Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Endométriose      (318 témoignages)

Préc.

Suiv.

Endométriose et grossesse ?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 4679 lectures | ratingStar_24142_1ratingStar_24142_2ratingStar_24142_3ratingStar_24142_4

Ton désarroi Mette.

J'ai aussi de l'endométriose et j'espère à travers ce post pouvoir te renseigner et te donner de l'espoir. Avant de m'exprimer je voudrais savoir plusieurs choses : pourquoi as tu eu une échographie ? Avais-tu des douleurs ou d'autres signes particuliers ? Que t'a dit ton gynécologue à la suite de cette échographie.

Ce que je peux te dire, c'est que le gynécologue ne peut que suspecter que tu es de l'endométriose, car par l'examen échographique on ne peut observer que des kystes (sur les ovaires) ou suspecter des nodules (pelviens) mais on ne peut voir des adhérences (accollement d'organes par l'endométriose). L'examen clinique également sous forme d'un toucher vaginal et/ou rectal peut permettre de sentir des lésions endométriosiques.

Le seul examen permettant de valider l'existence d'une endométriose est une coelioscopie appelée aussi laparoscopie. Mais cette étape de la coelioscopie n'intervient qu'en dernier lieu, si des douleurs deviennent gênantes, si on tente depuis quelques temps de tomber enceinte, et après avoir tenter des traitements.

L'endométriose est soit découverte au cours d'une coelioscopie initialement prévue pour d'autres raisons, soit confirmée lors de la coelio après suspection par échographie ou touché clinique. La coelioscopie est le principal moyen de diminuer l'endométriose, quelque soit le stade de l'endométriose, la laparotomie est actuellement réservé à des cas modérés ou plus sévères (ou quand il y a des gros kystes on fait coelio+laparo) cependant la tendance semble que l'on se tourne + la coelioscopie à l'avenir. Cette opération est couramment suivie d'un traitement hormonal mais parfois on peut laisser le temps agir si l'on veut mettre en route une grossesse à la suite de la coelio.

Si l'endométriose ne gêne pas la patiente et si elle est faible ou modérée, et que celle-ci veut être enceinte on peut attendre et laisser faire la nature, un certain temps.

Cela ne fait que quelques décennies que l'on a découvert cette maladie, et l'on constate que l'on découvre de + en + des femmes en ayant. Heureusement on informe de mieux en mieux les gynécologues sur cette maladie, cependant ils ne sont pas toujours tous au point sur les évolutions du traitement.

Comme te l'a dit Nannie, tu peux aller sur le site endofrance. O r g (sans les espaces, j'en ai mis car sur ce forum ça ne marche pas sinon). C'est une association qui tend à faire connaître la maladie au grand public. Mais attention ne t'effraie pas à la lecture des témoignages, ils ne réflèteront en rien de ce que sera le diagnostic probable de ton endométriose. Il y a toutes sortes de témoignages, des cas les plus difficiles, les plus rebelles et qui cumulent d'autres problèmes gynécologiques, aux cas plus légers mais qui bien sûr ne sont pas à ignorer loin de là. Tu pourras également leur poser des questions, n'hésite pas ! C'est important de savoir et de se rassurer. Je ne suis jamais intervenue sur leur forum mais je lis les post quotidiennement.

L'endométriose est une maladie jeune, peu connue dont on ne comprend pas encore tout le processus, il existe différentes théories pour expliquer son fonctionnement.

L'endométriose est l'existence et le développement de cellules d'une couche de tissus qui tapissent la paroie utérine, l'endomètre, qui se retrouvent alors en dehors de l'utérus, à des endroits ou elles ne devraient pas se développer. Les cellules de l'endomètre s'évacuent à une certaine période du cycle : ce sont les règles.

L'endométriose ne peut totalement disparaître, actuellement la médecine est un peu impuissante, mais des recheches sont en cours.

L'endométriose ne s'exprime pas de la même manière chez les patientes, chaque femme est un cas particulier. L'endométriose peut être faible et la patiente n'a pas de douleur, mais une autre peut en souffrir. Tout dépend de la localisation de l'endométriose. D'autres femmes ont développé des stades sévères de l'endométriose et n'en souffrent pas, ici alors l'endométriose est plutôt diagnostiquée lorsque celles-ci subissent une coelioscopie pour observer les organes dans la suite de consultations pour infertilité. Cependant je crois que lors des stades 3 ou 4 la grandes majorité en souffre, sans savoir que c'était cela, pensant que les douleurs pendant les règles étaient normales.

Ensuite pour répondre à ta question sur la grossesse, c'est variable, différent chez chaque femme. Tout dépend où se situe l'endométriose : si elle s'exprime par des kystes sur les ovaires, que l'on appelle alors endométriomes (après analyse en anapath.) , elle peut gêner l'ovulation même ou empêcher l'expulsion de l'ovule. Elle peut se présenter aussi sous formes d' adhérences entre les organes du petits bassin, c'est à dire coller certains organes entre eux : ovaires, utérus, cloisons internes, trompes ; elle peut se retrouver aussi sous formes de petits ou des gros noduless situés à divers endroits.

Lorsque ces caractéristiques se retrouvent dans l'utérus mais a des endroits ou les cellules ne devraient pas se trouver, on appelle cela alors de l'adénomyose.

Il est tout a fait possible, je te rassure d'avoir des enfants, tout dépend donc de ce que je t'ai dis ci-dessus, mais aussi du traitement et de l'efficacité de ce traitement : traitement chirurgical, suivi d'un traitement hormonal qui met les ovaires au repos, c'est à dire qu'il provoque une ménaupose artificielle avec tous les inconvénients de cet état. Suivant l'importance de l'endométriose la durée du traitement varie, de 3 mois à 6 mois en général. Rarement + sauf dans des cas + sévère, il arrive que certains femmes cumulent au cours des années les coelioscopies et les traitements.

Si malgré tout une grossesse ne vient pas, alors la patiente est prise en pma.

Voilà j'ai essayé de t'expliquer en simplifiant ce qu'est l'endométriose. En ce qui te concerne, je ne sais comment t'aider pour la suite car je manque de données.

Pour ma part j'ai de l'endométriose sévère détecter depuis 1999 après avoir attendue et supportés des douleurs devenant de +en+ gênante.

De retour de ma 2ème coelioscopie, j'ai 3 mois d'essai pour tomber enceinte sans traitement et ensuite je passerai à la fiv si ça ne marche pas.

Ou es-tu suivi ? En province ? À Paris ?

Il y a plusieurs filles sur ce forum et celui d'à côté qui ont de l'endo., tu peux faire des recherches et lire nos post pour suivre nos parcours, n'hésite pas à poser des questions diverses.

A bientôt. J'espère n'avoir pas été trop compliquée lors de ce message.

Bise.

Cerise.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


24142
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Douleurs et perte de sang malgre le luteran que faire? - endometriose

image

Je te comprends… je suis passée par là moi aussi. J'ai traîné pendant longtemps avant de me faire opérer en urgence… je t'assure qu'à mon réveil, quand on m'a annoncé que non, mes douleurs n'étaient pas dans ma tête mais bien réelles,...Lire la suite

Endo et luteran (saignements et douleurs) - endometriose

image

Bonsoir, Mon homeopathe m'a donné il y a quelques mois du Desmaubier pour désintoxiquer le foie (suite à 3 mois d'Enantone, du Méthotrexate, et compagnie) et le soulager en vue des ttts de fiv. Comme une idiote, j'ai arrêté en pleine fiv car je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages