Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Autres      (1764 témoignages)

Préc.

Suiv.

Que savons nous du cancer ?

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 476 lectures | ratingStar_23646_1ratingStar_23646_2ratingStar_23646_3ratingStar_23646_4

Jubilius serait dans le vrai : le côté psychologique aurait plus qu' à voir avec le cancer. Il cite le bouquin de Odoul que je vais lire mais qui serait dur à piger "les cris du corps sont des messages de l' âme" en est le titre. Cela mène vers la religion chrétienne où il y a à prendre et à laisser.Son trio le plus connu : le père, le fils et le saint esprit. Pour moi, c' est évident, le père représentant le cerveau limbique, le fils représentant le cerveau cognitif le saint esprit serait tout bonnement la CONSCIENCE. La conscience dont les humains sont si fiers, les animaux ne semblant pas en avoir une. Il n' y a pas de quoi être fier, notre supposée supériorité c' est le contraire : chez l' homme, malheureusement et je je ne sais pas pourquoi, les deux cerveaux ne peuvent plus communiquer et donc travailler ensemble, contrairement à ce qui se passe chez les animaux sauvages. Le rôle de la conscience est de corriger les erreurs du cerveau cognitif qui, ne recevant plus d' informations de celui qui était son maître, le cerveau limbique (appelé aussi et stupidement reptilien) , a pris à son compte les responsabilités de ce dernier sans en avoir les compétences, notamment au sujet des SENTIMENTS. Les animaux n' ont pas besoin de leur conscience qui n' est que potentielle. Chez les humains le cerveau limbique qui, contrairement au cognitif (qui n'en a que le nom) , connait toute les vérités de la vie et de la nature (les animaux ne détruisent pas celle-ci) pourrait parler à la conscience (c'est le cas lors d' un lapsus) mais cet andouille de cognitif filtre tout même s'il est moins rapide et malin (toujours rapport au lapsus). Que peut donc faire le brave limbique pour faire part des graves erreurs du pauvre cognitif, qui ne fait qu' essayer de nous protéger, à notre CONSCIENCE ? Parce qu' il arrive qu' un humain, dont le cognitif communique avec la conscience sans qu'elle n' en ait "conscience" mette en danger psychologique une personne qu' il aime et dans ce cas le voyant rouge clignote et la sirène hurle… Le limbique n' a pas d' autres moyens que de créer une maladie aussi grave que le danger encouru par la personne qui devrait être aimée et choyée alors qu' elle se retrouve pour le moins dénigrée ce dont psychologiquement elle ne pourra pas se sortir ceci créant au niveau de son cognitif une grave erreur d' apréciation qui induira à son tour un maladie chez cette victime ou chez ses futurs proches ou chez ses futurs descendants. Les sentiments vrais qui ne sont que des attractions naturelles sont à l' origine de presque tout ce qui arrive à ce pauvre être humain qui n' est, quoiqu' il en pense, qu' un animal malade dont le cognitif vire toute chose qu' il ne peut comprendre ou faire rentrer dans le programme élaboré depuis la naissance mais le limbique récupére cette chose créant ce que les psys appellent l' inconscient. Le boulot des psys est de faire resurgir la chose inconsciente mais ça ne s'arrête pas là, ils ont aussi à expliquer où est l' erreur permettant au cognitif de corriger son erreur d' apréciation ce qui fera que le message d' avertissement représenté par la maladie, n' ayant plus de raison d' être, disparaitra, le limbique se chargeant de la disparition comme il s' est chargé de la création. Je ne suis pas psy mais, grâce à ma vision personnelle et inhabituelle de l' astrologie je peux savoir qui a une possiblité (j' allais écrire chance alors que pourtant c' est une malchance) d'être la personne liée à l' origine de la maladie et grâce (je m' excuse auprès des victimes de maladie mais c'est le mot qui convient) aux informations délivrées par la nature de la maladie cerner le problème, expliquer ce qui ne va pas et proposer une explication qui pourrait permettre au cognitif en question de corriger son erreur.

Je ne suis néanmoins pas sûr de ce que j' avance, mettons 25% de certitude, par contre au niveau des sentiments ma certitude atteint 95%. Mon pauvre papa, qui n' est plus, a eu un cancer il y a longtemps et s' en était sorti de justesse. C' est ma seule expérience personnelle de la chose même si, à l' époque j' était comme tout le monde et n' y entravais que dalle.

C' est pourquoi je propose aux psys et aux proches de malades de me joindre, à ces derniers je propose mon aide bénévolement pour qu"ils puissent se rendre compte si ce que je dis tiens la route en étudiant le cas de leur proche atteint par la maladie. Je peux aussi proposer la même aide aux victimes de la maladie mais dans ce cas, ne voulant pas me substitue.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


23646
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma pelade - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour à tous !! Je voulais raconter mon histoire dans le but qu'elle puisse peut-être aider certaines personnes… J'ai tellement lu de forum en restant caché sans me manifester que maintenant je me dis que c'est à mon tour. A l'âge de 13 ans...Lire la suite

Nos loulous malades : le post des angoisse(e)s

image

Bonsoir je peux me joindre a vous ? Voilà j'explique mon histoire… enfin celle de Farad. Farad est une écaille de tortue de 4 ans et demi. Il y a un mois elle a commencé à vomir et perdre du poids. Au début on a mis ça sur le compte du...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages