Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Cancers gynécologiques      (518 témoignages)

Préc.

Suiv.

Récidive du cancer des ovaires, le verdict est tombé !

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2570 lectures | ratingStar_201926_1ratingStar_201926_2ratingStar_201926_3ratingStar_201926_4

Mai 2006 , on me detecte un cancer, au début, les docs pensent au péritoine, or, après différents examens, prélements, il s'agit d'un cancer des ovaires, stade 3 .En moins de dix jours, j'avais un tour de taille égal à une grossesse de 8 mois les douleurs ne sont arrivées que tardivement .6 chimmios carbo-taxol, avec tout ce que ça comprends, ainsi que la perte des cheveux totale, les nausées etc etc, Decembre 2006 opération qui est une réussite, on me retire les ovaires, les trompes, l'utérus, grattage du bas du péritoine et nettoyage des intestins qui sont entourés de petits nodules, au total 8h d'opération ! Tous les prélèvements se révèlent négatif, une bataille de gagnée !! Il s'en suis 2 chimios de confort pour finir en beauté ! Puis les exams tous les 3 mois, scanner et prise de sang.Tout semble bien se passer, mais c'était sans compter sur lui ! Fin octobre, occlusion intestinale, je crois pouvoir dire que je n'avais jamais eu aussi mal au ventre, donc je rentre a l'hosto et après une diète totale et un traitement, je rentre quelques jours plus tard chez moi , 1 semaine plus tard, rebelotte, même traitement, je rerentre, Et a nouveau 10 jours plus tard, je rentre a 5h aux urgences pour une nouvelle occlusion, De ce moment, je suis redirigeais sur valence ou après scanner et examens sanguins, le verdict tombe "RECIDIVE" J'ai cru ne jamais me relever de cette annonce, et encore là, je vous écrit mon parcours et je pleure toutes les larmes de mon pauvre corps malade. Tout est clair, je n'ai aucunes chances de guérison, juste à prier pour trouver une chimio qui me permettra de retarder une mort certaine, je suis perdue, je ne comprends pas, l'évolution a été très rapide, entre 2 scanners ! Actuellement j'ai eu une chimio d'urgence, carbo-caelyx, la 2ème se fait le 28 janvier, mais il faut attendre pour voir si cela fonctionne, et je suis toujours en sub-occlusion depuis plus d'un mois dejà. Je suis rentrée chez moi, en HAD (hospitalisation a domicile) ou je suis perfusée jour et nuit : le jour, medocs (débridat, solummédrol, immodium, spasfon) et la nuit cabiveine.Et j'ai deux enfants de 10 et 6 ans qui ont encore besoin de moi, c'est horrible, je veus pas les laisser, j'ai mal, cela me déchire le coeur, c'est vrai que je ne suis pas un cas isolé, nous sommes nombreuses à subir ou avoir subit cette saleté, mais si vous pouviez m'aidez, me donner des informations, je me sentirais moins seule.Je suis très entourée par ma belle famille et mes enfants qui sont mariés, mais je ne veux pas leur plus de mal que j' en ai.J'ai 50ans le 3 mars, j'ai tant de chose a faire encore.Je regarde mes deux petits, et je contient mes larmes, tant c'est dur de savoir que je vais devoir les laisser, je veux les épargner, mais mon fils sait, non pas que je risque de mourir très biento, mais que c'est très grave, le pauvre petit est complètement déboussolé.Je me sens tellement impuissante, je ne sais plus quoi faire, quoi dire.Mon envie de me battre s'envolée, hier j'ai su que soit c'était l'affaire de quelques mois, oui c'est très rapide, soit la chimio marche et on repousse l'échéance, au final, la maladie a gagnée ! Comment avez vous fait pour continuer a vous battre en sachant tout ça ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


201926
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par ange61 | le 13/09/11 à 19:53

bonjour,je suis dans le même cas que vous et je fais le yoyo avec les analyses aujourd'hui je suis désespéré malgré la chimio mes marqueurs
sont remontés à 349,2,je vais voir demain jour de chimio si il ya un espoir de trouver une autre chimio sinon je suis perdue moi aussi j'ai 50 ans,je prie le seigneur pour rester envie,j'ai le moral à zéro et je
ne dis pas à ma famille les résultats d'analyses c'est trop dur bon
courage à vous

Histoires vécues sur le même thème

Le club des 40 ans et +.regime ww.

image

Coucou les filles. Isa : bon anniverasaire à ta fille avec un peu de retard. Et bien moi je suis une fabrique de kystes ! Pareil : seins (il y avait 7 il y a 1 an) , ovaires, vulve (enlevé il y a un an car précancéreux) , tyroide (j'en ai 6) , et...Lire la suite

Cancer col de l'uterus

image

Nass : je vais commencer par me présenter un peu, j'ai 26 ans ,3 enfants et on m'a détecté début mars, suite a une conisation pour des lésions de haut grade, un cancer du col de l'utérus stade 1a2. Autant te dire, une broutille compare au...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages