Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancer du sein      (1038 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le Tamoxifène n'est pas compatible avec les antidépresseurs

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 20/11/10 | Mis en ligne le 23/03/12
Mail  
| 993 lectures | ratingStar_231612_1ratingStar_231612_2ratingStar_231612_3ratingStar_231612_4
Je me présente rapidement pour celles qui n'auraient pas lu ma file : je m'appelle Emilie, j'ai 19 ans et ma maman est atteinte d'un cancer du sein hormono-dépendant avec récepteur aux oestrogènes alors qu'elle était sous Tamoxifène. J'écris ce post car une fée m'a demandé de le mettre ici, ce message fait partie de ceux que j'avais posté dans ma file. Il concerne le Tamoxifène et les anti-dépresseurs, qui ne font pas toujours bon ménage ! Je vous raconte mon histoire et celle de maman pour que vous compreniez mieux : Je ne sais pas si vous êtes sous anti-dépresseur, mais j'ai quand même envie de vous mettre en garde... Avec Maman, on était toutes les deux sous anti-dépresseur (pas le même, mais de la même famille : Citalopram pour moi, et Cymbalta pour maman il me semble). Et bien, je suppose que vous devez savoir qu'il n'y a aucune interaction de relatée dans le Vidal... Pourtant, ce médicament a fait une interaction avec ma pilule dès que j'ai commencé à le prendre (3 jours après) : j'ai commencé à saigner, à ne plus avoir tous les petits symptômes que ma pilule me faisait ressentir habituellement, etc... Donc ça m'a alerté, j'avais l'impression qu'elle n'était plus efficace... J'en ai parlé à Maman et papa (qui sont pharmaciens), ils étaient étonnés mais en sont venus à la même conclusion que moi. Donc on en a discuté avec le psychiatre de Maman qui m'a en effet dit que de rares cas ont été rapportés, et que mes symptômes étaient dus à une baisse du dosage de ma pilule, causée par le Citalopram... Je l'ai donc arrêté immédiatement, et là plus aucun saignement, tout est rentré dans l'ordre... Ca m'a étonné, et je n'ai plus le droit de prendre un autre AD de la même famille à cause des risques hémorragiques non négligeables dans mon cas... Après cet incident, on n'y a plus pensé, je me suis dit que je faisais partie des rares cas à qui ça arrivait et puis c'est tout. Sauf que quand Maman a fait sa rechute, elle est tombée de haut... Elle aussi est sous Tamoxifène, et aussi sous AD. Or, la tumeur qu'elle a développé est hormono-dépendante, et normalement sous Tamoxifène elle n'aurait jamais du se développer... Elle y a pensé longtemps, et un jour elle a fait le lien avec ce qui m'est arrivé ! Le Tamoxifène agit lui aussi sur les hormones (notamment les oestrogènes il me semble) et depuis quelques temps, elle avait remarqué une disparition de certains symptômes (tout comme moi sous pilule), à savoir plus de bouffées de chaleur, les boutons ont disparu, etc... Exactement comme si son cycle repartait ! Alors qu'elle se croyait ménopausée... Et elle s'est dit que son AD avait du interagir avec le Tamoxifène et baisser voire annuler son efficacité... Elle a recherché dans toutes les données qu'ils avaient à la pharmacie, plus sur des sites officiels de publication sur les médicaments, et il s'est avéré que ses doutes ont été confirmés... Le Tamoxifène et certains AD (dont la Paroxétine, qui est de la même famille que mon ex-AD et celui de Maman) agissent sur le cytochrome P450 et il y a un effet inhibiteur de l'AD sur le Tamoxifène, ou sur la pilule... Elle a prévenu la pharmaco-vigilance, qui a finalement pris en compte son signalement et va travailler sur ces deux cas, pour les signaler dans le Vidal et dans les notices (bien sûr, avant que ça ne bouge il faudra sûrement des années malheureusement). Après je pense que sa réaction et la mienne doivent être rares, mais malheureusement elles existent... Je préférais vous en parler même si je suis consciente que sans preuve des documents que nous avons regroupé, c'est difficile de nous croire... Malheureusement les médecins ne sont pas au courant de ça, du moins pas tous car j'ai vu que certaines fées étaient prévenues, et la plupart des médecins prescrivent presque automatiquement un AD avec le Tamoxifène... Je ne dis pas que chaque femme fera ce genre de réaction, mais dans le cas de Maman je n'ai aucun doute, et elle non plus, sur l'origine de la rechute... Son psychiatre a reconnu l'erreur... Et il va se méfier désormais dans ses prescriptions... Bref, tout ce roman pour vous raconter ça, cette découverte m'a pas mal secoué, quand je pense que ça aurait pu être évité... Enfin bon, c'est la vie ! Je vous poste un lien d'un article de Wikipédia qui en parle (même si ce n'est pas le site que nous avons retenu en priorité pour l'envoyer à la pharmaco-vigilance, l'autre est bien plus complexe et la publication est en anglais, donc pas grand intérêt de la mettre ici). http://fr.wikipedia.org/wiki/Tamoxifène Bien évidemment, je ne suis pas médecin donc je me contente de vous avertir que ces risques existent et qu'ils ont été prouvés par des études sérieuses, et officielles. Malheureusement en France et nous ne savons pas pourquoi, cette étude n'est pas encore assez connue des médecins... Soyez prudentes, et bonne rémission à toutes celles qui sont sous Tamoxifène...
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


231612
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Peur des maladies - angoisse et phobie

image

Bonsoir. Je nouvelle sur ce forum et j'ai mis du temps avant d'arriver a m'inscrire. J'ai peur des jugements sur ma situations. Voila je m'appelle Julie j'ai 23 ans Maman de deux petites poupée de 3ans et de 5 mois. Il y a 6 semaines j'ai trouver...Lire la suite

Help ! comment me reconstruire apres un cancer du sein ? - bruxelles - belgique - entraide et associations locales, ville par ville

image

Bonjour, Je me présente : vanessa 33 ans vit à Bruxelles. J'ai vécu une expérience très douloureuse dans ma vie. J'ai eu un cancer du sein de stade III traité par chimiothérapie, radiothérapie et maintenant hormonothérapie. Après tout ce...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages