Histoire vécue Santé - Maladies > Cancer > Lymphomes et leucémies      (402 témoignages)

Préc.

Suiv.

On a encore jamais soigné un lymphome en 4 chimios

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1662 lectures | ratingStar_56185_1ratingStar_56185_2ratingStar_56185_3ratingStar_56185_4

Cela fait quelques semaines que je parcours ce forum et c'est emacaille qui m'a conseillée de faire une file à mon nom.

 

J'ai 44 ans.  

Je vis à Bordeaux.  

Touchée par un lymphome du médiastin en avril dernier, j'ai choisis de faire confiance à la médecine traditionnelle tout en me faisant aider par la médecine parallèle, phytothérapie et méthode Beljansky…

 

Je sais, c'est trés polémiqué sur ce forum et je ne tiens pas à réveiller les passions.

J'apporte juste le témoignage de mon expèrience.

 

Il était prévu 8 cures de chimios et 40 rayons. A la fin de la 2ème cure, la tumeur avait disparue… What surprise !

Je n'ai donc eu que 4 chimios et j'ai refusée les rayons. (Si il n'y a plus de tumeurs on  vise quoi ? Et les dommages co-latéraux ? ).

 

De là à commmencé un long parcours à la recherche d'un encologue qui me prendrais pour une personne et pas pour une statistique, parce qu'à ce jour, on ne veux pas me prendre en charge pour les examens de contrôles. Le dernier scanner de sept annonce une rémission complète, mais on veut me faire 2 chimios supplémentaires, parce que dixit : "On a encore jamais soigné un lymphome en 4 chimios, ce n'est dans les protocoles ! "  

Sauf que mon lymphome est lié au système immunitaire, et qu'à mon sens pour le remettre à plat, il y a pas mieux que la chimio !

 

J'ai eu beau dire que je voulais bien faire cobaille, signer des décharges, on m'a demandé d'aller voire ailleurs.

Je vais donc à l'avenir chercher sur Paris.

 

Voila. Je connais plusieurs personnes autour de moi qui ont le même parcours, et c'est quand même bien dommage de ne pas pouvoir travailler en équipe et en bonne intelligence avec les soignants.

Je ne remets pas en cause leurs compétence, c'est juste les pressions et les chantages qui sont exercés pour maintenir la pensée unique, qui m'attriste un peu.

 

Encore une fois, je ne cherche à convaincre personne.  

La maladie est une question intime entre soi et soi et chacun y répond comme il peut, comme il veut selon ses valeurs propres.

 

Merci à tous ceux qui ont contribués à mettre cet espace de parole en place.

 

A bientôt.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


56185
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Hodgkin ou pas ?

image

Cloudysan bonsoir, Je ne suis jamais intervenue auprès de toi mais par contre je te lisais. Je fais partie de l'équipe de ninicha, celeiane etc… j en profite pour vous embrasser les filles. Cloudysan, H a boulverser ma vie perso (certains n'ont...Lire la suite

Eaux troubles (recit lesbien)

image

Bonne lecture ! Chapitre 12 : Sarah observa calmement Maena alors qu'elle refermait l'attache de la montre qui entourait désormais son poignet gauche. Elle fronça légèrement les sourcils. - Comment t'as deviné que ma couleur préférée c'était...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages