Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancer du sein      (1038 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je profite de la vie

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1810 lectures | ratingStar_86731_1ratingStar_86731_2ratingStar_86731_3ratingStar_86731_4

Je suis une maman de 26 ans et j'ai eu une tumeur du sein lorsque j'avais 17 ans.

En fait, tout à commencé par une petite boule dans le sein droit.

J'ai été voir la gynéco de ma mère qui m'a dit que c'était un kyste et j'ai eu des antibiotiques pendant 3 semaines.

Au bout de 3 semaines, la boule était toujours là, mais plus grosse.

La gynéco a décidé de me faire faire une échographie puis une biopsie et le verdict est tombé : tumeur maligne.

A 17 ans, une forte poitrine et un visage plutot joli, j'avais beaucoup de succès auprès des garçons… ma vie s'est transformée en un cauchemard.

J'ai commencé une chimiothérapie avec injections toutes les trois semaines. Fatigue, nausées, vomissements, sensation de quitter son corps, mes cheveux qui partent en paquets, j'ai tout connu, tout encaissé.

La chimio n'a pas fonctionnée alors on l'a associée avec une radiothérapie.

Malgré les applications de Biafine, ma peau a été brulée puis s'est peu à peu décolorée sur le corps, puis sur le visage, par plaques, sans espoir de se repigmenter…

L'association n'a pas fonctionnée.

Décembre 1993, ma mère prend la décision de me faire opérer.

Cette décision, prise par elle car j'étais mineure, je ne l'ai accepté qu'il y a 4 ans.

Pour moi, à 17 ans, me faire mutiler de ma poitrine, c'était intolérable. Je sais qu'aujourd'hui, cette décision a sauvé ma vie.

Première opération à Curie le 21 décembre 1993. Ablation partielle du sein droit.

Deuxième opération en clinique privée. Reconstitution du mamelon.

Troisière opération en hôpital public. Chirurgie reconstructrice pour essayer, avec l'autre sein, de faire un ensemble harmonieux.

L'opération a été totalement réussie. Une chimio associée et une curretage des ganglions a permis de "balayé le terrain".

Aujourd'hui, je suis en rémission déclarée depuis 1995.

Mon peau, partièlement décolorée par la radiothérapie, a été totalement dépigmentée par traitement.

Aujourd'hui, je ne peux plus m'exposer au soleil car ma peau brule en quelques instants.

Mes seins, au fur et à mesure du temps, se sont remodeler. Les cicatrices sont là, très visibles et marquent mon corps à jamais.

Longtemps, je me suis cachée à moi-mème et aux autres. Ce corps, ce n'était plus le mien, il me dégoutait, me complexait et me faisait souffrir.

Puis, j'ai rencontré un homme, beaucoup plus agé que moi, qui a posé sur moi le regard que j'attendais, le regard qu'il fallait.

C'était en 1997…

Il n'a jamais sur qu'il m'avait fait renaitre. Il est toujours dans mon coeur…

Curieusement, aucun homme n'a jamais été choqué par l'absence d'une partie de mon sein. J'en ai toujours été étonnée.

Puis, j'ai rencontré celui qui est devenu mon mari. Le désir d'enfant s'est imposé de lui-même.

Interdition de tomber enceinte avant l'année 2000 (temps d'élimination des produits). 50 % de chance d'avoir un bébé. 50% de possibilité d'avoir un enfant handicapé. Pas d'allaitement possible.

En juillet 2000, je suis enceinte !!!!!!!!

Saignement à la 3ème semaine, pas de battement cardiaque du bébé puis deux jours plus tard, toujours accroché, son coeur se met à battre et nous voila parti !

Ma grossesse a été difficile. J'avais un gros risque de trisomie. Notre volonté était de garder le bébé, quoi qu'il arrive.

L'amnio était négative. Quel soulagement.

Puis pré-éclampsie et naissance à 36 semaines d'un petit Maxime, le plus beau bébé du monde.

Aujourd'hui, je suis la plus heureuse des mamans.

Mon cauchemard, il y a 9 ans, je ne l'oublierais jamais. Tout est gravé et ne peut pas s'effacer. Je ne peux pas décrire la souffrance, l'errance, les questions, les doutes. C'est en moi.

Cette expérience m'a permis de rencontrer deux personnes formidables.

Le professeur Yves Decroix qui m'a suivi pendant cette épreuve et me suit toujours pour les contrôles.

Le docteur Robert Haddad, qui a su donné un nouveau "visage" à ma poitrine.

Je ne les oublirais jamais.

Je ne sais pas de quoi demain sera fait mais je profite de la vie et de la chance qu'elle m'a donné.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


86731
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Peur des maladies - angoisse et phobie

image

Bonsoir. Je nouvelle sur ce forum et j'ai mis du temps avant d'arriver a m'inscrire. J'ai peur des jugements sur ma situations. Voila je m'appelle Julie j'ai 23 ans Maman de deux petites poupée de 3ans et de 5 mois. Il y a 6 semaines j'ai trouver...Lire la suite

Help ! comment me reconstruire apres un cancer du sein ? - bruxelles - belgique - entraide et associations locales, ville par ville

image

Bonjour, Je me présente : vanessa 33 ans vit à Bruxelles. J'ai vécu une expérience très douloureuse dans ma vie. J'ai eu un cancer du sein de stade III traité par chimiothérapie, radiothérapie et maintenant hormonothérapie. Après tout ce...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages