Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancers digestifs      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai un polyope à l'utérus

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1995 lectures | ratingStar_75937_1ratingStar_75937_2ratingStar_75937_3ratingStar_75937_4

En debut d'année 2008, j'avais consulté un gastro pour des saignements par l'anus. Du sang rouge ou parfois du sang marron sur le slip. Il m'avait fait une anuscopie et il avait diagnostique seulement des hémorroides internes alors que j'en avais pourtant une bien visible avec une glace à l'extérieur (visible avec une glace) mais il ne l'avait à priori pas vu, pas assez grosse ou il était mal réveillé à 15 h ou il était pas en étant pour travailler ou incompétant pff.

Il voulait que je fasse des séances de laser dans un hôpital à 95 km de chez moi.pff A l'hôpital ou j'avais consulté, il ne faisait que des permanences alors qu'il bossait dans l'hopital du laser. Des séances très brèves mais onéreuses et avec un résultat aléatoire.

Il a été gentil pendant l'examen puis il a commencé à perdre son calme lorsque je lui ai dit que j'avais un membre de ma famille qui était décédé d'un cancer du colon. Il ne parvenait pas à comprendrele lien de parenté (fatigué ou au autre). Il m'a prescrit des médicaments veinotoniques sans me prevenir qu'ils étaient déremboursés. Il ne m'a donné aucune explication sur l'ordonnance et il m'a prescrit une rectosigmoïdoscopie qui n'explore que le rectum et le bas du colon. Il m'a signalé que le test hémoccult était pas préconisé dans mon cas (avec hémorroides) il serait forcément positif. Il m'a dit de prendre RV au secrétariat pour passer l'examen.

Au secrétariat, on m'a précisé que ce ne serait pas avec ce médecin, qu'il ne faisat pas de rectosigmoïdoscopie dans ce petit hopital car il n'était pas souvent là, ce serait en l'occurence avec un autre.

J'ai fait l'examen sans être totalement rassurée je savais que cet examen était partiel et ne pouvait pas tout voir, je l'avais découvert sur le net les deux gastros ne m'avaient pas prévenu que c'était un examen archaïque et qui ne pouvait pas tout voir, que c'était un peu pile ou face. Je n'ingorais pas qu'il me faisait courir des risques avec cet examen faussement rassurant…

En fin d'année on m'a découvert un polype à l'utérus après aussi des cafouillages, une perte de temps là aussi… Le gynéco a failli passer à côté en faisant au départ un examen courant qui ne permettait pas de voir le polype. Il a revu son diagnositic après quelques mois en faisant enfin un examen qui permettait de le voir…

Je pense que si j'ai un polype à l'utérus je dois facilement en développer ailleurs et avec la coloscopie basse, j'ai perdu une année et c'est comme si je n'avais pas consulté de gastro. Hier j'ai eu un saignement marron (c'est pas le premier, j'en ai depuis 1 an, parfois rouge parfois marron) et je pense que ça vient de plus haut quand ils sont marrons. Un beau gachi ! C'est dingue de jouer avec la naiveté des gens par soucis d'économie (pas 50 ans = pas de coloscopie) Je ne sais pas s'ils ont toujours conscience qu'ils ont des vies humanes entre les mains pour être aussi imprudents avec les patients.

Je voudrais savoir s'il n'y a que la coloscopie qui permette de diagnostiquer un polype ou un cancer du colon ? Un scanner ou une IRM pourraient t'ils être efficaces.

Que dois je faire pour convaincre un gastro d'avoir une coloscopie, d'avoir un examen qui soit fiable ? Lui dire un mensonge, mon père ou mon frère est mort d'un cancer du colon à 43 ans (ça me gène de faire ça mais s'il n'y a pas d'autre moyen d'être diagnositiqué avant 50 ans, je lt'ultiliserai à contre coeur) ou autre. J'ai pas envie de crever. : (

On accuse toujours les patients de consulter trop tardivement mais on oublie sciemment de dire que les médecins prennent les problèmes des clients trop à la légère, font des examens pas appropriés et ont parfois de grosses difficultes à diagnostiquer des polypes, qu'il faut consulter plusieurs fois le même médecin ou 3 ou 5 avant que le ou les polypes ou le cancer soit décélés par un médecin plus performant ou moins fatigue, les mois passent… et les chances de guérisons deviennent infimes. Les médecins sont souvent sur les nerfs et c'est pas agréable de les consulter.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


75937
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Le cancer du pancreas

image

Bonjour à vous tous, Le 10/04/13, on a diagnostiqué une tumeur au pancréas de ma maman, elle a fait des examens car elle est devenue jaune subitement et avait des démangeaisons. Les scanners et IRM n'ont pas détecté de métastases ailleurs....Lire la suite

Suite cancer du colon

image

Bonjour, On a decouvert un cancer du colon a Maman, agé de 80 ans, debut aout. Elle allait bien, juste une constipation qui nous a emmené aux urgences en aout dernier. Nous avons du attendre 2 jours avant qu'on nous dise qu'il fallait faire une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages