Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancer du poumon      (446 témoignages)

Suiv.

comment j'ai appris que j'avais un cancer du poumon

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 48 ans
Mail  
| 24593 lectures | ratingStar_547_1ratingStar_547_2ratingStar_547_3ratingStar_547_4

Je m'appelle Chris, j'ai 42 ans et je vis en Bretagne avec ma compagne et mon fils de 8 ans.

Depuis 3 ans, je me suis remis à faire du sport après une interruption de quelques années.

J'ai commencé par quelques exercices à domicile (rameur, stepper etc) puis comme mon fils faisait du judo je me suis mis au jujitsu et j'en suis actuellement à ma 3ème saison.

L'année dernière j'ai également repris le football au poste de gardien de but.

Je n'ai malheureusement pas pu terminer ma 2ème saison. En effet mes ennuis ont commencé lors d'un match vers la fin Mars, j'ai ressenti une douleur au niveau de l'adducteur. Le dimanche suivant (1er avril) la douleur est revenue dans l'échauffement et j'ai quand même fini la partie sur une jambe car nous n'étions pas assez de joueurs.

Dans la semaine qui a suivie je suis allée consulter mon médecin et comme j'avais déja eu quelques problèmes musculaires (claquage élongation) , on s'est orientée vers un problème d'adducteur le médecin pensant plus a l'Ischio jambier. Il m'a prescrit 10 séances de kiné mais au bout de la 5ème il n'y avait aucun progrès le kiné avait de plus en plus de mal à me manipuler et ne comprenait pas vraiment d'où cela pouvait venir. Donc je consulte à nouveau… et cette fois il s'agit de la remplaçante de mon médecin traitant qui me prescrit une échographie.

A l'échographie on ne décèle aucun problème musculaire mais sur les conseils de ma femme je lui parle des 2 hernies inguinales que j'ai depuis des années mais qui ne m'ont jamais gêné et là au moment ou il passe la sonde au niveau de celle de droite je ressens une importante douleur.

Retour chez le medecin, prise d'un rendez vous avec un chirurgien et encore quelques jours d'attente.

A ce rendez vous le chirurgien m'annonce qu'il va me retirer les hernies mais sans me garantir qu'il va supprimer la douleur. Puis il veut me faire passer un scanner abdo-pelvien pour vérifier soi disant qu'il n'y a pas d'hernie discale en plus.

Trois semaines de délai avant le scanner.

Enfin le jour arrive. Une petite piqure et hop dans l'anneau. Une première fois puis une deuxième avec le produit de contraste qui chauffe quand il pénètre le corps. Là on me demande d'attendre un peu que le radiologue regarde les clichés avant de faire celle du dos.

On ne me la fait pas, je me dis qu'ils ont trouvé ce qu'il fallait sur les clichés de devant.

Je me rhabille et là on me demande de revoir le chirurgien rapidement.

Moi je demande à avoir le dossier car j'ai rendez vous avec mon médecin l'après-midi et là ils s'assurent bien que ce rendez vous est bien en rapport avec le problème en question.

Là je me doute sérieusement pour la première fois qu'il y a quelque chose de plus grave qu'une hernie.

16 heures chez mon médecin remplaçant, elle m'annonce qu'elle n'a pas de bonnes nouvelles.

Le scanner révèle une décalcification d'un os du bassin et une hypertrophie de la glande surrénale droite, elle fait 6 cm alors que normalement on la voit à peine au dessus du rein.

Ce sont des lésions qui sont le signe d'un problème qui se situe plus haut au niveau pulmonaire.

Là le coup est très rude, depuis trois semaines avant le scanner je me doutais qu'il y avait quelque chose mais je pensais plus a un souci dans le bas ventre et jamais je n'aurai imaginé cela.

Elle m'envoie en urgence passer une radio du poumon qui ne révèle rien de particulier, soulagement de courte durée car elle me dit que la radio n'est pas suffisante pour confirmer le diagnostic.

Deux jours plus tard visite chez l'oncologue qui me confirme qu'à 9 "chances" sur dix il s'agit bien d'un cancer au poumon. On programme un scanner du thorax et de la tête plus une fibroscopie pour les jours suivants.

Au scanner : nodule poumon droit plus de nombreux ganglions dans la région du mediastin et un nodule a l'hémisphère droit.

A la fibroscopie (quelle horreur cet examen) il fait de nombreux prélèvements dans les bronches au niveau du mediastin.

Retour chez l'oncologue en présence de ma femme.

J'ai la confirmation et on commence a mettre en place ce qu'il faut faire.

1: Pose d'une chambre implantable dans la poitrine pour recevoir la chimiothéapie (cela s'est fait avant hier, c'est absolument indolore).

Avant de démarrer la chimiothérapie, il faut avoir les résultats des biopsies que l'on m'a faîtes dans les bronches pour savoir s'il s'agit d'un cancer à petites cellules ou non. A petites cellules, la chimio n'est pas la même. (J'espère que ce ne sont pas des petites cellules car apparemment elles pédalent beaucoup plus vite).

2: Mardi prochain (5 juin) je démarre les séances de radiothérapies sur l'os du bassin afin de me faciliter la marche et en attendant les résultats de la biopsie pour ne plus perdre de temps.

3: Ensuite ce seront les séances de chimiothérapie à raison d' une toute les trois semaines.

Voila où j'en suis à ce jour, je dois dire que mon moral en a pris un sacré coup mais maintenant ça va beaucoup mieux depuis en fait que l'on a commencé à agir et non plus à chercher.

Je souhaite énormement de courage à toutes les personnes qui traversent le même genre d'épreuve. (…).
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


547
b
Moi aussi !
23 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Temoignage tercian (petit coup de gueule) - neuroleptiques

image

Bonjour à tous ! Je suis une jeune fille de 25 ans qui souhaite juste s'exprimer sur la prise de neuroleptique (entre autres…) , après un recul de 10 ans de traitement/abrutissement. J'ai commencé à être traitée à l'âge de 15 ans, suite à...Lire la suite

De la crise d angoisse - angoisse et phobie

image

Bonsoir, En passant par hasard sur une video ytube, j'ai ecouter le témoignage d'une jeune femme ayant souffert de ce trouble en parlant de ce forum comme bequille et soutien vis a vis de son problème. Elle, comme beaucoup de semblables face a ce...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages