Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Kystes      (1450 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ablation de l'utérus

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante - 26/01/10 | Mis en ligne le 17/05/12
Mail  
| 290 lectures | ratingStar_256123_1ratingStar_256123_2ratingStar_256123_3ratingStar_256123_4
Bonjour à toutes. Je constate que l'hystérectomie décidément provoque pas mal de questions, demandes, témoignages… Pour Dany dit la Marmotte : je vous apporte seulement une réponse partielle car je ne peux guère faire autrement… J'ai subi l'hystérectomie proprement dite, plus ablation du premier ovaire, quand j'avais 43 ans, cause endométriose moi aussi et c'est pour cette raison que je me sens interpelée par votre témoignage plus que les autres. Moi j'ai eu la chance de subir cette intervention par coaglioscopie plus voies naturelles (et pourtant malgré mon âge j'étais vierge, mais oui ! ) Le réveil a été très difficile, les deux premiers jours atroces, après j'ai eu un temps de relative récupération mais ensuite l'évolution n'a pas été du tout celle prévue par le chirurgien qui m'a donc abandonnée et l'errance médicale a continué… J'ai subi l'ablation du dernier ovaire, qui n'était pas prévue à l'origine, il y a un an presque jour pourjour. J'ai pris du poids comme toutes les dames dont je lis ou entends les témoignages, ça je crois qu'hélas on ne peut pas y couper… La déprime, j'avais déjà une dépression avant pour d'autres raisons et je l'ai toujours, mais si elle s'est aggravée ce n'est pas du tout lié à l'hystérectomie mais seulement parce que les douleurs sont restées et se sont aggravées… Au contraire, concernant l'hystérectomie elle-même c'est moi qui l'avais réclamée avec énergie, mais le médecin m'avait imposé un délai de réflexion de trois mois qu'il n'a pas pu respecter entièrement parce qu'il a finalement falllu procéder à l'intervention en urgence ; mais je souhaitais ardemment cette intervention, et après j'étais absolument ravie parce qu'à l'époque je ne savais pas tout sur l'endo et je me croyais, naïvement, délivrée, je ne savais pas encore que le seul ovaire restant suffirait à faire progresser cette maudite maladie infernale ! Alors je pensais qu'enfin je serais délivrée, et je le suis de toute façon au moins au niveau de la corvée des règles : au moins ça ! Je n'ai jamais vécu l'hystérectomie comme perte de féminité, je l'avais vécue comme une véritable délivrance et je me suis retrouvée bernée par l'évolution réelle de la maladie, ma vraie déception vient surtout de là ! Pour l'autre partie de votre question, malheureusement, ma réponse va être surprenante et décevante, je sais. Je n'ai eu ma première vraie aventure qu'environ un an après l'hystérectomie… dans la joie et la douleur car je souffrais toujours beaucoup ! ! ! Mais là m'est venu un complexe parce que je me suis toujours demandé si ça changeait quelque chose pour un homme de savoir que la partenaire était sans utérus, vu que jen'avais jamais connu ça avant… Ben oui je suis un cas atypique sur tous les plans ! Et maintenant, vous vous imaginez sans doute que cette fois je suis enfin complètement vraiment délivrée ! Ben je voudrais bien mais je le suis point, pour plagier Annnie Cordy ! Je suis profondément convaincue que des lésions d'endo se promènent encore quelque part, péritoine ou système urinaire, en toutcas, certes j'ai enfin un traitement loco-vaginal qui me soulage un peu mais les douleurs pelviennes n'ont toujours pas disparu, et les éternelles infections urinaires et sang dans les urines non plus ! Alors, je gère comme je peux, mais la maladie a bouzillé mon moral, mon caractère, ma mémoire à cause de la morphine que j'ai dû prendre longtemps ; j'ai perdu mon boulot, certaines relations amicales… mais ce n'est pas lié à l'hystérectomie elle-même, c'est lié en grande partie à l'endo ! Evidemment, ménopause complète chir aidant et souvent immobilisation car difficultés pour marcher aidant, j'ai beaucoup grossi… et comme je suis petite, ce n'est bon ni pour mon appparence ni pour la santé intérieure de mon corps (coeur, articulations…) Sans parler du problème vestimentaire que je peux plus cacher, surtout avec ma forte poitrine qui en a profité ellle aussi pour grossir ! Voilà mon témoignage bizarre, j'en conviens. Dany dit la Marmotte, si vous le souhaitez, sachez qu'il existe un forum spécifiquement consacré à l'endométriose, où nous sommes assez peu mais quand même quelques-unes complètement ménopausées à cause de la maladie, hystérectomisées, et d'autres avec des complications bien pires… Je m'y sens très bien, y ai reçu beaucoup et ai choisi de m'y investir pas mal. Le site est le suivant : Plein de courage à vous toutes, Mesdames, et bien cordialement, Maritchou13.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


256123
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ovaires polykistiques - ovulation

image

Bjr. Voila quelques années que j'ai découvert que j'ai les ovaires polykistiques depuis 3 ans j'ai eu une absence de règles de 2 mois en visite chez la généco elle m'annonce que mes ovaires sont polykistiques et après analyses que mon taux de...Lire la suite

Besoin de parler, deprise causee par problemes de sante - depression, deprime, stress

image

Bonjour à toutes et à tous, Je vais commencer par vous raconter mon histoire. Je suis un homme et j'ai 23 ans, bientôt 24 ans et je vis au Québec. Il y a environ 6 mois, j'étais en bonne santé et je n'étais jamais allé à l'hôpital. J'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages