Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancers gynécologiques      (518 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai 25 ans et j'ai un cancer des ovaires ...

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2249 lectures | ratingStar_201925_1ratingStar_201925_2ratingStar_201925_3ratingStar_201925_4

Je m'appelle Line, j'ai 25 ans et on m'a diagnostique le 5 novembre dernier un cancer des ovaires. Cela fait plusieurs années que je sais que j'ai des kystes sur les ovaires. J'avais déjà été opérée en aout 2008 pour les enlever. Ils sont revenus en quelques semaines. Avant de passer à nouveau sur la table d'opération, mon mari et moi avons décidé d'avoir un bébé. Ma petite fille est née en aout 2009 et me comble de bonheur ! J'ai mis un peu de temps avant d'accepter de me faire réopérer, je voulais que mon bébé grandisse un peu pour pouvoir rester quelques jours sans sa maman. J'ai attendu son premier anniversaire avant de retourner voir une gynécologue. Après plusieurs examens, elle m'opère le 26 octobre dernier, tout se passe bien, rien d'anormale. Mais, 10 jours après l'opération, alors que je vais enlever mes fils, elle me fait venir dans son bureau et m'annonce cette terrible nouvelle. Les kystes sont cancéreux, je dois me faire opérer d'urgence pour ne pas laisser le temps à la maladie de s'étendre. Ils veulent enlever les ovaires, les trompes, l'utérus, des ganglions et des tissus graisseux. C'est le traitement recommandé, mais comme je suis jeune, ils veulent bien laisser l'utérus encore un peu, analyser les tissus et s'assurer qu'il n'est pas atteint, pour me laisser une chance d'avoir un autre enfant. Ce jour là, mon univers s'est effondré. Comment pouvais-je avoir un cancer ? J'étais trop jeune, j'avais un enfant, ce n'était juste pas possible… Nous l'avons annoncé à nos familles, à nos amis, j'avais besoin de me sentir soutenue et encouragée. J'ai été opérée le 15 novembre et j'ai beaucoup souffert. Mais le plus long, c'était l'attente des résultats, étais-je guérie ? Pourrais-je garder cet utérus ? Fallait-il se préparer à recevoir de mauvaises nouvelles ? Deux semaines d'angoisse. Puis le diagnostique tombe, je vais devoir subir une chimiothérapie, carboplatine et taxol, six cures à raison d'une toutes les trois semaines. On commence le 15 décembre. J'ai très peur des effets secondaires et je fais une fixation sur la perte de mes cheveux. Les miens sont très longs, j'en ai toujours été très fière, c'est ma féminité et il faudra des années pour retrouver cela.Je vais les perdre et je ne sais pas comment m'y préparer. Les couper court maintenant et les raser une ou deux semaines après la première injection ? Je ne sais pas si j'ai la force de les voir tomber par poignées entières… Que me conseillez-vous ? Je sens que le plus dur reste devant moi, moralement et physiquement…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


201925
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Le club des 40 ans et +.regime ww.

image

Coucou les filles. Isa : bon anniverasaire à ta fille avec un peu de retard. Et bien moi je suis une fabrique de kystes ! Pareil : seins (il y avait 7 il y a 1 an) , ovaires, vulve (enlevé il y a un an car précancéreux) , tyroide (j'en ai 6) , et...Lire la suite

Cancer col de l'uterus

image

Nass : je vais commencer par me présenter un peu, j'ai 26 ans ,3 enfants et on m'a détecté début mars, suite a une conisation pour des lésions de haut grade, un cancer du col de l'utérus stade 1a2. Autant te dire, une broutille compare au...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages