Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Fibromes      (336 témoignages)

Préc.

Suiv.

2 bébés malgré 1 seul ovaire et des pronostics sombres

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1231 lectures | ratingStar_91864_1ratingStar_91864_2ratingStar_91864_3ratingStar_91864_4

Bonjour ! Je suis Lise.

J'ai 41 ans, et j'ai eu un deuxième bébé en 2003 !

Malgré 1 seul ovaire et des pronostics sombres…

Voici mon témoignage.

1998.

Après des douleurs importantes, je consulte mon gynéco qui diagnostique après échographie une double endométriose ovarienne nécessitant une opération en juin. Au réveil, il m'annonce qu'il l'a enlevé, l'ovaire et qu'il a cureté le 2ème… Dur à avaler. Rien n'avait été envisagé avant l'opération. Très difficile à digérer et il me met en "ménopause" chimique, seul traitement reconnu efficace à ce jour pour enrayer le problème.

Or, refaisant ma vie, et ayant des projets tout autres que de me retrouver en pré-ménopause pendant 2 ans, je prends d'autres avis.

1999.

2 autres avis "techniquement" identiques :

Moi : " Mais comment se déclenche la maladie ? "

Eux : " On en connaît mal les mécanismes mais il faut opérer ".

Je n'adhère pas ! Mais évolution de l'endométriose sur le 2ème ovaire, coups de déprime. En plus ma grand-mère maternelle qui m'a élevée disparaît sans que l'on retrouve son corps.

Un 2ème chirurgien me demande de prendre rendez-vous séance tenante chez l'anesthésiste pour urgence. Je décline et je me rends chez un homéopathe, et un gynéco homéopathe : tous les 2 m'assurent qu'ils me feront éviter l'opération, mais avec un traitement de fond de 2 ans au moins : mes horloges hormonales sont toutes déréglées.

Procédons par ordre et "nous verrons si le projet de bébé est possible".

Je suis suivie, mais le moral n'y est pas.

2000.

Je rencontre un médecin pratiquant la médecine énergétique chinoise qui me "chasse" les mauvaises énergies, et me remet en selle ! Par acupuncture à raison de 2 séances / semaine pendant un mois, puis suivi mensuel. Ce, pendant un an. Ensuite il me dit avoir stimulé les énergies "bonnes" chez moi (quelques séances se sont suivies de pleurs et de larmes, comme si les mauvaises pensées étaient identifiées). J'ai eu 2 rendez-vous chez une psychothérapeute, bref, on a fait du grand nettoyage ! Un osthéopathe me fait "respirer " le bassin pour préparer un éventuel nid.

2002 en juin.

Quelle surprise ! Je suis enceinte, et malgré des fibromes venus compliquer le parcours, mon gynéco et médecin chinois me suit jusqu'au terme pour finalement m'aider à accoucher à l'aide encore une fois de l'acupuncture. L'espoir s'est personnifié en une petite fille Zoia " la vie ".

2004.

Depuis le début, malgré le choc des annonces, la critique des membres de la famille, le suivi psychologique lamentable des "techniciens" irréprochables, le no woman's land dans lequel je me suis trouvée, j'avais une petite voix me suppliant de "trouver ma voie" et d'être en harmonie avec moi-même dans la thérapie que j'aurais adoptée.

J'y suis arrivée grâce à la confiance et la force de mon fiancé et de mon fils qui m'ont soutenue.

Je souhaite une année pleine de force et d'espoir.

À toute les futures mamans qui pourraient douter.

Lise.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


91864
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Que pensez vous de microval? - contraception

image

Salut, Bon je te fais part de mon expérience en espérant moi aussi avoir quelque réponses à ma questions… Donc moi j'ai pris microval pendant… ?Longtemps lol je ne sais plus depuis exactement et n'ai pas eu d'effets secondaires. Elle m'a...Lire la suite

Au printemps les fleurs poussent, et les bidons aussi, chez les zz !

image

Résumé de mon rendez-vous pour Aure et Marie (copier-coller FB) : Punaise, je viens de voir la sf Na---di---ne, je lui ai dit bonjour et elle m'a reconnue en cherchant un peu, elle a même retrouvé le prénom de Lilith. Par contre, elle m'a avoué...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages