Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Endométriose      (318 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'endométrite et ses conséquences

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 3230 lectures | ratingStar_125878_1ratingStar_125878_2ratingStar_125878_3ratingStar_125878_4

L'endométrite est une infection de l'endomètre (paroie de l'utérus) par un germe.Ce type d'infection survient généralement après un curetage, IVG, fausse couche ou encore après un accouchement… ce que l'on appelle "mauvaises suites de couches".

Cela s'est manifesté, pour moi,14 jours après mon accouchement, par des douleurs intenses, comme des contractions à leur stade ultime et permanentes !!!!!!!! Je me suis retrouvée "coincée" par cette douleur fulgurante sans pouvoir bouger le moins du monde.

Le médecin de garde est venu me faire une piqûre calmante… qui a "appaisée" la douleur surtout tant q je ne bougeais pas.1h30 après, comme le médecin me l'avait dit, la douleur n'ayant pas disparue, mon mari m'a conduite à l'hôpital… avec notre bibounette que j'allaitais alors exclusivement !

Je me suis retrouvée installée ds un bloc, sous perfusion, bibou à mes côtés ds son cosi attendant patiemment la fin des 1ers soins pour avoir son repas… Pauvre bibou !! Maman était bien mal et toi aussi au milieu de tous ces fils ! Etai-ce 1 signe ? Ma fille a vomi les 3 tétées données durant cette journée… jusqu'à ce que le diagnostic tombe et q l'on installe la perfusion avec l'antibiotique adapté en m'annonçant avec toute la diplomatie/psychologie que je ne pouvais dorénavant plus allaiter ma fille car le traitement que l'on m'administrait passait ds mon lait… On ne pouvait pas faire autrement car allergique à la Péni#,il n'y avait pas bien le choix ds le traitement !

J'ai alors déversé je ne sais combien de litres de larmes… et mon zhom est parti au 1er supermarché du coin pour s'équiper tant bien q mal en biberons, lait en poudre, eau… sans du tout savoir où nous allions !

J'ai 1 fille aînée de 2ans1/2 que j'ai allaitée exclusivement jusqu'à ses 6 mois.Je n'y connaissais donc rien en bib pour tout petit bébé, quantité, lait adapté, etc… et personne pour me renseigner ! J'étais pourtant aux urgences gynécologiques !!!!!!!!!

On m'a laissée repartir le lendemain avec une ordonnance de médocs idéale pour faire une overdose !!!!!! Et en m'expliquant (quand même ! ) que en tirant mon lait et en le jetant, je pourrai entretenir la lactation et reprendre comme si de rien n'était à la fin du traitement…

La douleur était, certes aténuée mais toujours là, zhom avait repris le boulot, j'avais ma fille aînée à m'occuper, ma bibounette à nourrir au bib donc préparer et laver les bib, tirer mon lait car chaq fois qu'elle avait faim, moi, j'avais tout ce qu'il fallait… verser tout cela ds les wc ou l'évier (moins déprimant, l'évier…) ,la bercer car elle en avait beaucoup beaucoup besoin (elle pleurait énormément ! ) … et puis moi aussi ! … et ensuite, je recommençais : la gde, les bib, tirer mon lait, le jeter…

Entre tps on "m'a découvert" 2 infections suplémentaires (infection urinaire et pyelonéphrite) et j'ai donc dû entamer un traitement supplémentaire,…

Bref je suis restée sous traitement + de 3 semaines, entre tps, complètement déprimée, fatiguée, je m'étais dit que le + facile serait de continuer avec le bib pour ma puce et pour moi… mais j'avais toujours beaucoup de lait (comme par hasard !!! Ahhhhh inconscient, quand tu nous tiens !! ). Je me suis retrouvée en "restriction hydrique" (c'etait marquée sur l'ordonnance ! ) en pleine canicule du mois de juillet !!!

Heureusement, bibounette a bien accepté le bib et a trèèèèèès bien profité malgré la situation.Je lui ai toujours tout expliqué, comme je le fais aujourd'hui avec vous…

Je pense cepdt qu'elle en garde quelque "séquelles":elle dort très peu, pleure relativement beaucoup (mais ça s"est bien calmé !!! ) se réveille +ieures fois la nuit (pas pour manger, juste pour avoir papa ou maman ! ).

Moi, je ne vous parle même pas de mes séquellese vraies blessures !!! Avec un gros travail de deuil à faire vis à vis de mon allaitement avec ce "sevrage" (le terme n'est pas approprié, pour moi) si brutal et surtout imposé !

Sans compter toutes les questions que je me pose pour la suite.Les médecins m'ont dit que, après une endométrite, il y avaient de forts risques, en cas de nlle grossesse, de fausse couche, grossesse extra utérine voire stérilité…

Après mon 1er accouchement, j'avais eu une révision utérine avec un début d'hémorragie…

Tout autant de questions sur moi-même, ma bibounette, l'avenir…
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


125878
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Douleurs et perte de sang malgre le luteran que faire? - endometriose

image

Je te comprends… je suis passée par là moi aussi. J'ai traîné pendant longtemps avant de me faire opérer en urgence… je t'assure qu'à mon réveil, quand on m'a annoncé que non, mes douleurs n'étaient pas dans ma tête mais bien réelles,...Lire la suite

Endo et luteran (saignements et douleurs) - endometriose

image

Bonsoir, Mon homeopathe m'a donné il y a quelques mois du Desmaubier pour désintoxiquer le foie (suite à 3 mois d'Enantone, du Méthotrexate, et compagnie) et le soulager en vue des ttts de fiv. Comme une idiote, j'ai arrêté en pleine fiv car je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages