Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Autres      (1378 témoignages)

Préc.

Suiv.

Solution à une mycose après 6 mois de récidives

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 29599 lectures | ratingStar_51093_1ratingStar_51093_2ratingStar_51093_3ratingStar_51093_4

Grace aux efforts conjoints de mon médecin, de mon gyneco et de moi même (via ce forum) j'ai enfin réussi à me débarrasser de ma mycose vaginale à répétition donc pour aider celles qui ont à subir cette horreur je viens partager ce qui a été bénéfique pour moi. Depuis 4 mois aucune récidive.

 

Description de ma mycose :  

Brûlures, irritations, pertes vaginales un peu granuleuses et blanches, rougeur de la vulve et des lèvres, sécheresse vaginale.

Elle apparaissait toujours la semaine précédent mes règles surement le moment de mon cycle où j'étais la plus sensible, je croyais en être débarrassée à chaque début de cycle mais que néni ! Cela a duré pendant 6 mois sans que le traitement antifongique ne suffise.

Donc à l'attaque de cette mycose tous les mois à la même période de mon cycle !

 

Etapes de mon traitement :  

1/ antimycosique prescrit par mon médecin (ovules + crème) à chaque apparition de la vilaine mycose. Mais ces antifongiques agresse notre bonne flore vaginale. D'où le récidive : à force de traitement ma flore de Doderlein était devenue inexistante.

 

2/ Traitement de fond avec des gélules de Lactibiane candisis laboratoire Pilege par voie orale (25 euros la boite sur commande dans ma pharmacie mais j'ai tourné avant de trouver ce prix là ! ) en parallèle avec des ovules de calendula laboratoires Boiron. Attention le calendula ne traite pas mais soulage.

Me voilà débarrassée du champignon candida albican (par lactibiane candisis).

Le problème : les signes de la mycose sont toujours là.

 

3/ Antibiotiques prescrits par mon médecin pour éliminer une autre bactérie qui pourrait être à l'origine des derniers signes d'infection. Cercle vicieux : malheureusement les antibiotiques favorise les mycoses. Donc vigilance et re-traitement antifongique si nécessaire.

En parallèle : repeupler ma flore vaginale des bonnes bactéries qui la protège (trop agressée elle est hypersensible à toutes les mycoses qui peuvent passer par là).  

Pour cela, 2 gélules vaginales de Gynophilus (sans ordonnance) tous les soirs pendant 8 jours et 2 gelules par voie orale de Bion Flore Intime tous les jours. Le gynophilus acidifie la flore et favorise l'installation des bonnes bactéries. (dixit gygy).

 

4/ Enfin sur prescription de gygy : 2 gélules vaginales de Trophigil tous les soirs (la fameuse bonne bactérie qui va repeupler la flore de Doderlein) pendant 2 mois. En parallèle, 1 gélule par mois au moment des règles de Béagyne pendant 4 mois (un antifongique aiguë qui débarrasse le tube digestif des champi) attention une gélule de béagyne = 13 euros non remboursés ça fait mal au porte monnaie !

 

Derniers conseils :  

- Chéri doit être traité lui aussi au moment des mycoses de madame par une crème antifongique pour éviter qu'il ne la recontamine.

- J'ai aussi changé mes habitudes de toilette, mon medecin m'a déconseillé les savons destinés à l'hygiène intime car ils sont trop acides. L'idéal est soit un toilette à l'eau, soit avec un savon à PH neutre donc vrai savon de marseille ou autre savon vraiment neutre, attention aux appellations "neutre pour la peau". Moi j'ai opté pour Monagyn qui un ph neutre.

- Au moment des règles, je n'utilise plus de tampons quand je peux éviter) mais des serviettes hygiéniques, les règles rééquilibrent la flore vaginale (d'où le fait que j'avais l'impression de ne plus avoir de mycose après mes règles).

- Tout cela a quand même beaucoup fragilisé ma flore d'autant plus que j'ai fait aussi 2 infection urinaires pendant cette période. Cela rend donc les rapports parfois difficiles donc pour plus de plaisir nous utilisons le lubrifiant Monasens spécialement conçu pour hydrater l'intimité féminine pendant les rapports, monsieur appréciera aussi…

- Après chaque rapport je vais systématiquement uriner et me rincer à l'eau claire. (c'est chiant, on s'endormirait bien auprès de chéri mais bon c'est pour la bonne cause).

- Pendant les périodes d'infection je mettais des culottes en coton et je les faisais tremper dans de l'eau bouillante avec d'une lessive naturelle qui n'agresse pas la peau (des noix indiennes, c'est marron, collant ça se trouve en droguerie). Et si nécessaire je frottais avec du savon de Marseille.

Depuis, je lave mes sous-vêtements "affriolants" au savon de Marseille, et j'évite de les mettre quand ce n'est pas nécessaire (donc quand je ne vois pas mon amoureux). Sinon c'est petite culotte en coton que je lave à la machine avec le blanc à 60° ou 90°c avec la lessive naturelle.

- je poursuis toujours le Bion Flore Intime en prévention et des gélules de cranberrie qui previent les infections urinaires. Je sens que ma flore est toujours fragile donc je suis vigilante. Des que les rapports deviennent douloureux on calme les choses pendant quelques temps.

 

Pour finir, je précise quand même que ce traitement a été bénéfique pour moi, mais avant de vous lancer faites des examens et demander conseil à votre gygy ou votre doc.

Tout au long de mon traitement mon médecin m'a prescrit des examens au laboratoire pour voir où en était ma mycose et être sur qu'il ne s'agissait pas d'autre chose.

Je vous conseille d'en faire de même avant de vous lancer dans n'importe quel traitement.

 
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


51093
b
Moi aussi !
15 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

2 eme conisation et desir denfant - maladies infectieuses et grossesse

image

Candie, au vu de ton frottis tout va bien. S'il y avait marqué "présence de cellules dysplasiques", là tu pourrais t'inquiéter. J'en sais quelque chose, j'ai subi deux conisations. Une pour un CIN 3 il y a 5 ans et une pour un CIN 2 en janvier...Lire la suite

Infection hpv et condylomes : mon experience !!! - infections sexuellement transmissibles

image

Bonjour a toutes et tous ! Je me décide a vous écrire un petit mot sur mon expérience "condylomes " ! IL y a 6ans dans mon premier frottis, on m'avait trouver le Pappilomavirus, mais il ne s'est jamais declaré . En octobre 2012 , je constate deux...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages