Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancers digestifs      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Deuil difficile

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 14/01/11 | Mis en ligne le 16/05/12
Mail  
| 436 lectures | ratingStar_255872_1ratingStar_255872_2ratingStar_255872_3ratingStar_255872_4
Bonjour, En septembre 2009 je perdais ma mère, 5 moi plus tard je perdais mon frère ainé. Ma mère avait 77 ans et mon frère 56. Quoi de plus normal me diriez vous, c'est la loi de la vie et la mort. Le plus dur a été pour moi d'accepter leur disparition non pas parce que je crois en l'immortalité mais parce-que pour chacun d'eux la mort a été un long chemin et surtout des questionnement jusqu'à ce jours sur les circonstances de leur décès. Maman que je vois en avril 2010 pétait la forme mais un mois plus tard elle se plaint de douleurs, son médecin en un premier temps lui diagnostique des Hémorroïdes qui malgré le traitement ne se calment pas. Un mois plus tard le médecin l'oriente vers un spécialiste qui diagnostique un cancer du colon et l'envoie en clinique pour une analyse plus profonde. La conclusion est la suivante et voici les mots que nous prononce le professeur en question : "il s'agit bien d'un cancer mais c'est un gentil et je peux dire qu'il est traitable en radiothérapie et chimiothérapie dans 90% des cas ". Nous repartons rassuré et maman commence ses séances assez pénibles mais surtout nécessaires. Aprés trois mois de traitement c'est le grand jours on ne respire plus en attendant les résultats. Avec un grand sourire le professeur traitant de l'Hopital nous annonces " C'est fini il est parti !!" , nous ne voulons pas y croire et insistons, il répète " elle est guéri " et rendez vous est repris pour un nouveau controle deux semaines aprés. A ce nous nouveau rendez vous le professeur et tout aussi souriant " nous confirmons la tumeur n'est plus la, vous êtes guéri madame". Maman se remets doucement mais avec beaucoup de bonheur mais 3 semaines plus tard les douleurs sont encore la et on doit l'emmener à nouveau à l'hôpital, la le professeur aprés un examen rapide nous renvoi vers un autre service . Le service est chirurgical et la on commence à nous parler d'opération mais un examen est nécessaire et elle est envoyé pour passer un scanner particulier dans une clinique. Nous sommes en attente de ce scanner pour décider de l'opération mais a notre surprise il est décidé de l'opérer malgré le fait que les résultats ne soient toujours pas la. Le médecin nous dira que finalement que le scanner local de l' hôpital était suffisant pour cette décision. Opération lourde, poche, et douleurs post opératoire et aprés deux mois maman rentre à la maison et commence sa nouvelle vie avec ses poches. Les changements de pansements se déroulent chaque semaine et le docteur est plutôt positif " ça cicatrise bien je suis satisfait ". Maman commence à avoir beaucoup de fievre mais le docteur est rassurant "c'est normal !!! " Au mois de juillet 2009 c'est trop dur on appel alors SOS médecin qui l'évacue en urgence vers l'hopital. Diagnostique " c'est un abcès post opératoire mais rien de méchant" une petite intervention et elle sera rétabli sous peu " ouf on est rassuré". Aprés l'opération maman ne sort toujours pas de l'hopital juillet, aout, fin aout en rentrant dans sa chambre elle est totalement débranché pas de sérum ou autre, on est content ça doit donc aller mieux. Maman semble encore souffrir de la douleur mais nous sourit. On va bientôt rentrer à la maison maman! a quoi elle répond " je ne crois pas mes enfants". Nous allons voir le médecin et voila ce qui nous anonnce. " nous ne pouvons plus rien c'est une histoire de jours !!". La nous décidons de la ramener à la maison maman ne parle presque plus elle a un regard évasif et souvent fait des grimaces de douleurs sauf en présence des petits enfants ou la elle s'efforce encore à sourire "trop forte maman" . Début septembre maman est à la maison et nous continuons à tenter de l'alimenter comme un petit oiseau avec des seringues on lui fait avaler quelques gouttes d'eau. Le médecin nous déconseille de continuer à l'alimenter et elle vivra encore 10 jours sans manger ni boire, avec des doses de morphines de plus en plus forte qui lui son injectées à domicile. Nous sommes autours d'elle elle ne parle plus, parfois elle ouvre les yeux nous ne savons pas si elle nous voit ou nous entend, nous lui tennons la main et je lui chante des chansons. Le 09/09/09 maman nous quitte !!! Mon frère : Atteint d'une insuffisance respiratoire mon frère est appelé à avoir une greffe d'un poumon. Le 14 janvier il est emmené à l'hôpital un greffon est disponible pour lui . Opération qui dure 5 heures mais à la sortie le chirurgien est positif "cela s'est trés bien passé" nous avons même le droit de le voir il est éveillé et nous sourit. Le lendemain l'hôpital m'appelle, il y a un soucis (infection) et nous avons du l'entuber et il est plongé dans un coma artificiel . Deux semaines d'angoisse mais doucement il sort de son coma et tout les espoir sont permis. Le chirurgien est confiant tout va bien. Son état est de mieux en mieux il sort du service réanimation vers un service soins intensifs c'est une grande victoire les médecins sont souriant et confiant. Lui commence à revivre il réclame même son PC portable, il a un site internet "" et se remet à s'occuper de son site. Tout le monde est confiant et on apprend même que la greffe a été finalement réalisé sur les deux poumons et pas seulement un seul comme prévu . On le voit tout les jours et ça va de mieux en mieux il fait même quelques pas chaque jours, le docteur m'assure que dans bientot (une semaine ou deux) il ira en service pneumologie pour finir sa rééducation et qu'il serait sortant dans environ 4 semaines. Le 09/02/2010 à 7 heure du matin l'Hôpital m'appelle pour m'annoncer son décès. L'explication est la suivante : " à 6h l'infirmière rentre dans sa chambre pour les soins quotidien, il est comme à son habitude souriant et à la question comment vous allez ce matin il répond souriant "bien" . Un quart heure après mon frère et décédé et le chirurgien m'annonce qu'une autopsie allait être pratiqué pour comprendre car rien ne laisser prévoir cet événement, le chirurgien veut savoir s'il n'y a pas eu erreur mais pense à une ambolie pulmonaire. Aprés quelques jours les premiers résultats n'apportent aucune explication et il me faut donc attendre les résultats approfondis . Six mois après je rappel et le chirurgien me dit " nous ne connaissons pas la cause du décès l'autopsie n'a rien révélé". Il y a un mois je vois le médecin traitant de mon frère qui est aussi le mien et je lui demande si il savait pour mon frère il me répond "oui il a eu un coup de froid" , je suis étonné de sa réponse mais c'est l'information qu'il a eu de l'hôpital . Je lui raconte le comment et il parait surpris à son tour et m'avoue qu'il n'avait pas ces informations. Voila à ce jour je me pose des questions tant pour ma mère que pour mon frère . Merci de m'avoir écouté et lu.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


255872
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Le cancer du pancreas

image

Bonjour à vous tous, Le 10/04/13, on a diagnostiqué une tumeur au pancréas de ma maman, elle a fait des examens car elle est devenue jaune subitement et avait des démangeaisons. Les scanners et IRM n'ont pas détecté de métastases ailleurs....Lire la suite

Suite cancer du colon

image

Bonjour, On a decouvert un cancer du colon a Maman, agé de 80 ans, debut aout. Elle allait bien, juste une constipation qui nous a emmené aux urgences en aout dernier. Nous avons du attendre 2 jours avant qu'on nous dise qu'il fallait faire une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages