Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancer du sein      (1038 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dépistage cancer du sein : l'important c'est d'être à l'écoute de son corps

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 872 lectures | ratingStar_120080_1ratingStar_120080_2ratingStar_120080_3ratingStar_120080_4

L'âge pour avoir un cancer est une idée aujourd'hui dépassée, hélas ! Personnellement, j'ai eu une tumeur à l'âge de 38 ans que les médecins voulaient absolument bénigne. De plus la mamographie n'a rien vu. J'ai déclinée durant trois longues années au cours desquelles j'ai multiplié mes visites chez le médecin. Un radiologue a fini par me traiter d'hypocondriaque en me signifiant qu'il n'était pas prescripteur de "ténestat", médicament pour calmer les enfants ! Pauvre radio ! Non, il n'était pas prescripteur de ténestat mais radiologue, j'aurais préféré qu'il voit le cancer que je ne cessais de suspecter depuis trop longtemps. A l'article de la mort, épuisée, éteinte, ayant vu tout s'effriter autour de moi, travail, couple, sérénité des enfants, je me suis rendue à bout de souffle chez mon médecin généraliste qui a constaté, avec moi, horrifié qu'il y avait urgence. Il fallait m'opérer toute affaire cessante. Le chirurgien qui s'en est chargé s'est plaint d'avoir eu peur de me perdre sur la table d'opération, l'anesthésiste, la veille de l'opération, s'était étonné que "j'avais attendu si longtemps" !!! Et on n'a pas le droit de leur taper dessus ! Alors, je suis encore en vie, mais à quel prix ? Quelle force il m'a fallu, quelle formidable envie de vivre je possédais d'avance pour pouvoir survivre encore et encore malgré les rechutes annuelles… La morale de cette épopée, c'est qu'il ne faut croire qu'en soi, et ne pas hésiter à être "agaçante" pour se faire entendre dans ce monde ou les médecins, souvent hommes, vous perçoivent comme une femme qui ne sait rien, qui se plaint sans raison, qui se trompe, bref qui les ennuie. Je n'avais jamais été malade, et j'avoue que je ne comprenais pas ceux, celles qui avaient toujours quelque chose. Je ne connaissais ni maladie, ni dépression, mon médecin le savait. Comment n'a-t-il pas pris en compte mes craintes, mes demandes, mes souffrances ? Le pot de terre contre le pot de fer. Je suis ce pot de terre et je ne peux m'empêcher de penser que si, dès 1992, on m'avait retiré cette petite boule au sein, je n'aurais pas eu de cancer et en tout cas probablement pas de métastases. Alors, pourquoi ce message ? La vie est notre seul bien, ne laissons pas les acteurs de la médecine qui sont à leurs postes par nous et pour nous (je suis une grande contribuable) se moquer de notre vie. Un symptome ne peut être ignoré unilatéralement. Je voulais que l'on m'enlève cette boule, on ne l'a pas fait, j'en meurs, au nom de quoi s'est-on permis de jouer à la roulette russe avec MA vie ? Le dépistage à 50 ans est un leurre. L'environnement écologique et social est générateur de cancer bien avant cet âge là. Toutefois, sans symptomes pourquoi consulter ? Une bonne écoute de soi est plus utile. Si l'on n'a jamais été fatiguée (é) et qu'on le devient, sans raison de travail supplémentaire, il faut rechercher la cause de cette fatigue. Une boule est à enlever. Le raisonnement qui consiste à dire : on ne peut enlever toutes les boules alors qu'une majorité de ces tumeurs sont bénignes est un raisonnement absurde. Le coût est minime alors que les soins d'un cancer et qui plus est d'un cancer métastasé sont exhorbitants. Les cicatrices d'un enlèvement d'une petite tumeur sont négligeables tandis que les séquelles d'un cancer du sein avec mastectomie et reconstruction en lambeau dorsal sont incommensurables. En conclusion, l'écoute de soi vaut mieux que la règle qui, elle, est sans cesse dépassée. La tumeur apparente et surtout, surtout, la fatigue, le mal être sont des motifs à élucider lorsqu'ils surviennent sans raison.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


120080
b
Moi aussi !
8 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Peur des maladies - angoisse et phobie

image

Bonsoir. Je nouvelle sur ce forum et j'ai mis du temps avant d'arriver a m'inscrire. J'ai peur des jugements sur ma situations. Voila je m'appelle Julie j'ai 23 ans Maman de deux petites poupée de 3ans et de 5 mois. Il y a 6 semaines j'ai trouver...Lire la suite

Help ! comment me reconstruire apres un cancer du sein ? - bruxelles - belgique - entraide et associations locales, ville par ville

image

Bonjour, Je me présente : vanessa 33 ans vit à Bruxelles. J'ai vécu une expérience très douloureuse dans ma vie. J'ai eu un cancer du sein de stade III traité par chimiothérapie, radiothérapie et maintenant hormonothérapie. Après tout ce...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages