Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancers digestifs      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Carcinose péritonéale

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 4418 lectures | ratingStar_24001_1ratingStar_24001_2ratingStar_24001_3ratingStar_24001_4

Bonjour,

 

En décembre 2007, maman (60ans) a souffert de douleurs abdominales très fortes avec vomissements et constipation prolongée (plus de 12 jours). Devant les douleurs insupportables, j'ai réussi à l'emmener à la clinique. La radiographie a montré une grosseur… Au cours de l'opération, le chirurgien a retiré la tumeur et le tissu avoisinant et lui a posé un anus artificiel temporaire pour laisser reposer le colon. Les analyses ont montré que c'était une tumeur cancéreuse. Mon frère et moi avons décidé de ne pas informer maman de sa maladie surtout qu'elle était démoralisée suite à la pose de la poche de colostomie.

Deux mois après l'opération, on a eu l'analyse du sang et il s'est avéré qu'il y avait plus de cellules cancéreuses. L'oncologue a décidé alors de lui faire 6 séances de chimio comme traitement préventif mais à la demande du chirurgien il a retardé la chimio vu l'état de faiblesse de maman.  

Un mois après, maman a eu des douleurs et des vomissements et n'avait plus de transit normal. Le chirurgien, qui allait de toutes les façons l'opérer pour recoller le colon et retirer la poche de colostomie, a décidé de l'opérer d'urgence. A sa surprise, il a découvert un autre genre de cancer : carcinose péritonéale. Ni le chirurgien ni l'oncologue ne s'attendaient à ça.

Après cette opération, maman était très fatiguée. Elle a perdu du poids, elle a perdu son appétit, elle est tout le temps fatiguée, des nausées, des vomissements…  

Malgré son état, l'oncologue a décidé de commencer la chimio le plutôt possible.

On ne sait pas vraiment si maman avait subi les effets secondaires de la chimio car elle était déjà fatiguée avant le traitement.

Après environ 20 jours de la deuxième opération et de la première séance de chimio, maman a eu des liquides d'odeur fétide qui sortaient de la plaie et a été opérée pour la troisième fois. Actuellement, elle a un drain et une infirmière vient tous les jours pour nettoyer la plaie et lui injecter les antibiotiques.

Vu l'état de fatigue de ma mère, le cancérologue a décidé de reporter la deuxième séance de chimio.  

Je comprenais plus rien. J'ai écrit un mail pour l'oncologue et voilà sa réponse :  

"Votre mère a donc un cancer colorectal avec probablement une carcinose péritonéale, c'est à dire une atteinte du tissu qui contient les vaisseaux et nerfs des intestins. Sa tumeur est donc difficile actuellement a contrôler par chirurgie seule et nécessite une chimiothérapie tous les 14 jours pendant au moins 3 mois. Il est normal que votre mère soit fatiguée et ne mange pas beaucoup probablement parce qu'elle n'arrive pas à passer dans les intestins tout ce qu'elle mange du fait de la carcinose. L'effet de la chimiothérapie est en général de 50 à 60% et se verra au moins après 3 ou 4 injections. Ce traitement sera en général bien toléré sans chute des cheveux ni beaucoup de nausées et vomissements. Le silence pour elle est probablement une façon de réagir à sa sensation de la gravité de sa maladie et le soutien de toute la famille est essentiel, sans toujours parler. Des moments silencieux de grande affection sont parfois très importants. Sa maladie est à un stade III (D de Dukes) assez étendu et il faudra voir la qualité de la réponse à la chimiothérapie pour juger de l'évolution par la suite. Le foie est probablement sain et non touché par la maladie.

Ce n'est pas à vous de l'informer de la situation et je pense qu'elle sait beaucoup plus de choses que vous ne croyez sur sa maladie. Elle apprendra la vérité petit à petit."

 

 

Voilà mon histoire. Je suis très inquiète pour maman. J'essaye de lui remonter le moral mais elle est désespérée. Elle sent qu'il y a quelque chose qui va pas mais je n'ose pas lui dire ça car pour elle, et pour pas mal de gens d'ailleurs, le cancer veut dire la mort. Je ne sais pas quoi faire. Il y a des jours où je me sens très confiante… mais il m'arrive des moments où je perds tout espoir.

 

Aidez-moi s'il vous plaît.

 
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


24001
b
Moi aussi !
44 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Le cancer du pancreas

image

Bonjour à vous tous, Le 10/04/13, on a diagnostiqué une tumeur au pancréas de ma maman, elle a fait des examens car elle est devenue jaune subitement et avait des démangeaisons. Les scanners et IRM n'ont pas détecté de métastases ailleurs....Lire la suite

Suite cancer du colon

image

Bonjour, On a decouvert un cancer du colon a Maman, agé de 80 ans, debut aout. Elle allait bien, juste une constipation qui nous a emmené aux urgences en aout dernier. Nous avons du attendre 2 jours avant qu'on nous dise qu'il fallait faire une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages