Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Endométriose      (318 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je souffre encore même après une hystérectomie totale

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1285 lectures | ratingStar_200366_1ratingStar_200366_2ratingStar_200366_3ratingStar_200366_4

C'était en 2006, j'avais alors 42 ans. Après avoir cru à une banale colite, mais pour laquelle aucun traitement n'a réussi, après une coloscopie heureusement normale mais horrible, on a enfin pensé que ça pouvait être gynécologique. Après diverses péripéties que je préfère ne pas toutes raconter car ce serait long et fastidieux, en octobre 2006, première coaglioscopie, et là, verdict désespérant sans un mot d'explication ni d'espoir : "Madame, vous souffrez d'endométriose, mais on ne peut rien y faire". Super-nouvelle non ? Etant non-voyante et malentendante, et à l'époque ne sachant pas du tout naviguer sur Internet, il m'a fallu attendre longtemps pour avoir de vraies explications et commencer quelques traitements. Première ménopause artificielle Décapeptyl. Quelque temps plus tard, nouveau gynéco (le numéro 4) enfin il connaît l'endométriose, je lui réclame alors avec énergie l'hystérectomie, croyant alors naïvement que l'utérus parti, l'endométriose serait fini puisque ce sont des parois d'utérus qui se promènent partout. Hélas, il m'impose trois mois de réflexion, nouvelle ménopause artificielle, sous Enantone cette fois, résultat pas du tout comme attendu ; hystérectomie en urgence en juillet 2007. Mais, comte tenu de mes 43 ans seulement, Gygy tient à me laisser un ovaire pour éviter la ménopause complète. Cela peut se défendre, mais il aurait fallu une surveillance et je ne le savais pas… Mon évolution ne se déroulant pas comme prévu je sis allée de psy en gastro puis vers un nouveau gynéco qui n'y connaissait absolument rien sur cette maladie, et enfin, en 2009, il a fallu, avec Gynéco numéro 6, l'actuel, enlever le dernier ovaire car la maladie avait continué son sale boulot et a même progressé jusque dans a vessie ! Et maintenant, je possède le triste privilège de figurer parmi les 20 % de femmes qui continuent à souffrir même après hystérectomie totale : je me passerais volontiers d'un tel privilège ! ! ! Et en prime, hier je viens d'apprendre que, en plus de divers problèmes de vessie, le nerf vésical a probablement été lésé lors des chirurgies liées pà l'endométriose : super-cadeau empoisonné, j'espère bien que c'est le dernier "cadeau de l'endo" ! ! !
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


200366
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Douleurs et perte de sang malgre le luteran que faire? - endometriose

image

Je te comprends… je suis passée par là moi aussi. J'ai traîné pendant longtemps avant de me faire opérer en urgence… je t'assure qu'à mon réveil, quand on m'a annoncé que non, mes douleurs n'étaient pas dans ma tête mais bien réelles,...Lire la suite

Endo et luteran (saignements et douleurs) - endometriose

image

Bonsoir, Mon homeopathe m'a donné il y a quelques mois du Desmaubier pour désintoxiquer le foie (suite à 3 mois d'Enantone, du Méthotrexate, et compagnie) et le soulager en vue des ttts de fiv. Comme une idiote, j'ai arrêté en pleine fiv car je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages