Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancers digestifs      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne sais comment accompagner mon père vers la mort

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 2606 lectures | ratingStar_64874_1ratingStar_64874_2ratingStar_64874_3ratingStar_64874_4

Bonjour.

Je resume, mon pere 75 ans, jamais malade, est atteint d un carcinome hepato-Cellulaire avec une cirrhose du foie, une trhombose de la veine porte, un nodule, de l ascite, et des sous soucis de prostate. J'ai appris tout cela.

Depuis juillet dernier.Son medecin traitant est passe voir papa pour ses jambes qui avaient enflees. Prise de sang.

Et là catastrophe les marqueurs au niveau du foie etaient beaucoup trop eleves. Ma mere devait se faire hospitaliser pour mettre en place un traitement contre les premiers signes d'une eventuelle maladie d alhzeimer.

Le medecin traitant en profites donc d hospitaler mon pere pour effectuer des examens complementaires.

Apres 1Mois et demi, d hospitalisation et examens en tous genres, papa rentre chez lui le 18 Aout. Je reste avec lui deux semaines. Je l aide au mieux je sais dejà qu il a un cancer du foie et qu il y a peu de chance de le guerir.

Je fais des allers retours tous les trois semaines environ (mes parents habitent en Bretagne et moi proche de la.

Region parisienne) Maman va beaucoup mieux depuis que le spy et neurologue a mis le traitement en place mais lors de son sejour à l hopital elle s est fracturee le col de humerus de son bras droit La galere continue.

Enfin elle est beaucoup mieux et elle aide mon pere Chose qu elle ne faisait pas auparavant Puisque c etait lui qui faisait tous à la maison (maman a toujours ete malade elle est diabetique, depressive depuis plusieurs annees, papa.

A toujours pris soin d elle) A chaque fois que je reviens les voir J'ai le coeur serre de voir mon pere diminuer un pe plus de jour en jour. Il s affaiblit de plus en plus. Le professeur de l hopital a arrete le traitement anti coagulant.

Depuis le 28 octobre car la thrombose n avait pas diminuer elle avait plustot augmenter. Pas d operation possible.

Pas de chimio posssible (eau dans le ventre) , que des soins palliatifs que le medecin n apas suger bon de mettre en place a cause des effets secondaires aux vues de l etat general de mon papa.

Depuis juillet je vie en cauchemar car meme a distance j'ai ete en contact telephonique avec les differents medecins C est moi qui est appris le diagnostic du cancer la premier a tout debut.

Je vais le voir environ tous les trois semaines, mon frere est sur place. Mais ici quand je rentre chez moi.

Je me sens encore plus mal, impuissante, je culpabilise de ne pas être avec eux. Je craque je pleure souvent.

Je pense continuellement a mon pere je le vois encore de son jardin au mois d avril et je le vois maintement.

Ça fait mal il ne se plaint jamais il dit qu il n a pas mal il se sent tres tres fatigue et bien sur "inutile" car il ne peut plus rien faire Il se deplace avec un déhanbulateur. Les soins quotidiens et la preparation des medicaments sont fait par les infirmieres. Pour le reste ils ont des aides menageres pour la preparation des repas et le menage.

Tout cela bien sur les soulagne Mais au niveau moral papa voit bien que son etat de sante n est plus comme avant.

Il ne connait pas la verite si l on veut. Enfin ni les medecins ni nous memes, nous lui avons dit clairement.

Qu il avait un cancer en phase terminal. C est trop dur de lui qu il est condamne a mourrir Psychologiquement ous avons tous penser que cela ne servait a rien de lui dire puisque il ny a rien a faire. Mais aujourd hui je suis remplie de doute d interrogations, faisons nous bien de ne rien dire ? Avons nous bien fait d arreter les anti coagulant ?

Aurions nous du insister pour mettre les soins palliatifs en place ? Je ne sais plus J'ai peur de recevoir l ultime appel.

Telephonique qui m annonce le pire. J'ai peur de ne pas savoir l accompagner au moment voulu J'ai peur de ne pas pourvoir lui dire combien je l aime j'ai peur de pas trouver les bons mots ou je serais a nouveau aupres de lui.

Mon pere est tres pudique alors par pudeur et education je pense je n ose pas le serrer tres fort dans mes bras.

Des fois quand je suis avec eux je fais meme attention de ne pas en faire de trop On essaye toujours d être a ses petits soins tout en etant le plus naturelle possible Comment vais je pouvoir surmonter les jours a venir ?

Si VOUS ETES DANS UNE SITUTATION SIMILAIRE J AIMERAI CONNAITRE VOTRE AVIS, VOS RESSENTIMENTS ETC ?

Merci par avance.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


64874
b
Moi aussi !
15 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Le cancer du pancreas

image

Bonjour à vous tous, Le 10/04/13, on a diagnostiqué une tumeur au pancréas de ma maman, elle a fait des examens car elle est devenue jaune subitement et avait des démangeaisons. Les scanners et IRM n'ont pas détecté de métastases ailleurs....Lire la suite

Suite cancer du colon

image

Bonjour, On a decouvert un cancer du colon a Maman, agé de 80 ans, debut aout. Elle allait bien, juste une constipation qui nous a emmené aux urgences en aout dernier. Nous avons du attendre 2 jours avant qu'on nous dise qu'il fallait faire une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages