Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Autres      (1378 témoignages)

Préc.

Suiv.

Papillomavirus et aldara

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 5210 lectures | ratingStar_102536_1ratingStar_102536_2ratingStar_102536_3ratingStar_102536_4

Alors début octobre 2006, suite à un frottis, on découvre que j'ai un pappillomavirrus. Tout d'abord, c'est la sécrétaire de mon medecin qui m'appelle et qui me demande de passer urgement voir mon medecin car il y avait une anomalie sur les résultats de mon fottis !!! C'était la panique ! Jme demandais déjà si j'allais mourrir. Bref, j'arrive, le medecin m'expose la situation ; elle me dit que c'est pas dramatique que la plupart du temps le virrus part tout seul, mais il arrive que le virrus persiste et celà peut entrainer un cancer du col de l'utérus ! J'étais morte de peur !!! Bref elle m'envoie voir un gynécologue pour faire des examens spéciaux. Je suis parti voir le gygy qui me dit qu'on ne va rien faire et qu'on va attendre 6 mois pour voir comment le virus évolue. Entre temps badaboum ! Je vois apparaitre des excroissance bizarre sur mes lèvres. Alors évidements personne n'avait juger necessaire de me prévenir que je risquais d'avoir des condylomes à causes du papillomavirus. Bon j'ai commencé a m'inquietter et je suis parti voir mon medecin généraliste (c'était un jeune medecin qui m'a reçu a sa place car mon medecin n'était pas dispo). "oui je ne compren pas, il y a une espèce de peau bizare qui me poussent sur les lèvres" bref il m'a expliquer donc ce que c'était et du coup je suis retourner voir mon gygy avant les 6 mois. Le gygy, il a regarder il a fait une biopsie et m'a dit "ooo il yen a pas beaucoup on va encore attendre pour voir comment ça évolue !!! Bref sur le coup j'avais pas penser aller voir un autre gygy mais avec le recul je sais que c'est ce que j'aurrai du faire !!! Mai 2007: je retourne voir le gygy pour un controle et je lui dit que ce n'est plus possible là j'avais trop de condylomes et qu'il fallait faire quelque chose. Alors il s'est enfin décider a me prescrire de l'aldara. Après une semaine dutilisation de l'aldara c'était la panique !!! J'ai eu une réaction extraordinaire rougeurs, fissures, peau bruler. Inutile de vous dire la galère quand j'allais faire pipi. Bref j'ai arreter le traitement, revu mon medecin traitant, qui m'a dit que je n'avait pas d'autre choix que de continuer. Jme suis dit on a rien sans rien alors je continue meme si je dois souffrir. Je recommence le traitement mais c'était trop insupportable ! Alors je redemande un rendez-vous avec mon gygy !!! Heureusement pour moi il était en vacance et là je suis reçu par une dame super gentille qui me dit que là la crème aldara ne pouvait plus rien faire et qu'il fallait voir une dermato. Quand je pense a tout l'argent que j'ai dépenser a me trimbaler d'un medecin a un autre !!! Et ce n'était pas encore fini !!! Octobre 2007 je vois la dermato, elle m'examine et là c'est le drame !!! Elle non plus ne pouvait plus rien pour moi !!! Elle menvoit voir un de ses collègue gygy qui fait le laser. Je vois le gentil monsieur qui commence a me parler d'opération et d'anéstésie générale. J'étais abatue !! Terrifiée, traumatiser lol. Bref on fixe la date de l'opération le 14 novembre. Le jour de mon rendez-vous avec lanestésiste, jarrive 10 min en retard à cause du travail. Alors le rendez-vous est annulé et la date dopération repoussée. "oui chouette encore quelque semaine avant de passer sur la table d'op j'étais dégouter car je voulais en finir rapidemant mais d'un coté ça m'a soulager car j'avais trop peur… et puis puis ce que le jour J fini toujours par arrivée, ben il est arrivée ce 28 novembre ou je suis rentrer à l'hopital à 13 heure pour ressortir normalement à 18h00. Il faut que je précise que avec tout le temps qu'on a attendu, les condylomes étaient devenue une colonie nombreuses dégeulasse et qui dégageais meme une certaine odeur. Bref il yen avait telment que le gygy a dit anestéie générale obligatoire et c'était pas sur qu'on enlève tout d'un seul coup. Je rentre à l'hosto, j'était obliger d'en parler à ma mère car mon copain était en déplacement et ne pouvait pas m'accompagner le jour de l'opération, dc je suis arrivée accompagné de ma mère. Je suis arrivée, on m'a mis ds un petite chambrette donner les vêtement a mettre (jétais a jeun depuis le matin à 7h00) très dure pour une petite gourmande comme moi. Bref le medecin est venue me chercher vers 15h00 et ensuite on m'a emmener. J'ai dis au revoir a ma petite maman qui était toute tristounette et moi mon coeur battait a 100 à l'heure !!! C'était la plus belle peur de ma vie ! Quand je suis arriver dans la salle dop, le gygy m'a dit détender vous vous etes trop tendue lol !!! . Bref on a fini par mendormir meme si j'ai essayer de lutter eh oui petite fofolle comme je suis j'ai essayer de lutter contre lenvie de dormir car javais trop peur !!! Mais bon jy pouvais rien !!! (soit dit en passant c'est une sensation exeptionnel quand on s'endort) jentends lanéstésiste qui demande au gygy, "alors je dose pour combien 20 min ? " car en générale ça ne dure guère longtps ! Mais vu l'état ds lequel était ma kèkette !!! Le gygy a dit "non met plutot 30 minute". Bref je me réveille en salle de réveille, avec un mal atroce !! Ça tiralle en bas, ça fait mal euhhhh !!!! Je commence a pleurer, quelques larmes, puis des gros sanglots !!! Alors lanesthésiste me dit, tout gentiment "qu'est ce quelle à la petite" ben j'ai mal !!!! " elle me dit, c'est normal avec ce qu'on vous a fait !!! Car en fait vous allez être surpris !!! Je suis rester finalement endormie pendant 1h au lieu de 30 prévu au début. On me met une dose de morphine, et là le gygy vient et m'explique qu'il a du tout enlever, et qu'il ne pensait pas que ça allait être de cette ampleur, alors, compte tenu de celà, il a décider d'un commun accord avec lanestésiste, de me garder pour la nuit !!! Et ce n'est pas fini !!! Comme si ça ne suffisait pas, j'ai fais une allergie à la morphine !!! Des grosse plaque toute dure et enflée on commencée à me couvrir les bras !!! Bref c'était la totale !!! Ma mère est revenue, accompagnée de mon copain, ils sont rester avec moi jusqu'a l'heure limite des visites, puis sont repartis. Première hospitalisation de ma vie !!! Ben c'est simple on m'a mis la tv, je me suis réveillée toute les heures, un coup je regardais la tv, un coup je dormais, ainsi de suite. Puis vers 4 heure du mat, g décider d'essayer de manger, car après l'opération, mon envie de manger était partie !!! C'était des pates avec du jambon… première bouchée, javale… bouffée de chaleur, nausée, vertiges !!! Jappelle l'infirmère et deviner ce qu'elle me dit lol "c'est pour ça qu'on évite de vous faire manger après lopération, c'est réaction normale" ah ok !!! Mais fallais le dire plus tôt !!! Bref j'ai passer la nuit le ventre vide, a penser a cette envie de faire pipi qui me tordait le ventre… comment me lever, et qu'est ce que ça va faire quand je vais faire pipi mal ou pas mal ? Comme j'ai fais une allergie à la morphine, on a décider de me donner autre chose. Perfusion toute les heures avec un anti douleur puissant pour me calmer. C'était atroce comme douleur !!! Quand le medecin est passée me voir avant que ma mère ne parte, il a regarder la plaie, et là j'ai vu !!! C'était le drame, ma peau était toute bruler, recouverte de biafine et d'eosine. Toute façon javais deviner car jarrivais pas a bouger. Bref, pendant la nuit j'ai fini par aller faire pipi accompagnée d'une infirmière et là dramatique !!! J'ai hurler c'était atroce, quand jy repense… c'était de la rigolade par rapport a ce qui allait ce passer chez moi car là javais mal quand je faisais pipi mais il yavait encore l'effet de l'anesthésie !!! Le pire était à venir !!! Donc première nuit de ma vie à lhosto, pas si mal que ça lol j'imaginais pire, jpensais mennuyer mais en fait non entre le sommeil et la tv yavais de quoi faire !!! Ah oui a chaque fois que je sentais que j'allais dormir j'essayais de trouver une position sur pour poser ma main pour la perfusion, car javais trop peur que l'aiguille planté sur mon poignée.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


102536
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

2 eme conisation et desir denfant - maladies infectieuses et grossesse

image

Candie, au vu de ton frottis tout va bien. S'il y avait marqué "présence de cellules dysplasiques", là tu pourrais t'inquiéter. J'en sais quelque chose, j'ai subi deux conisations. Une pour un CIN 3 il y a 5 ans et une pour un CIN 2 en janvier...Lire la suite

Infection hpv et condylomes : mon experience !!! - infections sexuellement transmissibles

image

Bonjour a toutes et tous ! Je me décide a vous écrire un petit mot sur mon expérience "condylomes " ! IL y a 6ans dans mon premier frottis, on m'avait trouver le Pappilomavirus, mais il ne s'est jamais declaré . En octobre 2012 , je constate deux...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages