Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancer du poumon      (446 témoignages)

Préc.

Suiv.

Cancer inguérissable mais avec la chimio il peut avoir une rémission d'un an

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 4320 lectures | ratingStar_156967_1ratingStar_156967_2ratingStar_156967_3ratingStar_156967_4

Je vous comprends que je suis dans la même situation, même si ce n'est pas le même cancer, on a découvert chez mon mari le 2 avril un tumeur au poumon qui avait déjà métastasé sur tous les os, il a été classé stade IV, inguérissable, mais avec de la chimio on m'a dit qu'il pouvait avoir une rémission allant jusqu'à 1 an, il a donc une ses chimios d'avril à juillet, la tumeur du poumons a régressée, mais les métastases osseuses ont continuées, cela lui a fait une fracture spontanée (une métastase qui lui a cassé le col de l'humérus et l'humérus) cela ne se remettra jamais, ils n'ont même essayé de l'opérer car ils savaient qu'ils ne pouvaient rien faire, il a donc de la morphine (skenan) qui a été augmentée de plus en plus. Le 18 août il a été réhospitalisé car malgré les fortes doses de skenan 200mg matin et soir il souffrait à nouveau de son bras, du sternum et du dos, et le vendredi il a fait une compression médulaire (une tumeur sur la colonne vertébrale a attaquée la moelle épinière, depuis il est paralysé des pieds jusqu'au sternum, sa vessie et ses intestins sont paralysé) comme vous, mais moi je n'avais pas voulu qu'on lui dise l'étendu de son mal, ils lui ont donc dit juste pour la tumeur au poumon, cela a été très dur de mentir, de faire comme si cela allait mieux, j'ai aussi pleuré en cachette. Mon à 57 ans et lui aussi s'inquiète pour moi, nos enfants 22 et 24 ans qui est mère de famille et devrait accouchée vers le 15 janvier, il se dit qu'il ne connaîtra jamais "cette petite fille la", je fais comme vous, mais il faut le laisser parler c'est ce qu'on m'a dit dans le centre spécialisé en soins palliatifs ou il est arrivé, puisqu'à l'hopital on ne peux plus rien faire, donc la vraiment c'est formidable les malades ne sont plus considéré comme une maladie, mais comme une personne humaine, il est très bien accompagné, bien sur par moi depuis le début mais avec des psychologues, des kinés, des masseurs.

Je me demande moi aussi malgré mes enfants et petits enfants ce que je vais devenir, pour l'instant chaque instant que je passe auprès de lui est un grand moment de bonheur, un sourire, un baiser on se tient la main en attendant de plus le revoir. Cette fichue maladie est vraiment atroce, pour les pertes de mémoire il doit certainement avoir de la morphine et ce sont les effets secondaires. A moi aussi on m'a dit que son cancer était très très avancé, il a maintenant une tumeur au sternum, des métastases sur le foie et qu'il pouvait partir à tout moment, mais aussi rester encore un petit peu mais qu'il pouvait très bien ne pa se réveiller un matin.

Vous l'aidez en étant près de lui c'est tout ce que vous pouvez faire, l'aider dans sa souffrance, l'accompagner jusqu'au bout.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


156967
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Temoignage tercian (petit coup de gueule) - neuroleptiques

image

Bonjour à tous ! Je suis une jeune fille de 25 ans qui souhaite juste s'exprimer sur la prise de neuroleptique (entre autres…) , après un recul de 10 ans de traitement/abrutissement. J'ai commencé à être traitée à l'âge de 15 ans, suite à...Lire la suite

De la crise d angoisse - angoisse et phobie

image

Bonsoir, En passant par hasard sur une video ytube, j'ai ecouter le témoignage d'une jeune femme ayant souffert de ce trouble en parlant de ce forum comme bequille et soutien vis a vis de son problème. Elle, comme beaucoup de semblables face a ce...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages