Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Autres      (1764 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mesothelome pleural (cancer de la plèvre)

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 243 lectures | ratingStar_266695_1ratingStar_266695_2ratingStar_266695_3ratingStar_266695_4
Bonjour, Iris, en te lisant mes yeux se sont replis de larmes, je ne peux que t'admirer encore une fois, pour ta maturiter, et tes paroles de bon sens (j'ai du mal à croire que tu n'es que 20 ans). Je pense que ce qui differenties nos histoires, c'est que nous, au contraire de vous on a peu parler de la maladie ensemble, et pourtant elle a duré 3 ans, surement par peur de se faire du mal, quand à mon mari, je me souvient qu'il a parlé à ses enfants au début de sa maladie juste avant de ce faire opérer, mais je ne sais pas ce qu'il leur a dit, ensuite les deux ainés ne vivait plus avec nous, il venait le plus souvent possible, et ils voyaient bien quand celà n'allait pas fort, surtout la dernière année, mais je crois qu'ils ne voulais pas croire ce qui allait arriver et moi non plus, c'était un peu comme un dénit de la maladie. De plus, à ma connaissance, plus tard mon mari ne leur a pas "parler" pour qu'ils" se préparent" il a vaicu cette maladie comme une fatalité, la seule chose qu'il m'a demmandé c'est de concervé notre maison qu'il avait contruite et il disait parfois qu'il se faisait du souci pour nous, pour plus tard, mais j'aurais aussi voulu qu'il me parle de ce qu'il désirait pour nous, ou qu'il nous laisse des conseils, ou des messages ecrits, mais moi je n'ai pas non plus eu le courage de lui poser ces questions, c'était comme si d'en parler allait activer l'inévitable et pour moi c'était inconsevable, même si au fond de moi je savais que celà devait arriver. Je crois que ce qui nous manque, c'est de ne pas avoir pu lui dire tous ce que nous avions sur le coeur, et qu'il se confit à nous et puis il est parti presque d'un seul coup, trop vite, je croyais avoir encore du temp pour lui parler, maitenant c'est trop tard. Malgrés tout, ce malheur nous a raproché et nous sommes de nouveaux tous les quatres réunis dans "sa "maison, mais nous avons toujours autant de mal a partagé notre peine, j'espère qu'avec le temps… Mon fils aurait bien besoin d'une amie comme toi, il écouterait peut-être plus tes conseils avisés que les miens, surtout que vous avez la même peine celle d'un enfant ayant perdu son pilier. Je te remercie du fond du coeur de ton soutient, prend bien soin de toi et de ta famille. Bon courage à tous. Amicalement.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


266695
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma pelade - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour à tous !! Je voulais raconter mon histoire dans le but qu'elle puisse peut-être aider certaines personnes… J'ai tellement lu de forum en restant caché sans me manifester que maintenant je me dis que c'est à mon tour. A l'âge de 13 ans...Lire la suite

Nos loulous malades : le post des angoisse(e)s

image

Bonsoir je peux me joindre a vous ? Voilà j'explique mon histoire… enfin celle de Farad. Farad est une écaille de tortue de 4 ans et demi. Il y a un mois elle a commencé à vomir et perdre du poids. Au début on a mis ça sur le compte du...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages