Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancers digestifs      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Profiter de tous les instants

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 562 lectures | ratingStar_115622_1ratingStar_115622_2ratingStar_115622_3ratingStar_115622_4

Je me décide enfin à partager ma souffrance et mon désespoir suite au décès de mon père. Fin juillet 2007, après déjà plusieurs mois de fatigue et d'amaigrissement, mon père passe un scanner, une endoscopie et tout un tas d'autres examens - verdict : cancer du pancréas. L'épée de Damoclès nous tombe dessus. Je connaissais l'issue tragique qui allait bientôt arracher mon père à l'affection des siens. En août, ne pouvant plus s'alimenter, il subît une opération lourde qui lui a permis ensuite de pouvoir se nourrir normalement, mais la tumeur touchant des organes vitaux ne pouvait pas être extirpée. Depuis cette opération, il a suivi des séances de chimio qui ont pu lui maintenir une qualité de vie quasi-normale, même si la fatigue dûe à ces séances le décourageait de temps à autre. Mais il avait toujours le moral. D'autant que son fils lui avait annoncé en décembre la venue d'une prochaine petite fille prévue en mars 2008. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas : tantôt on déprime de le voir maigrir de plus en plus, tantôt, on se surprend à espérer quand l'indice CA 19/9 diminue. Puis, en avril, c'est le début de la chute… La diarrhée qu'il subit depuis le début de l'année l'empêche de sortir trop longtemps de la maison, plusieurs crises de phlébites aggravent la situation. Entre temps, sa petite-fille est née mais il ne peut pas se déplacer (500 kms pour aller la voir). Puis, début mai, il s'arme de courage et entreprend d'aller faire sa connaissance. Trajet en voiture fatiguant mais il arrive à destination. Il peut enfin la voir, la toucher. Après avoir atteint son objectif, il se laisse aller, ne se lève plus, ne mange plus. Mes parents rentrent en catastrophe et mon père est hospitalisé à nouveau le mardi 13 mai, sous perfusion et le ventre rempli d'eau. Il ne veut plus parler qu'à sa femme et à ses enfants. Je lui rends visite tous les jours pendant un quart d'heures pour ne pas le fatiguer. Je sais à cet instant que son moral et sa force de combattre l'abandonnent. J'emmène donc mon fils aîné voir son grand-père à l'hôpital le samedi après-midi (les infirmières ont bien voulu le laisser entrer) : il ne lui parle pas, ne le regarde pas… Il semble perdu dans ses pensées. Le lendemain matin, coup de téléphone de ma mère qui m'annonce le décès de mon père. Quel soulagement pour lui qui ne souhaitait plus se battre, plus de chimio, plus de fatigue. Mais, quel vide il laisse à ceux qui restent. Il a décidé seul de partir dans un monde meilleur. Nous avons profité pleinement des 10 mois passés. A vous tous qui êtes dans le cas d'un parent ou d'un ami atteint de ce cancer, profitez de tous les instants qui s'offrent à vous, projetez tout ce que vous n'avez pas pu réaliser auparavant avec lui. Demain, il sera trop tard.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


115622
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Le cancer du pancreas

image

Bonjour à vous tous, Le 10/04/13, on a diagnostiqué une tumeur au pancréas de ma maman, elle a fait des examens car elle est devenue jaune subitement et avait des démangeaisons. Les scanners et IRM n'ont pas détecté de métastases ailleurs....Lire la suite

Suite cancer du colon

image

Bonjour, On a decouvert un cancer du colon a Maman, agé de 80 ans, debut aout. Elle allait bien, juste une constipation qui nous a emmené aux urgences en aout dernier. Nous avons du attendre 2 jours avant qu'on nous dise qu'il fallait faire une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages