Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Hystérectomie      (116 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bien se renseigner sur l'opération de l'utérus

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1081 lectures | ratingStar_222677_1ratingStar_222677_2ratingStar_222677_3ratingStar_222677_4
Pour votre opération, d'abord, est-ce qu'on doit vous enlever l'utérus entier ou simplement les fibromes ? Il faudrait déjà demander au moins cela à votre chirurgien, car les suites post-opératoires ne seraient pas du tout les mêmes selon ce qu'il compte faire ! Et puis, vous précisez gentiment et courageusement votre virginité, êtes-vous je suppose en âge théorique d'avoir un enfant ?En tout cas, malgré votre état, je vous conseille si c'est possible l'opération dite par voie basse, voire carrément par coaglioscopie même si de toute façon ce n'est pas marrant, je connais bien, j'en ai subies trois et peut-être une quatrième se prépare? Même si cela vous fera perdre forcément ce qu'on appelle la virginité, la récupération serait quand même beaucoup plus simple et rapide parce que vous n'auriez que quelques cicatrices toutes petites : une au nombril, deux ou trois au niveau du pubis, ça dépend du chirurgien. Dans ce cas, par contre, au réveil, oubliez les conventions de politesse car il vous faudra à tout prix expulser au plus vite les gaz (on en insuffle du gaz carbonique pour bien explorer les parois dans ce cas, donc il faut bien l'éliminer?) : s'il faut à tout prix faire des vents, c'est d'une part pour diminuer peu à peu la douleur, d'autre part parce que, tant qu'on n'a pas "pété", on n'a le droit ni de boire ni de manger, alors? S'il choisit la voie basse mais par lapparotomie je n'y connais rien. Par contre, s'il choisit la voie haute, vous aurez une cicatrice nettement plus importante et surtout probablement verticale, donc c'est très douloureux parce que les muscles sont lésés, la récupération est bien plus longue (maman a été opérée ainsi parce qu'on ne pouvait pas faire autrement en raison du cancer). Donc, ma pauvre dame, vous nous demandez des infos, mais nous-mêmes nous n'en avons pas assez pour vous donner de vrais conseils pratiques? Essayez d'en savoir plus ; ici il y a plein de femmes hystérectomisées, si on vous enlève carrément l'utérus vous pourrez au moins lire les témoignages et demandes, j'ai constaté qu'il y en a plein ! Si on vous enlève uniquement le fibrome, essayez déjà de savoir comment il comptes'y prendre, on essaiera de vous expliquer, mais cette opération "préservatrice" personnellement je ne la connais pas, donc je ne pourrais vous aider que dans la mesure de mons savoir et aussi de mon état car en ce moment je suis mal, et deux rendez-vous très importants arrive, donc je ne peux même pas vous promettre quoi que ce soit dans un avenir immédiat, sauf à vous faire une promesse en l'air, chose que je déteste par-dessus tout !Bon courage, essayez d'en savoir plus pour qu'au moins une autre copine ou moi on puisse vous aider mieux ! Bon dimanche quand même ou le moins mauvais possible, et j'espère que vous trouverez le soutien recherché dès que vous-même vous en saurez un peu plus 
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


222677
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Que pensent les medecins....des medecins, de la medecine....? - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Que pensent les médecins… des médecins, de la médecine, des médicaments et des psychotropes ? : Une médecine répugnante. Http : //iatrogenie.20minutes-bl [… ] nante. Html. Chronique de livres. Lorsque des médecins ayant une longue...Lire la suite

Abus sur ordonnance... - antidepresseurs, anxiolytiques

image

"Temples du malheur" C'est ainsi que le docteur Mendelsohn décrit les hôpitaux après y avoir passé les dernières vingt-cinq années de sa vie : "Un hôpital, c'est comme la guerre ; vous devriez rester en dehors d'elle. Et si vous y entrez,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages