Histoire vécue Santé - Maladies > Cystites / Infections urinaires      (374 témoignages)

Préc.

Suiv.

Cystalgie à urines claires

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1194 lectures | ratingStar_120015_1ratingStar_120015_2ratingStar_120015_3ratingStar_120015_4

J'ai toujours traité ça comme une cystite ou une infection urinaire parce que c'est ce qu'on m'avait diagnostiqué, mais devant la fréquence des crises, j'ai fait des analyses, et n'ai rien trouvé d'anormal. Pour moi les crises ont commencé quand j'avais 16-17 ans, après des rapports avec mon premier copain, et depuis, ça arrive très fréquemment quand j'ai un nouveau partenaire, pendant les premiers temps de la relation. J'avais donc deux hypothèses, la psychologique (vu que je suis souvent tombée sur des personnes qui n'étaient visiblement pas du tout faites pour moi, mais que je refusais de le voir, je me dis que mon corps essayait peut être de me faire "entendre raison") , et la musculaire (muscle du vagin qui a du mal après un certain temps sans activité). J'ai constaté que ça n'arrivait pas avec tous les partenaires, et que ça arrivait surtout en début de relation ; pourtant, je suis actuellement avec quelqu'un avec qui tout va très bien, et avec qui je n'avais eu aucun problème de ce type jusqu'ici, alors que les rapports sont fréquents, etc. Hier, 1er accrochage dans notre relation, émotions fortes négatives, larmes, et quelques heures plus tard, je déclenche une crise… Alors, je me dis que le psychologique, même s'il n'est pas la seule cause, peut avoir un effet notable, sans aucun doute. L'aspect psychologique me semble plausible aussi dans le sens où dans deux relations un peu cahotiques, je déclenchais parfois ces "cystites", parfois d'autres troubles empêchant les rapports, genre mycose, etc. Dans mon cas, je ne crois pas à l'incompatibilité entre partenaires, ou du moins, pas l'incompatibilité physique, des sécrétions ou autre, sinon, d'une part, je ne serais pas "compatible" avec grand'monde, et d'autre part, ça se serait déclenché dès le départ avec mon partenaire actuel. Ce qui est certain c'est que ce n'est pas infectieux, et la douleur est parfaitement localisée (muqueuse vaginale antérieure, côté urètre, qui est pendant les crises gonflée et "rigide", pardon pour les détails mais j'aimerais savoir si c'est le cas pour vous aussi, ou si j'hallucine…) , avec maux de ventre. Quand je vais aux toilettes, sensation de brûlure par spasmes avec contractions abdominales spasmodiques et incontrôlables, frissons + bouffées de chaleur. Dans mon cas ce n'est pas trop fréquent quand-même, et je souhaite de tout mon coeur à celles pour qui ça l'est de trouver rapidement une solution qui les soulage, autre que l'absence de rapports (je n'appelle pas ça une "solution"! Quelle vie ! ).
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


120015
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les jaccuzis c'est un peu comme les oignons - libertinage

image

Jamais de cystite à ce jour malgré une grande consommation de jacuzzi. Par contre, aucune intrusion de quoi que ce soit dans l'eau. La douche avant et après trempage est systématique. Je ne m'assoie pas dans un hammam si je ne peux pas passer un...Lire la suite

"minces et toniques" depuis 4 jours !

image

Je vais beaucoup mieux qu'hier soir, je pense que l'actifed a du faire son effet. Je n'ai plus mal à la gorge non plus, merci le lait au miel ! Je ne crie pas trop fort cette recette car une fois, un médecin s'était foutu de moi. Pourtant, j'y...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages