Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancer de la prostate      (84 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dépistage systématique du cancer de la prostate

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 1718 lectures | ratingStar_105661_1ratingStar_105661_2ratingStar_105661_3ratingStar_105661_4

Je souhaite vous apporter mon témoignage concernant la pertinence du dépistage systématique du cancer de la prostate par dosage du PSA, en particulier pour ceux qui en douteraient encore, y compris dans le corps médical.

Le médecin du travail de mon entreprise (une femme) , pratique annuellement ce type de contrôle pour tous les salariés à partir de 49 ans. Elle le fait sur son initiative personnelle, sans attendre le résultat des nombreuses "tergiversations" sur le sujet.

Grâce à cette action, je fais partie de ceux qui ont pu bénéficier d'un diagnostic précoce d'un cancer de la prostate, alors que je ne souffrais d'aucun symptôme. En effet, en février 2004, ayant tout juste 49 ans et alors qu'il n'existait aucune suspicion, le contrôle de routine a fait apparaitre un taux de PSA à 6,33. Devant la difficulté d'interprétation d'un tel résultat, le médecin du travail m'a envoyé chez un urologue pour des examens plus précis : toucher rectal quasi normal, mais sur 6 prélèvements prostatiques, 3 ont décelé la présence d'un cancer. Bilan d'extension négatif au scanner et à la scintigraphie osseuse. J'ai subi une prostatectomie radicale en juillet 2004. L'analyse post opératoire a fait apparaitre un cancer limité à la prostate mais assez virulent. Depuis presque 3 ans, tous les contrôles de récidive éventuelle sont négatifs et les problèmes d'incontinence et d'impuissance rencontrés en suites opératoires sont résolus. Je n'ai pas eu d'autres traitements que cette opération.

Ma vie a repris son cours, plus intensément, et j'en oublie parfois que moi aussi j'ai eu un cancer, qui, vu sa virulence, m'aurait peut être déja emporté si on avait du attendre les premiers symptômes pour en faire le diagnostic, sans doute alors trop tardif !

Je considère que cette action de dépistage systématique pratiquée à l'initiative de ce médecin du travail m'a sauvé la vie, je lui en suis éternellement reconnaissant. Il est regrettable que tant d'hommes passent à côté de ce véritable " piège à cancer " non systématisé et mal reconnu, pour des raisons liées à un éternel questionnement sur la pertinence ou non du dépistage à grande échelle, voire même des querelles pseudo scientifiques entre spécialistes, et même des questions d'ordre économique (coût d'un dosage de PSA : environ 20 euros seulement, pour une vie sauvée ! ).

Je précise que d'autres collègues de mon entreprise ont eu la chance de bénéficier d'un diagnostic précoce dans les mêmes conditions.

Pourquoi ce qui est vrai et vérifiable pour un échantillon d'environ 300 salariés ne le serait-il pas pour l'ensemble d'une population ?

Cordialement, en espérant que la situation évolue enfin dans ce domaine au bénéfice de toute la population masculine (2ème cause de décès chez l'homme actuellement en France).
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


105661
b
Moi aussi !
14 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Leucospermie, vous connaissez ?

image

Il y a quelques temps j'avais fait des recherches sur la fertilité masculine et il y avait un paragraphe sur l'infection / Leucospermie et /ou bacteriospermie. C'est un peu long mais cela peut d'aider à comprendre. Je t'ai fait un copier-coller....Lire la suite

Le régime pommes

image

Autre méthode pour nettoyer l'organisme et perdre du poids… " Envoyé par CesMoi le 9 avril à 13:30. Ce message est long mais… il reprend l'ensemble des données sur cette mono diète ! Je rappelle ce qu'est ce "régime pommes" pour celles qui...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages