. Les médecins ne sont pas inquiets. A juste titre, le scanner suivant présente plus aucune trace d'eux. A l'heure d'aujourd'hui, ça fait un an depuis la fin de chimio. Je vais pas si mal, je peux faire régulièrement du foot, du tennis. C'est plutôt le coté psychologique d'avoir vécu tout cela à 26 ans qui est le plus dure à digérer… et la récidive est dans un coin de ma tête. Si vous avez des questions, je serai ravi de vous répondre et de vous aider si je peux.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


282792
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma pelade - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour à tous !! Je voulais raconter mon histoire dans le but qu'elle puisse peut-être aider certaines personnes… J'ai tellement lu de forum en restant caché sans me manifester que maintenant je me dis que c'est à mon tour. A l'âge de 13 ans...Lire la suite

Nos loulous malades : le post des angoisse(e)s

image

Bonsoir je peux me joindre a vous ? Voilà j'explique mon histoire… enfin celle de Farad. Farad est une écaille de tortue de 4 ans et demi. Il y a un mois elle a commencé à vomir et perdre du poids. Au début on a mis ça sur le compte du...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages