Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Lymphomes et leucémies      (402 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai essayé différents traitements et je me bats encore contre le cancer

Témoignage d'internaute trouvé sur pathol08
Mail  
| 624 lectures | ratingStar_25609_1ratingStar_25609_2ratingStar_25609_3ratingStar_25609_4

J'ai commencé par 4 cures d'ABVD que j'ai assez bien supportées à l'age de 28 ans (j'étais malade environ 3-5 jours sur 15) , la dernière était cependant plus difficile mais je conservais une certaine volonté vu qu'on m'avait dit que c'était la dernière ; car ce qui est important dans ces cas, ce n'est pas le moral, mais bien la volonté de guérir.

Et c'est là que je veux faire profiter de mon expérience : en effet, mes 4 cures d'ABVD qui devaient être les seules se sont avérées inssufisantes, et on m'a annoncé, alors que j'étais en train de planifier sereinnement mon avenir, qu'une intensification était nécessaire… je me suis écroulé, et sur le coup, j'ai demandé aux médecins de m'avancer des éléments suffisants pour que j'accepte ce nouveau traitement réputé beaucoup plus difficile que le précédent ; ils m'ont convaincu, je me suis à nouveau fixé des objectifs (pas évident pour un célibataire sans enfant) car j'avais vécu trop peu de chose pour tout arrêter maintenant ; les antidépresseurs m'aidaient considérablement, même si je prétendais à l'époque que je n'en avais pas besoin.

Et puis a eu lieu ce traitement : une abomination ! J'ai considérablement souffert… j'ai d'ailleur été hospitalisé en chambre aseptisée… je ne voyais plus de mes proches qui me rendaient visite, que leurs yeux (le reste étant caché par une coiffe et un masque) … mais c'est dans ces yeux que j'ai construit mon avenir, que je me suis à nouveau fixé des objectifs, et que j'ai trouvé le courage de lutter, même si à certains moment une inquiétante poussée de fièvre me valait la visite des services "d'urgence".

Je suis sorti de cette intensification avec un taux de réponse correct, et c'est là qu'on ma annoncé que comme nous étions pris par le temps pour obtenir un pet-scan (2 en France à l'époque) pour vérifier si la maladie avait bien disparu, et que l'intensification avait fait diminuer le lymphome, il fallait faire une nouvelle intensification…

Bien entendu on vous annonce ça alors que psychologiquement, vous vous confortez dans l'idée que vous êtes sorti d'affaire et qu'il ne reste qu'à éliminer les sequelles du traitement, et que de ce fait, vous vous sentez beaucoup mieux physiquement… et là ! Je suis tombé malade quelques heures après cette annonce… comme si je sortais juste d'une perfusion… et il m'a fallu choisir entre écouter les médecins ou refuser tout nouveau traitement… j'ai d'abord refusé, puis devant l'argument "si vous refusez, vous pouvez en mourir" (bravo ! Très psychologue ! ) , j'ai décidé de continuer alors que les effets de la précédente cure n'étaient pas encore complètement résorbés.

Ce qui devait arriver arriva… à nouveau chambre aseptisée, fortes douleurs générales (merci la morphine) , montée de la fièvre à 42° à 2 reprises (le sous-sol n'était pas loin) , à tel point que l'idée morbide de mettre fin à tout ça m'a plusieurs fois effleuré l'esprit… Et c'est à ce moment là qu'il est important de se remémorer tous ses projets… ceux qui vous donnent la volonté et le courage, et c'est ce que j'ai fait, et j'ai tenu bon même si après cette cure, on m'a appris que finalement elle n'avait servi à rien, puisque la première intensification avait déjà fibrosé toute la tumeur… mais ça seul le pet-scan a pu le confirmer.
  Lire la suite de la discussion sur pathol08.com


25609
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Hodgkin ou pas ?

image

Cloudysan bonsoir, Je ne suis jamais intervenue auprès de toi mais par contre je te lisais. Je fais partie de l'équipe de ninicha, celeiane etc… j en profite pour vous embrasser les filles. Cloudysan, H a boulverser ma vie perso (certains n'ont...Lire la suite

Eaux troubles (recit lesbien)

image

Bonne lecture ! Chapitre 12 : Sarah observa calmement Maena alors qu'elle refermait l'attache de la montre qui entourait désormais son poignet gauche. Elle fronça légèrement les sourcils. - Comment t'as deviné que ma couleur préférée c'était...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages