Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancers digestifs      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon père est atteint d'un cancer du colon, c'est difficile de vivre avec

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1258 lectures | ratingStar_215460_1ratingStar_215460_2ratingStar_215460_3ratingStar_215460_4

Mon père a été diagnostiqué il y a quelques semaines, il a un cancer du côlon stade 3, il a subi une chirurgie il y a trois semaines, sa tumeur faisait six centimètres et surtout ses ganglions sont atteints, on lui en a enlevé 24 dont 12 sont métastasés et pas mal (je ne sais pas le nb exact) ont une rupture capsulaire. Aujourd'hui on lui a donné le protocole pour sa chimio, il part pour six mois. Tout ça pour moi c'était du chinois jusqu'à il y a peu de temps et j'aurais bien sûr aimé que ça en reste mais voilà, c'est une réalité avec laquelle il faut composer et je ressens le besoin d'essayer de le soutenir, lui et ma mère, en venant me renseigner sur ce forum. En effet, mon père a 69 ans et cela fait malheureusement plusieurs années qu'il est malade sans que le diagnostic ait pu être posé plus tôt. Il y a deux ans il a frôlé la péritonite au moment des fêtes de fin d'année, on a trouvé "drôle" qu'à 67 ans il nous fasse l'appendicite mais ça nous a permis de trouver une raison à sa fatigue, ses maux de ventre et son teint blafard. Un an après, occlusion intestinale brutale. Un test hemocultt revient négatif, il perd du poids, a du mal à remonter la pente mais à son âge c'est "normal" après un coup dur. Et puis il se met à faire une sorte de psoriasis géant sur tout le corps, des pieds à la tête sa peau se désquame et il ne peut plus fermer l'oeil tant les démangeaisons et picotements sont forts. Hospitalisation, les douleurs ventrales sont persistantes, on pratique une endoscopie qui ne "dit" rien mais à l'endroit où a sonde est entrée, au nombril, il ne parvient pas à cicatriser et fait un abcès qui met un temps fou à guérir. Enfin cette année, mois d'Août, ses douleurs reviennent au point qu'il va aux urgences (ce n'est pourtant pas un douillet) , on lui programme une coloscopie. Au réveil de la colo, les médecins lui disent déjà qu'ils pensent à un cancer, chirurgie en urgence en septembre et voilà, mon papa est très fatigué, très maigre, très pâle et va devoir affronter la chimio. Je sais que le bilan est mauvais et surtout deux choses me font peur : il est déjà très mal alors que ce qu'il a à affronter exige de mobiliser ses forces, il n'en a déjà plus et surtout moralement il est battu d'avance. C'est une personnalité extrêmement dépressive et ultra-renfermée, absolument pas le genre de personne qui saurait tirer le bénéfice d'un soutien psychologique par exemple. J'ai deux petits garçon de 4 et 2 ans qui vont l'accrocher à la vie mais j'aurai probablement besoin de vous pour avancer sur ce long chemin.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


215460
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Le cancer du pancreas

image

Bonjour à vous tous, Le 10/04/13, on a diagnostiqué une tumeur au pancréas de ma maman, elle a fait des examens car elle est devenue jaune subitement et avait des démangeaisons. Les scanners et IRM n'ont pas détecté de métastases ailleurs....Lire la suite

Suite cancer du colon

image

Bonjour, On a decouvert un cancer du colon a Maman, agé de 80 ans, debut aout. Elle allait bien, juste une constipation qui nous a emmené aux urgences en aout dernier. Nous avons du attendre 2 jours avant qu'on nous dise qu'il fallait faire une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages