Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Lymphomes et leucémies      (402 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai une mère qui souffre de Leucémie

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 4871 lectures | ratingStar_224540_1ratingStar_224540_2ratingStar_224540_3ratingStar_224540_4
en cas de leucemie l'echinacea nest pas conseillee pour les complements alimentaires ou autre therapie complementaires cest essentiel en parallele aux therapies conventionnelles mais cet important aussi de savoir quand les utiliser et si ca neterfere pas avec les medicamnets de ta maman l'echinacea est tres bien mais pas en casde leucemie pour le systeme immunitaire la gelee royale et le pollen oui donc amélioration de l’état général Premier souci donc : l’état général du malade. Priorité est donnée à tout ce qui peut l’améliorer : apport de certains nutriments tels que le sélénium, les vitamines C et E et autres conseils alimentaires ; amélioration du sommeil grâce à la détente, l’oxygénation, l’homéopathie, la phytothérapie… ; amélioration de l’état énergétique par les techniques énergétiques : acupuncture, médecine traditionnelle chinoise, auriculomédecine selon la technique de Paul Nogier (voir ALTERNATIVE SANTÉ - L’Impatient n° 206) ; attention particulière aux situations de stress, de conflits (aide psychologique, apports des fleurs de Bach, de l’homéopathie…). « On fabrique tous les jours des cellules cancéreuses, expose le Dr E. M. (1), et naturellement notre organisme est capable de les détruire. C’est cette possibilité qu’il faut renforcer en stimulant le système immunitaire et en luttant contre la fabrication des radicaux libres qui freinent son bon fonctionnement. » Effets secondaires Second intérêt des médecines complémentaires : la prise en charge des effets secondaires des traitements classiques. ® Contre la fatigue et les traumatismes occasionnés par la radiothérapie, le Dr E. M. utilise divers moyens. Ils vont de la silice totale (sous forme organique) aux sérocytols (extraits d’organes et de tissus animaux immunisés contre certains antigènes) en passant par les 3 acides de Le Foll (utilisation locale ou par voie orale). ® Pour améliorer la résistance du foie face à la toxicité de la chimiothérapie, on peut faire appel au pouvoir protecteur d’une plante d’origine africaine : le Desmodium ascendens ; à des plantes draineuses : Chrysantellum americanum, le chardon marie, la bardane, l’artichaut ; à des cataplasmes d’achillée millefeuilles ou d’argile sur la zone du foie ; à l’homéopathie (Nux vomica, L114 de Lehning). ® Pour éviter la chute des globules blancs consécutive aux cures de chimiothérapie, on peut faire appel à l’immunothérapie à dose infinitésimale (cela consiste à préparer de façon homéopathique les substances produites par le système immunitaire ou cytokines, comme l’interféron, l’interleukine, le TNF…) ; aux oligoéléments (Cuivre-Or-Argent) ; à la teinture d’une autre plante africaine : Gnidia kraussiana ou sa voisine méditerranéenne, le DPG (Daphne Primeverosyl Genkwanine), qui contient le même principe actif. ® Enfin, il existe des solutions alternatives qui interviennent sur le processus cancéreux proprement dit. C’est le cas du DPG que l’on peut utiliser seul dans certains types de lymphomes (voir pages 62-63). C’est également le cas d’autres substances dont l’action va venir compléter celle des traitements classiques. Il s’agit de l’extrait de gui ou Viscum album (utilisé par les médecins anthroposophes voir ALTERNATIVE SANTÉ - L’Impatient n° 251) que l’on trouve sous différentes dénominations : Iscador, Helixor, Eurixor et Vysorel/Isorel ; des Physiatrons de Solomidès ; de la plante Pao Pereira étudiée par le Pr Mirko Beljanski et d’autres chercheurs comme le Pr Maurizio Grandi, ethnopharmacologue à Turin (Italie) ; de l’association de 3 acides – a. tribromoacétique, a. trichloroacétique et a. trifluoroacétique – mise au point par le Dr Le Foll et qui catalyse un processus de régénération. D’autres substances annexes sont parfois prescrites. Citons les orotates du Dr Nieper (voir ALTERNATIVE SANTÉ - L’Impatient n° 226) qui constituent d’excellents transporteurs de magnésium, potassium, calcium, lithium ; différentes enzymes telles que la bromélase et le carzodelan (extrait de pancréas) ; le squalène provenant du foie de requin, et précurseur d’une hormone la DHEA (pour déhydroépiandostérone), réputée lutter contre le vieillissement cellulaire et qui est nécessaire à l’organisme pour reconnaître les cellules cancéreuses. Autre substance provenant du requin : son cartilage, supposé limiter la formation de vaisseaux sanguins ou angiogénèse nécessaires à la croissance de la tumeur. Outre des résultats positifs enregistrés ici et là, l’approche complémentaire du cancer permet souvent aux malades de vivre au-delà du pronostic formulé initialement par l’hôpital. Cela dans des conditions bien supérieures à la moyenne. Les malades retrouvent l’appétit de vivre, la faim, souffrent moins, résistent mieux et plus longtemps aux effets secondaires des traitements classiques. « Jusqu’au bout, explique Marie-Pierre, dont le mari a récemment succombé à un cancer de la prostate diagnostiqué alors qu’il présentait déjà une quarantaine de métastases osseuses, il a conservé un teint frais et rose et une bonne minéralisation osseuse, ce qui a empêché qu’il ne se casse les os. Et puis cela conforte le malade et son entourage dans une forme de combat et d’espoir ! » si tu nest pas sure allez voir un homeptahe efficace et aprfois ya aussi des oncologues qui donnent des conseils super utiles pas tous les oncologues sont contre les traitements paralelles pour le bien etre des patients Echinacea En Europe, depuis quelque temps, nous nous rendons compte du rôle important que l’Echinacea pupurea joue pour notre défense immunitaire et cette plante gagne en popularité, de jour en jour. Aussi bien en homéopathie qu’en science des plantes médicinales et qu’en phytothérapie, l’Echinacea est hautement estimée surtout pour ses effets stimulants sur le système immunitaire non spécifique. L’Echinacea stimule la phagocytose, (la capacité de certains globules blancs de neutraliser des bactéries), augmente la production et la mobilité des globules blanches et rend plus actifs les T-lymphocytes, ainsi que les macrophages. L’Echinacea augmente aussi la production de cytokines comme l’interféron, précisément l’interféron gamma et l’interleukine et agit comme anti-inflammatoire. Elle a un effet antiviral et réduit la production d’hyaluronidase, un enzyme qui est émis par des cellules infectées par un virus aussi bien que par les cellules d’une tumeur. Voila pourquoi elle se prête de façon idéale à lutter contre des infections répétitives au niveau des voies respiratoires et des voies urinaires (urètre). En application topique [usage extérieur], elle s'utilise sur des plaies qui guérissent difficilement. L'agent est extrait des parties visibles des plantes en période de floraison. A partir du jus, on fabrique des gouttes, des crèmes, des gels et des solutions d'injection. Se prête de façon idéale à combiner au gel de l'Aloe Vera pour boire. L'Echinacea purpurea ne doit pas être consommée plus que 8 semaines sans interruption. Au delà, elle risque d'affaiblir le système immunitaire. L'echinacea est déconseillée en présence de maladies évolutives. Font partie de ces maladies, entre autres: - Tuberculose - Rhumatisme - Sclérose en plaques - Infection HIV - Leucémie peut importe quelle echinacea vous prendrez laissez vous vous conseiller par votre farmacien car la qualite des produits est primordiale donc en cas de leucemie l'echinacea nest pas conseillee Gelée Royale Les chercheurs qualifient la Gelée Royale comme aliment magique. La Gelée Royale contient les vitamines A, C, D et E en faibles quantités et constitue une réserve naturelle en vitamine B à qui appartient aussi l'acide pantothénique. Cet acide est présent dans toutes les cellules vivantes et joue un rôle important dans la lutte contre les effets du stress psychique. La Gelée Royale renferme touts les huit acides aminés essentiels et 10 acides aminés non essentiels ainsi que beaucoup de minéraux comme le calcium, le cuivre, le fer, le phosphore, potassium, silicium et soufre. Elle contient aussi de l'ADN [acide désoxyribonucléique] et ARN [acide ribonucléique], indispensables pour le métabolisme de nos cellules comme pour le noyau et le plasma cellulaire. Propolis d'abeilles La propolis est une substance naturelle que les abeilles collectent dans les bourgeons et les résines de peupliers, de châtaigniers et de résineux. Des abeilles mellifères collectent et traitent la propolis, après quoi elles en revêtent leurs ruches pour les protéger contre les bactéries. Cette substance unique existe depuis 45 millions d’années et l’homme s’en sert depuis des milliers d’années pour guérir ou apaiser des affections internes et externes. Pour les abeilles c’est un élément de construction qui stabilise leur ruche et qui fait en même temps fonction de bactéricide, d'antivirus, et d'anti-fongique. Souvent décrit comme l’antibiotique* le plus naturel qui soit la propolis renferme résines, vitamines, acides aminés, minéraux, et autres oligoéléments. *Les plantes se protègent par des substances spécifiques dans leur suc et leur résine contre des germes pathogènes qui risquent de s'infiltrer par une plaie. La Propolis renforce notre système immunitaire en étant un excellent moyen complémentaire à la médecine traditionnelle dans la lutte contre les bactéries. une chose que dont je peux temoigner cest que ces traitemenst m'ont bcp aider meme durant mes therapies mon onco m'avait conseiller L'aloe vera le jus de betterave rouge et l'album viscum en injection que je pratique encore aujourdhui dailleurs mais personne ne doit avoir une mauvaise conscience sil prefere prendre autre chose l'important cest le resultta final le bien etre du aptient en cas de doute un bon homeo et naturopathe serieux aident a suivre un bon retablissement pour le foie jai pris le chardon marie qui ma fait ressentir bcp moins de fatigue accompagner de l'aloe vera qui peut se prendre durant les traitements aussi dailleurs je suis ce traitement encore aujourd'hui en septembre cela ferra 6 ans que jai ete operer du crabde de malheur
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


224540
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Hodgkin ou pas ?

image

Cloudysan bonsoir, Je ne suis jamais intervenue auprès de toi mais par contre je te lisais. Je fais partie de l'équipe de ninicha, celeiane etc… j en profite pour vous embrasser les filles. Cloudysan, H a boulverser ma vie perso (certains n'ont...Lire la suite

Eaux troubles (recit lesbien)

image

Bonne lecture ! Chapitre 12 : Sarah observa calmement Maena alors qu'elle refermait l'attache de la montre qui entourait désormais son poignet gauche. Elle fronça légèrement les sourcils. - Comment t'as deviné que ma couleur préférée c'était...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages