Histoire vécue Santé - Maladies > Constipation - Troubles du transit      (472 témoignages)

Préc.

Suiv.

Premièrement je suis très soulagée de lire des témoignages qui me ressemblent.

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm - 14/11/11 | Mis en ligne le 27/07/12
Mail  
| 628 lectures | ratingStar_281823_1ratingStar_281823_2ratingStar_281823_3ratingStar_281823_4
Sunny. Bonjour ou bonsoir, voilà mon histoire : Premièrement je suis très soulagée de lire des témoignages qui me ressemblent. La maladie qui m'a fait souffrir pendant toutes les années où j'ai eu mes règles s'appelle l'endomètriose. J'ai donc pris la pilule en continue puis j'ai opté pour un implant. Ces méthodes ont été efficaces et sans effets indésirables, les douleurs aiguës à l'épaule droite ont cessé. Mais un jour j'ai enlevé l'implant et voulu faire une tentative pour avoir un bébé. J' ai eu un kyste recto vaginal non opérable mais il est parti au bout de quelque mois. Puis j'ai attéri aux urgences en mars 2011 à 4h00 suite à de fortes douleurs dans la poitrine et à l'épaule droite, j'avais passé une nuit blanche. Verdict un pneumothorax droit donc pause d'un drain pour ponction, reliée à une valise qui aspire l'intérieure, elle-même reliée au vide du mur. Donc je ne me suis pas levée pendant 5 jours du lit de l'hôpital. Dur dur de ne pas aller à la selle. Puis à la sortie il m'a été conseillé de consulter mon gynéco pour un traitement hormonal. Je me suis donc exécuté. Passant à la pharmacie, j'ai reçu le mauvais générique de mon traitement hormonal donc le mois suivant j'ai à nouveau eu mes règles. Retour pour une nuit d'observation aux urgences en avril 2011. Je suis restée deux mois et demi en arrêt maladie pour laisser le temps au poumon de se coller. Apres j'ai repris le sport comme jamais… boxe, aikido, cardio, muscu, stage professionnel défense, natation, du sport tous les jours pendant deux mois mais je me suis sentie fatiguée après un entrainement aikido, du mal à récupérer, des petites douleurs coté droit que j'ai assimilé à des courbatures. Puis un matin de octobre 2011, je suis tranquillement aller aux urgences et je suis restée à l'hôpital une quinzaine de jours et j'ai été opéré à cause d'un autre pneumothorax. Un talcage, le diaphragme avait plein de trous apparemment donc ils ont été agrafé, cousus. J'ai eu trois trous sous le bras droit, deux drains pendant dix jours, et toujours une petite valise qui aspire les sécrétions en étant reliée au vide. J'ai eu de la morphine qui constipe, des antalgiques, des anti phlébites ect… j'ai aussi eu un court épisode de fuites urinaires, je n'arrivais pas à me contrôler le temps d'aller aux toilettes… c dur l'hôpital pour le moral et les douleurs sont parfois …bref. Mais j'en suis sortie et vivante et "respirante"! Je suis revenue chez moi, sans savoir comment me coucher sur mon propre lit, ni comment me lever, je ne pouvais ni me laver, ni m'habiller seule ni faire le repas. Mais j'ai une mère formidable. J'ai arrêté les médicaments en arrivant à la maison, tous les jours je mesure les progrès. Je cicatrise bien. Le ressenti est très particulier à l'intérieur, ça tire, brûle, pique… mais ça passe… , je me demande maintenant quand j'aurai à nouveau une vie normale… ?
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


281823
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Recherche proteines vegan - vegetariens, vegetaliens...

image

J'ai trop de bactéries mauvaises et trop de bonnes a cause du long traitement de probio que j'ai fais, et je rappel que j'ai passé un t'est qui vérifie tout ça il est utilisé par la medecine "normale" mais aussi naturopathique. Je subbis une...Lire la suite

Douleur ? neurologique ? avis ? - medecine veterinaire

image

Ça m'embête. Je ne vois pas la vidéo sur l'Ipad et mon pc est hs en ce moment. Je voulais voir s'il y avait une similitude avec ce qu'a eu mon Alex il y a quelques mois. Il souffrait tellement qu'il hurlait quand il bougeait (très difficilement)...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages