Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancer du poumon      (446 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ce n'est pas la solution, de toujours assister l'autre.

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 537 lectures | ratingStar_278845_1ratingStar_278845_2ratingStar_278845_3ratingStar_278845_4
Toi aussi gueule, aide le quand il a besoin, et quant il va bien laisse le se demerder, il ne peut pas te rendre la vie plus dure. Ce n'est pas la solution, de toujours assister l'autre. Je reviens sur le site, il s'était relevé et j'ai dû stopper car il ne veut pas que j'aille sur le forum, il dit qu'il se sent diminué car si j'ai besoin de parler à quelqu'un d'autre, il se sent diminué. Tous les médecins, y compris kiné, que j'ai vus récemment m'ont dit : arrêtez de faire cela, vous y perdez votre santé, mon kiné m'ayant même dit : arrêtez de le dorlotter ainsi, cela suffit, depuis 3 ans (cancer du poumon avec opération, chimio et les reste) il doit bouger. J'ai donc essayé et c'est pire qu'avant, il me harcèle sans arrêts… La seule chose positive que j'ai obtenue, c'est qu'il accepte de manger au milieu de la journée, il est diabétique et cela est mieux pour lui. Mais avec quelle énergie !! J'ai pris des anti-dépresseurs (Deroxat) ce que je ne conseille à personne car j'ai pris 20 kgs en 18 mois. Ayant des problèmes de genoux, j'ai même dû marcher avec des cannes pendant un mois, au moment des fêtes. Heureusement que j'ai trouvé une jeune femme pour me faire des courses, en plus d'une aide ménagère car il n'a pas bougé le petit doigt pour autant. Je ne vous dis pas l'ambiance ! En janvier, j'ai donc décidé que j'allais essayer de me remettre en forme. J'ai donc été voir une endocrinologue et j'étais tellement mal qu'elle m'a envoyé chez un psychiatre. J'ai décidé de supprimer mes anti-dépresseurs mais depuis, je ne suis pas très bien et je dors tellement mal car je ne supporte pas le retard de sommeil, je ne vais pas très bien. J'ai donc été voir une spécialiste du sommeil, je me fais soigner par l'acupuncture, ce que je conseille fortement et je me suis mise au régime, j'ai perdu 5,5 kgs en 3 semaines et je continue. Je dois faire de la gym et je vais m'y mettre la semaine prochaine. J'ai dit à mon mari que je m'étais donnée 6 mois pour me remettre en forme et que je comptais bien y arriver mais voilà, le stress m'est interdit et il continue à me harceler. Donc, il m'est très difficile de faire tout cela en même temps. Je lui ai dit des dizaines de fois qu'il devait se prendre en charge un petit détail positif de plus chaque jour mais que cela, il était le seul à le décider car personne ne peut le faire pour lui. Il ne supporte pas bien mon insistance ! Il est complètement dépendant au point de ne pas vouloir se lever de son fauteuil pour faire marcher le percolateur pour se faire un café. Je suis une esclave moderne. La seule chose que j'ai, c'est une indépendance financière mais que faire de l'argent sans amour et sans affection et sans pouvoir sortir. Je ne vais qu'au cinéma lorsque j'en ai vraiment marre. Je ne fais que me démener pour lui faire plaisir et cela ne marche pas ! Regarde dalousienne, son homme agis surrement comme nous, les pas malades, et vois le resultat elle en souffre plus que ça l'aide. Ce qui m'étonne dans le cas de Dalousienne, c'est qu'elle n'accepte pas son mari tel quel. Il doit probablement faire ce qu'il peut pour faire face à la situation. Il a sa manière d'agir. Il souffre, c'est sûr mais il le garde pour lui, ce que je ne sais pas faire du tout. En fait, je l'admire ! Je ne comprends pas pourquoi elle n'accepte pas cette situation au jour le jour. Le provoquer à une discussion, je ne crois pas que ce soit la solution. Il le fera quand il en aura envie et ce n'est pas en ce moment. C'est comme cela. Il doit passer par des hauts et des bas et peut-être qu'en ce moment, il est dans un " bas ". Je pense qu'elle doit l'aimer, faire ce qu'elle peut pour lui faire plaisir, sans trop en faire car s'il lui dit qu'elle doit se reposer, c'est sa façon de lui dire : je t'aime, ne te fatigue pas et surtout ne te fatigue pas pour moi et quand il fait des choses pour elle, je pense qu'il le fait par amour, alors, que demander de plus !! Je pense qu'il l'aime et le pousser à une séparation ne fera qu'envenimer les choses. Il a un code moral et il le respecte. Quand mon mari me dit : fous le camp, je n'en crois pas un mot, je crois plutôt que c'est un appel au secours même si je n'y réponds pas comme il le voudrait, je suis trop impulsive te je le paie ! J'arrête ma prose en espérant que mon témoignage pourra aider certaines personnes qui sont dans la même situation. Il faut tenir et, à la longue, c'est fatigant, c'est la raison pour laquelle j'essaie de sortir la tête de l'eau après une période ou cette même tête était au fin fond. Comme me l'a dit une masseuse, cet été, il faut tenir car, sinon, comment allez-vous l'aider, je pense que c'est vrai mais l'entourage est complètement " à côté de la plaque ". Sa fille préférée l'a foutu à la porte car il s'est permis de faire une réflexion à son mari et je vous assure qu'il n' y avait pas de quoi " fouetter un chat ".Elle a subi l'influence de son mari qui lui a dit : tu choisis, c'est ton mari ou ton père après plus de 20 ans de mariage, c'est incroyable mais vrai et, en 3 minutes, il a perdu une fille chérie et elle un père aimé. Ce sont des choses insupportables à digérer déjà quand on n'est pas malade, alors là ? J'arrête ma prose car je pourrais raconter pendant des heures tout ce stress de l'entourage que nous subissons. Les gens ont peur des malades. Bonne soirée à tous. Courrage et bisous a vous deux.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


278845
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Temoignage tercian (petit coup de gueule) - neuroleptiques

image

Bonjour à tous ! Je suis une jeune fille de 25 ans qui souhaite juste s'exprimer sur la prise de neuroleptique (entre autres…) , après un recul de 10 ans de traitement/abrutissement. J'ai commencé à être traitée à l'âge de 15 ans, suite à...Lire la suite

De la crise d angoisse - angoisse et phobie

image

Bonsoir, En passant par hasard sur une video ytube, j'ai ecouter le témoignage d'une jeune femme ayant souffert de ce trouble en parlant de ce forum comme bequille et soutien vis a vis de son problème. Elle, comme beaucoup de semblables face a ce...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages