Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Autres      (1764 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le facteur psychologique peut déclencher un cancer

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 1065 lectures | ratingStar_224720_1ratingStar_224720_2ratingStar_224720_3ratingStar_224720_4
Oui, bien sûr qu’il y a un « capital risque », et que le cancer ou la maladie vont « tomber » parfois sur certaines personnes qui « vivent sainement »…en tous les cas, et à priori, sinon ils n’y aurait pas de jeunes enfants malades…quoi que, on ne sait pas ce qu’à vécu la mère pendant sa grossesse ou dans sa toute petite enfance, ou même avant…et je ne crois pas que le domaine médical soit encore prêt à faire ce type d’étude sur le vécu psychologique personnel ou environnemental des personnes atteintes de maladies clonales. Mais à y regarder de plus près, et mis à part le fait de vivre avec excès…alcool, cigarettes, malbouffe, radioactivité, amiante…etc…j’ai pu remarquer que beaucoup des personnes atteintes de divers cancers, mis à part le côté héréditaire (parents morts de cancers divers…quoique aussi, où place t-on la peur de vivre la même chose, comme une punition inéluctable), il y a très, voire trop souvent, un côté vécu très important qui se cache derrière. Cela va de l’enfance plus ou moins maltraitée, en passant par de gros chocs psychologiques, la maladie et/ou la mort des proches, la tristesse, le déni de soi, la manipulation mentale…j’en passe. J’ai assisté, étant malade moi-même, à pas mal de conférences sur le cancer. Et j’ai pu remarquer ces derniers temps que même les vrais chercheurs purs et durs disent maintenant que le facteur psychologique pourrait être un déclencheur. Ok, ils restent hypothétiques. Mais beaucoup aujourd’hui disent bien que nous avons tous en nous une possibilité de dégénérescence de cellules ou de gènes, et qu’il serait envisageable que certains facteurs personnels plus ou moins difficiles pourraient déclencher ces mutations (puisqu’il en faut 2 à priori pour qu’il y ai cancer). Ils restent dans l’hypothèse, étant donné que ce n’est pas démontrable. Quant à David Servan-Schreiber, il parle en connaissance de cause. Il a étudié tout cela et vécu aussi suffisamment de choses pour avoir le droit de donner son avis…enfin c’est mon avis Il dit ce à quoi il croit, et comment il s’en est sorti aussi, il ne fait pas que produire un best seller…il témoigne. Manger mieux ou bio…vivre sainement, méditer…qu’est ce que ça nous coûte ? En tant que personne malade et grosse interrogation des personnes qui me « soignent » depuis des années parce que je suis dans un si bon état aujourd’hui (même si je sais que je ne guérirais jamais, une année de gagnée reste une année de gagnée), je dis que c’est bien qu’il y ai des livres comme celui-ci qui sortent. Tout simplement parce que pour pas mal de personnes ca marche Alors que l’on voit tellement d’autres ultra médicalisées, suivant à la lettre tout ce qu’on leur dit de faire, sans moral, dans la peine, et qui baissent les bras bien trop vite à force de souffrances. On a le droit de ne pas y croire, c’est humain. Mais si toutes les personnes malades pouvaient y croire vraiment, je pense que la médecine serait étonnée de la force qui réside dans notre petit esprit, conscient ou non de sa force, et qui fait que certains s’en sortent, vivent encore et pas si mal que ca…ou guérissent…sans que le « monde médical » ne comprenne pourquoi. Attention, je ne prône pas le refus de médication ou de suivi médicalisé…en ce qui me concerne c’était un choix personnel que je ne conseillerais à personne. Mais juste une autre façon de voir les choses, de vivre sa vie de malade, de croire en soi et en plein d’autres choses
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


224720
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma pelade - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour à tous !! Je voulais raconter mon histoire dans le but qu'elle puisse peut-être aider certaines personnes… J'ai tellement lu de forum en restant caché sans me manifester que maintenant je me dis que c'est à mon tour. A l'âge de 13 ans...Lire la suite

Nos loulous malades : le post des angoisse(e)s

image

Bonsoir je peux me joindre a vous ? Voilà j'explique mon histoire… enfin celle de Farad. Farad est une écaille de tortue de 4 ans et demi. Il y a un mois elle a commencé à vomir et perdre du poids. Au début on a mis ça sur le compte du...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages