Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Autres      (1378 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mycoses vaginales récidivantes

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2355 lectures | ratingStar_82395_1ratingStar_82395_2ratingStar_82395_3ratingStar_82395_4

Les mycoses vaginales sont le signe d'un déséquilibre de la flore vaginale, elle est due à la prolifération d'un champignon souvent le candida albican, naturellement présent dans notre organisme.

Les antibiotiques, la fatigue, le stress peuvent être à l'origine de ce déséquilibre.

Les mycoses peuvent également cacher des MST (surtout si les premières mycoses coincident avec une nouvelle relation) il faut rechercher en priorité chlamydia, mycoplasme et herpès, un test de dépistage est indispensable pour écarter cette éventualité.

Un sperme trop acide peut être un accélérateur mais rarement le facteur déclenchant.

Autre piste à étudier une mauvaise tolérance à la pillule, c'est assez fréquent.

Il est important d'identifier le facteur déclenchant pour en venir à bout.

Lors de mycoses récidivantes, les ovules et les crèmes antifongiques sont à proscrire, elles sont inefficaces et accentuent l'irritation de la muqueuse. Il faut utiliser un traitement oral à base de fluconazol (beagyne, non remboursé ou triflucan remboursé par la sécu ; diflucan à l'étranger). Il faut parfois plusieurs prises pour en venir à bout. Le triflucan qui existe en 50mg permet un traitement pas trop agressif sur plusieurs semaines.

Mais tant que le facteur déclenchant n'a pas été identifié… que que soit le traitement ça fini toujours par revenir.

Quelques petits trucs peuvent aussi être utile.

Le candida albican se développe dans un environnement acide, il faut donc alcaliniser son organisme.

&bull ; Eviter les agrumes, les sucres rapides et les graisses.

&bull ; Le bicarbonate de sodium (alcalin) est un bon auxiliaire : une cuillérée à café dans un litre d'eau, à boire dans la journée tous les jours en périodes de crise, perso j'en prend une fois par semaines en préventif). On peut aussi utiliser le mélange en douche vaginale uniquement en période de crise, ça stop la prolifération du champignon.

Autres solutions naturelles :

&bull ; L'extrait de pépin de pamplemousse : quelques goutte dans un verre d'eau, y tremper un tampon (mini de préférence) et l'introduire ensuite dans le vagin, renouveler l'opération. On peut aussi le boire 30 gouttes mélangée à un peu d'eau 3 fois par jour, c'est très efficace.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


82395
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

2 eme conisation et desir denfant - maladies infectieuses et grossesse

image

Candie, au vu de ton frottis tout va bien. S'il y avait marqué "présence de cellules dysplasiques", là tu pourrais t'inquiéter. J'en sais quelque chose, j'ai subi deux conisations. Une pour un CIN 3 il y a 5 ans et une pour un CIN 2 en janvier...Lire la suite

Infection hpv et condylomes : mon experience !!! - infections sexuellement transmissibles

image

Bonjour a toutes et tous ! Je me décide a vous écrire un petit mot sur mon expérience "condylomes " ! IL y a 6ans dans mon premier frottis, on m'avait trouver le Pappilomavirus, mais il ne s'est jamais declaré . En octobre 2012 , je constate deux...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages