Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancer du sein      (1038 témoignages)

Préc.

Suiv.

Cancer du sein

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 01/04/12
Mail  
| 385 lectures | ratingStar_235428_1ratingStar_235428_2ratingStar_235428_3ratingStar_235428_4
Bon retour chez toi, d'abord. Le Taxol, généralement, ne provoque pas des mises en aplasies (c'est un de ses avantages…) , par contre, je suppose que tu as "écopé" du raz de marée lié aux chimios précédentes ce qui a probablement "saturé" tes résistances. Chère Rebecca, lorsque je faisais des aplasies fébriles (il y a 10 ans) avec isolement hospitalier car les lymphocytes et mes plaquettes étaient "dans mes chaussettes, si je peux le dire ainsi", 10, jours systématiquement après mes 3 jours de chimios (au noms imprononçables ! ) , je rentrais épuisée, vidée, mais chaque fois mon corps a repris le dessus pour "fabriquer" ses défenses. Moi aussi j'avais des injections à me faire pendant 2 semaines par mois, à l'époque, c'était le protocole… Pas grand effet… alors, sachant celà, j'ai protégé mon environnement direct : poussières de l'appartement, draps de lit changés et lavés tous les 2 jours (avec les oreillers en synthétique) , pas de contact avec les animaux à poils… Et pour la nourriture, je stérilisais au micro ondes les purées de légumes, je faisais bouillir l'eau pour mes potages et je cuisais les compotes moi-même (et je les congelais) , je buvais de l'eau en bouteille, jamais de crudités en 10 mois de chimios, ni de viande rouge. C'est vrai que comme toi, je n'avalais presque plus rien, excepté du bouillon de légumes fait maison. Les défenses immunitaires se fabriquent dans nos intestins, oui, je te l'accorde, le corps est une drôle de machine. Je savais que malgré toutes ces précautions je me les taperais mes 3 jours en aplasie, avec 40 et en isolement. Je suis toujours remontée d'aplasie, j'ai toujours refusé les transfusions de plaquettes, et je disais aux médecins" laissez-moi tranquille, je remonte à chaque fois… ". C'est ce qui s'est passé. Pour te dire l'état d'épuisement de ces périodes d'aplasies, je ne parvenais même plus à me lever pour aller aux toilettes de ma chambre… Je suis là aujourd'hui, chère Rebecca, tiens bon, notre corps est plein de ressources ; Ce sont des super sales moments à passer, mais dis-toi bien, que tous les sales moments, un jour, ils sont derrière nous. Courage ma douce, tu tiendras, et puis, ici, tu sais que nous sommes là. Bises de douceur pour ta soirée. Clara.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


235428
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Peur des maladies - angoisse et phobie

image

Bonsoir. Je nouvelle sur ce forum et j'ai mis du temps avant d'arriver a m'inscrire. J'ai peur des jugements sur ma situations. Voila je m'appelle Julie j'ai 23 ans Maman de deux petites poupée de 3ans et de 5 mois. Il y a 6 semaines j'ai trouver...Lire la suite

Help ! comment me reconstruire apres un cancer du sein ? - bruxelles - belgique - entraide et associations locales, ville par ville

image

Bonjour, Je me présente : vanessa 33 ans vit à Bruxelles. J'ai vécu une expérience très douloureuse dans ma vie. J'ai eu un cancer du sein de stade III traité par chimiothérapie, radiothérapie et maintenant hormonothérapie. Après tout ce...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages