Histoire vécue Santé - Maladies > Cystites / Infections urinaires      (374 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je souffre d'incontinence urinaire d'effort

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 45 ans
Mail  
| 2067 lectures | ratingStar_120898_1ratingStar_120898_2ratingStar_120898_3ratingStar_120898_4

J'ai 45 ans, et mes problèmes d'incontinence urinaire dited'effort, c'est-à-dire en riant, éternuant, en me mouchant, même seulement en marchant parfois… ont commencé peu avant 2000, donc à l'époque j'avais à peu près 35 ans. Je précise que je n'ai jamais eu d'enfant et étais même vierge jusqu'à l'an dernier, donc pour moi ça devait rester occasionnel… Je le pensais d'autant plus qu'au départ cela ne se produisait que quandj'avais une grosse bronchite et toussais beaucoup. Et puis petit à petit, le problème est devenu beaucoupplus régulier, et je suis même obligée de garder ma lingerie la nuit parce que, même si je suis allée aux toilettes cinq minutes avant, sij'éternue, parfois c'est quelques gouttes qui partent parfois c'est la pleine culotte… J'avais fini par me résigner à prendre une "solution" qui n'en est bien sûr pas une : je metais des "anti-fuite", genre serviettes hygiéniques maisen beaucoup plus épais. Oui mais voilà, à cause de mes infections urinaires à répétition (voir une autre discussion beaucoup plus récente) , mes infirmiers m'ont fortement déconseillé de recourir à ce système… Bon, alors comment faire ? Etant non-voyante, je ne peux pas repérer facilement seule les toilettes quand je me déplace dans un endroit inconnu… Alors, pour le moment, je me "garnis" quand je dois me déplacer et je reste comme je suisautrement chez moi… Jusqu'à cette année, tous les médecins à quij'ai osé avouer ce problème, y compris un urologue et deux néphrologues, m'ont envoyée promener plus ou moins gentiment ! Depuis un mois environ j'ai osé en parler à mon médecin actuel, espérant qu'il me prescrirait une rééducation quelconque ; eh bien non, malgré la quantité impressionnante de traitements pour d'autres problèmes il a choisi la solution médicamenteuse… Et un de plus, heureusement que celui-là je peux le prendre à la demande ! Je précise que j'ai aussi pas mal d'ennuis de santé par ailleurs : troubles du rythme cardiaque, problèmes auditifs liés en partie à une mauvaise circulation cérébrale et dans l'oreille interne, problèmes rénaux proprement dits, plus maladie gynécologique invalidante pour laquelle je viens de subir trois opérations en presque trois ans, certes par coaglio mais quand même, la fois de l'hystérectomie, que je pensais être ma délivrance mais ce n'était hélas pas le cas, j'ai terriblement souffert ! Paradoxalement, après cette opération-là mon problème de fuiites s''était notablement amélioré pendant un temps. MMais depuis la dernière opération aucontraire le problème s'est nettement aggravée… La solution des bandelettes, non seulement j'y pense mais j'ai même une amie qui m'y encourage vivement car elle l'a fait récemment avec un succès quasi-immédiat, mais voilà, j'ai pourtant eu beaucoup d'opérations dans ma vie pas seulement en gynéco, eh bien, au lieu de me sentir un peu plus "blindée" chaque fois, j'ai au contraire une énorme panique à chaque intervention, même quand c'est moi qui l'ai demandée comme l'hystérectomie ! Alors j'hésite, j'hésite… Pour le moment je prends ce médicament puisqu'on me l'a prescrit, mais j'aurais sans doute "préféré" en quelque sorte un genre de rééducation quelconque… Pour le moment j'en suis là, et de toute façon je n'oserais rien entreprendre en ce moment car j'ai trop de problèmes gynéco et rénaux en même temps et je souffre déjà beaucoup, alors j'ai peur. Mais ces fuites sont très désagréables aussi, même quand c'est très peu je me sens mal à l'aise parce que je m'imagine tout de suite que je sens mauvais, que je vais avoir des réflexions… Je ne vous cacherais pas que j'ai lu aussi un bon nombre de témoignages, mais pas tous parce qu'il y en avraiment beaucoup, dans le forum "incontrinence urinaire" ; il y en a largement assez pour continuer à me faire hésiter tant les expériences des unes et des autres sont variées… Ce que je voudrais surtout soulignrer, c'est que, contrairement à ce qu'on veut bien nous dire ou nous faire croire, l'incontinence urinaire n'est pas un truc de femmesmulti-grossesses. Même les médecins qui m'ont envoyée promener m'ont dit qu'ils avaient parmi leurs patientes souffrant de ce problème quelques femmes vierges comme je l'ai été longtemps… Je pensais aussi que c'était un truc de personnes âgées, a priori il n'est rien puisque pour moi cela a commencé quand j'avais environ 35 ans… Je ne sais plus vraiment quoi faire sur ce plan-là, et ma santé étant par ailleurs déjà très dégradée ce n'eest pas ma priorité et pourtant je suis gênée presque tous les jours…
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


120898
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les jaccuzis c'est un peu comme les oignons - libertinage

image

Jamais de cystite à ce jour malgré une grande consommation de jacuzzi. Par contre, aucune intrusion de quoi que ce soit dans l'eau. La douche avant et après trempage est systématique. Je ne m'assoie pas dans un hammam si je ne peux pas passer un...Lire la suite

"minces et toniques" depuis 4 jours !

image

Je vais beaucoup mieux qu'hier soir, je pense que l'actifed a du faire son effet. Je n'ai plus mal à la gorge non plus, merci le lait au miel ! Je ne crie pas trop fort cette recette car une fois, un médecin s'était foutu de moi. Pourtant, j'y...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages