Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancer du poumon      (446 témoignages)

Préc.

Suiv.

Cancer du poumon métastasé sur les os

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 12817 lectures | ratingStar_127464_1ratingStar_127464_2ratingStar_127464_3ratingStar_127464_4

Depuis le mois d'aout mon frère de 45 ans se plaint d'un mal de dos.Il court les cliniques, les urgences, ou on lui donne des anti-inflammatoires pour soigner sa sois-disant entorse lombaire qu'ils ont vu sur la radio. Septembre, sa douleur ne passe pas du tout, elle empire même.Il visite toutes les cliniques et urgences ou on lui demande de prendre patience, une entorse, ça prends du temps à se soigner.Il exige un scanner, il est certain que ce mal atroce n'est pas seulement une entorse, il se demande s'il n'a pas une hernie. Tous les médecins lui refuse un scanner.Début octobre, il décide d'aller voir un médecin au privé pour réussir à passer ce maudit scanner, la douleur le rend fou. Un soir il m, appelle en pleurant, il n'en peut plus, il a mal, il dégoute, ne respire qu'avec beaucoup de difficulté.Il appelle l, ambulance et est hospitalisé pour une embolie pulmonaire.Un gros caillot est décelé dans son poumon lors de la radio.Il ne marche qu'avec grande difficulté et le pneumologue veut lui signer son congé après 4 ou 5 jours. Je lui dit de refuser et d'exiger des examens à ses jambes.Le pneumologue accepte et ne voit rien ,2 jours plus tard, de peine et de misère il doît rentrer chez lui.Le lendemain il m, appelle de nouveau en pleurant, il souffre l'enfer.On r'appelle l'ambulance, les infirmières sont bête avec lui et on le laisse souffrir sur la civière dans le corridor pendant près de 20h00.La pneumologue vient le voir, il crit qu'il n'en peux plus de rester sur la civière, il veut un matelas, il veut qu'on le laisse repartir chez lui, il veut en finir, la douleur est vraiment trop atroce. Elle l'envoie passer une radio des poumons (il en avait passé une le 4 octobre 2009 et nous sommes le 11 octobre 2009) et une échographie au foie (douleur dorsale qui lui transperce le thorax). La femme qui doît lui faire l'échographie refuse et appelle le médecin à l'urgence pour lui demander d'accepter de l'envoyer au scanner.Le médecin accepte.Résultats ? Cancer des poumons, avec métastases aux os, le foie et peut-être autres parties aussi atteintes.Un chien aurait été mieux traité que lui !!!! Là, il est dans son lit, le moindre plie dans sa jacquette d'hôpital le fait souffrir, il n, arrive qu'à grande peine à descendre de son lit et la pneumologue ne croît pas qu, elle lui donnera de la chimio.Il prends des injections de dyodine à toutes les heures 1 mg s'il n'essais pas de bouger 2mg hier soir il a essayé de marcher pour prouver à la pneumologue qu'il pouvait avoir de la chimio.Il avait reçu une dose de 2 mg 18h00 et ne devait n'en recevoir une autre qu'à 20h00 ,mais devant ses cris et ses pleurs j, ai dû exiger de l'infirmière qu, elle lui injecte tout de suite.Elle me disait qu, elle s'était déjà cassé une cheville et savait ce que mon frère endurait, il devait se calmer un peu.Je suis tellement en colère qu'il m'arrive d'avoir envie de frapper !!!!! Quelqu'un peux me dire si mon frère vivra ça encore longtemps, je pleure de rage, de peine, de tout ce que l'on veut et je prie pour que l'on laisse dormir et cesser de souffrir, je n'arrive plus à le voir subir ce calvaire !!!! Si c'était un chien qui vivait ça, on le gàlerait assez pour qu'il ne resente rien.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


127464
b
Moi aussi !
20 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par Vaness | le 14/01/11 à 08:14

Bonjour,
J'ai perdu mon papa le 6 décembre 2010,c est tout récent.
On lui a diagnostiquer un cancer du poumon droit inopérable le 21juillet 2008.
Il c'est toujours battu et en aucun cas,il n'avais perdu sa joie de vivre,il faisait comme ci rien n'était.
Il a vécu comme ca plus d'1ans édemi,puis un jour il a commencer a se pleindre de son coude.
Il en a parler à sa cancérologue qui lui a répondu que ce n'était rien,qu'il devait faire une tandinite.
Bref,mon pere rentre chez lui et ces douleurs augmentent.
On ne pouvais pas le toucher qu'il hurlais,ensuite il a commencer à se plaindre d'avoir mal en bas du dos et au torax.
Apres mainte discussion avec sa cancérologue,j'ai obtenu un scanner et la verdict:métastase aux os....qui a commencer à son coude....Mais comme les métastases sont rares à se fixer aux coude,elle na pas juger nécéssaire de faire un scanner.
Résultat,il était métastasé au sternum,coude,torax et colonne vertébral.
Il ne dormais plus la nuit,mangeais tres peut,rien ne le soulageais,meme pas la morphine.
Il est rentré en soin palliatif le 23 novembre 2010 et le médecin ma téléphoner le 6 décembre a 6h50 du matin pour me dire que mon papa était décédé a 6h.
Tu sais,un cancer métastasé n'est pas un bon diagnostique....Et aux os c est pire,car ils souffrent le marthyr....J'ai vécu par 2 fois cette situation,car j'ai perdu aussi ma maman le 27 juin 2003 d'un cancer du poumon donc c est une maladie que je conais tres bien,ces vices et sa traiterie.....
Mon pere a fais un arret cardique,son corp n'en pouvais plus....
Si tu as besoin,n'hésite pas

Histoires vécues sur le même thème

Temoignage tercian (petit coup de gueule) - neuroleptiques

image

Bonjour à tous ! Je suis une jeune fille de 25 ans qui souhaite juste s'exprimer sur la prise de neuroleptique (entre autres…) , après un recul de 10 ans de traitement/abrutissement. J'ai commencé à être traitée à l'âge de 15 ans, suite à...Lire la suite

De la crise d angoisse - angoisse et phobie

image

Bonsoir, En passant par hasard sur une video ytube, j'ai ecouter le témoignage d'une jeune femme ayant souffert de ce trouble en parlant de ce forum comme bequille et soutien vis a vis de son problème. Elle, comme beaucoup de semblables face a ce...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages