Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Endométriose      (318 témoignages)

Préc.

Suiv.

Est-ce que je souffre vraiment d’endométriose ?

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 27/03/11 | Mis en ligne le 20/03/12
Mail  
| 870 lectures | ratingStar_230785_1ratingStar_230785_2ratingStar_230785_3ratingStar_230785_4
je souffre de façon chronique et que j'ai l'impression de ne pas être prise au sérieux. J'ai 23ans. J'ai toujours eu de grandes douleurs au moment de srègle mais depuis que j'étais sous pilule cela avait stabilisé mon cycle et les douleurs étaient devenues supportables. Il y a 1an et demi environ, j'ai commencé à avoir très très mal pendant mes règles. J'avais des crampes dans tout le bassin qui me paralysaient, jusque dans le rectum. Si j'étais en train de marcher dans la rue, je devais m'arrêter, je ne pouvais plus avancer. Donc au bout de quelques temps j'ai compris que cela commençait toujours le matin du 1er jour des et j'ai pu anticiper et supporter la douleur et la paralysie chez moi (ma matinée entière était foutue, j'ai loupé beaucoup de cours). J'éprouvais comme une sorte de pression dans tout le bassin et j'avais l'impression qu'en allant aux toilettes ça me soulagerait, je ne sais pas pourquoi. J'avais également des saignements "à l'arrière", du moins c'est ce que je pensais ; avec le recul je me demande si ce n'étaient pas les saignements des qui coulaient vers l'arrière. Je ne sais pas. Car avant je n'avais jamais eu ce problème. Toujours est-il que j'ai passé une année très difficile, épuisante moralement et physiquement. Ces 4 jours de douleurs intenses m'empêchaient de mener ma vie quotidienne, je n'allais plus en cours, je souffrais dans mon coin, et le reste du mois, je ne pensais qu'à l'arrivée des prochaines. J'ai vu ma gynéco qui m'a parlé d'endométriose et donc qui m'a fait passer une échographie vaginale qui était normale. J'ai également consulté 2 gastro-entérologues différents pour divers tests assez humiliants, pour éliminer un problème dans leur domaine. Coloscopie et rectosigmoïdoscopie étaient normales, les autres petits tests aussi. Les 2 gastro-entérologues ont aussi évoqué l'endométriose. J'en ai parlé à mon médecin généraliste qui m'a aussi donné ce diagnostic. J'ai fait une IRM qui était normale. A chaque fois je n'évoquais pas l'endométriose moi-même, j'attendais d'entendre ce qu'on allait me dire, et à chaque fois on m'a parlé de ça de façon affirmative en plus. J'allais de plus en plus mal, puis j'ai commencé à avoir peur pour ma fécondité, ma vie professionnelle etc. Bref, les problèmes se sont accumulés, j'ai fait une dépression (je ne l'ai su qu'il y a peu de temps, avec du recul et l'avis d'un spécialiste. Je ne m'en rendais pas du tout compte à ce moment-là).Ma gynéco m'a envoyée chez LE spécialiste soi-disant, qui lui aussi m'a dit que c'était sûrement l'endo. Il m'a dit de ne plus arrêter la pilule. De la prendre en continu pendant quelques mois et de voir si les douleurs s'arrêteraient. Durant 3-4mois je n'ai plus eu de problèmes, évidemment puisque je n'avais plus de . Mais au bout de 4 mois environ, et jusqu'à présent, j'ai recommencé à avoir très mal, mais différemment. Déjà, ça apparaît n'importe quand. Parfois cela me réveille pendant la nuit, ou bien en pleine journée, à n'importe quel moment du mois. (Donc inutile de vous dire que mes douleurs me gâchent beaucoup de moments de ma vie et que je suis très fatiguée. Et j'ajoute que j'ai de plus en plus mal pendant les rares rapports.).Les douleurs se traduisent par d'intenses crampes. J'ai l'impression que mes ovaires se tordent et c'est une douleur insupportable qui dure entre 10 et 40minutes, jamais plus. Mais la douleur est violente du début à la fin. Ou bien, ce sont des douleurs pelviennes diffuses et lancinantes, moins fortes, mais continuelles, qui peuvent s'étaler sur 2 ou 3heures.Parfois les douleurs sont vives et me réveillent la nuit, et ne partent pas quoi que je fasse (recroquevillée, étirée, assise, debout, couchée?) et donc je dois juste attendre en pleurant, généralement cela dure entre 30mn et une heure. Parfois ma nuit entière est gâchée car je n'arrive plus à me rendormir. Je suis donc épuisée. J'ai l'impression que parfois cela arrive quand ma vessie fait pression, ou que c'est intestinal? Mais je ne sais pas si c'est fondé ou si c'est parce qu'à force j'essaye de me raccrocher au moindre symptôme à force d'être dans le flou. Je suis retournée chez ma gynéco qui m'a dit qu'elle ne m'aurait pas dit de prendre la pilule en continu à la place de l'autre gygy, mais que c'est lui le spécialiste et que je dois voir avec lui. Elle m'a dit de noter les dates auxquelles mes douleurs surviennent, ce que j'ai fait pendant 3 mois avant de retourner chez l'autre gygy, afin de voir si cela a un rapport avec les cycles etc. J'ai expliqué tout cela au gygy, qui m'a dit que finalement il ne pensait pas à une endométriose et qu'il n'a pas d'explication. Il m'a refait une échographie qui était normale, et des touchers normaux aussi. Bref, il ne comprend pas, d'après lui cela ne sert à rien de faire une coelioscopie car il pense qu'on ne trouvera rien. Il ne pense pas que ce soit la pilule qui me provoque des douleurs et ne pense pas qu'en changeant de pilule les douleurs cesseront. Résultat, il m'a orientée vers une psy qui travaille avec lui, dans le centre de douleurs pelviennes. Je l'ai vue une fois, c'est pour apprendre à vivre avec les douleurs (moi je croyais que le médecin pensait qu'elle allait me trouver une cause psychologique à mes douleurs). Je serai suivie également par une gygy et un acupuncteur, dans cette équipe. Et durant tout ce temps là, avec tous les médecins que j'ai pu voir, aucun ne m'a proposé quoi que ce soit pour soulager mes douleurs. (A part ne plus arrêter la pilule, ce qui pour moi est seulement un masque sur la vraie cause ! Et pas une solution ! ).Je vais aussi chez un médecin généraliste homéopathe mais malheureusement pour l'instant je ne constate pas beaucoup de différence.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


230785
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Douleurs et perte de sang malgre le luteran que faire? - endometriose

image

Je te comprends… je suis passée par là moi aussi. J'ai traîné pendant longtemps avant de me faire opérer en urgence… je t'assure qu'à mon réveil, quand on m'a annoncé que non, mes douleurs n'étaient pas dans ma tête mais bien réelles,...Lire la suite

Endo et luteran (saignements et douleurs) - endometriose

image

Bonsoir, Mon homeopathe m'a donné il y a quelques mois du Desmaubier pour désintoxiquer le foie (suite à 3 mois d'Enantone, du Méthotrexate, et compagnie) et le soulager en vue des ttts de fiv. Comme une idiote, j'ai arrêté en pleine fiv car je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages