Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Kystes      (1450 témoignages)

Préc.

Suiv.

Coelioscopie, ce qu'il faut mettre dans votre valise!

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 5983 lectures | ratingStar_22217_1ratingStar_22217_2ratingStar_22217_3ratingStar_22217_4

Coelioscopie : tout ce qu'il faut mettre dans votre valise !  

 

 

On soupçonne qu'il s'agit d'endométriose ? Et le seul moyen de diagnostiquer cette maladie est la coelioscopie. Bon, on ne peut pas la subir à votre place mais on va au moins essayer de vous éviter des surprises pas toujours bienvenues.  

 

A faire absolument chez vous :  

 

Vous raser le pelvis. A moins de donner dans le sado-maso, ça n'a vraiment rien d'excitant de voir une infirmière se ramener avec son petit rasoir jetable et vous raser à sec.  

Ne pas manger, boire ou fumer après minuit, lorsqu'on subit une opération le lendemain. Sinon vous vous transformez en Gremlins.  

Votre valise :  

 

Une chemise de nuit (idéale) ou à la rigueur un pyjama ample en coton. Sinon c'est sauna et odorama assurés grâce à l'alèse. Allez ! Des bouffées de chaleur vous en aurez bien assez tôt, c'est pas la peine d'en rajouter.  

Des culottes amples. C'est pas le moment de sortir les petits slips brésiliens que vous a offerts votre chouchou et dont les coutures coïncideront pile poil avec les vôtres (de coutures, pas les poils, vous n'en avez plus - cf plus haut). Les culottes Petit Bateau 100% coton, ça a son charme aussi. Bien caché, il est vrai !  

Vos serviettes hygiéniques, et ça c'est vraiment vital. Sinon l'hôpital vous fournira une chose qui vous fait penser à juste titre, qu'un bazooka entre les jambes serait moins inconfortable.  

Des lingettes déodorantes. Parce que faire une toilette digne de ce nom, au gant, au-dessus d'un lavabo dans un espace de 1m2 avec à main droite le goutte-à-goutte, à main gauche la poche du drain, trois petits trous dans le ventre, plus quelques effets résiduels de l'anesthésie et des douleurs dues au gaz qu'on vous a injecté, relève de l'exploit. Très utile également pour celles qui auraient quand même tenté la chemise de nuit en synthétique.  

Prévoir un shampooing sec, ou si vous ressemblez à un iroquois tous les matins, un foulard ou un chapeau, histoire d'impressionner chouchou, qui décidément se demande comment vous faites pour être aussi belle malgré tout.  

Des jupes amples. Des pantalons amples. Des t-shirts amples. De l'ample, quoi.  

Un ravitaillement perso, au cas où vous tomberiez sur un sadique qui pense qu'au bout de 72 heures, neuf plateaux repas distribués à votre compagne de chambre et trois kilos de moins, ce n'est peut-être pas prudent que vous mangiez une biscotte.  

Un ravitaillement perso. Pour peu que les cuisines se trouvent à l'autre bout du centre hospitalier, vous constaterez avec étonnement à quel point une viande même cuite peut prendre de curieuses teintes.  

Un ravitaillement perso. Y a pas de mal à s'envoyer un petit carré de chocolat. C'est très bon pour le moral, et Dieu sait qu'après une intervention, le moral n'est pas toujours au beau fixe.  

Une boîte de kleenex, rapport au moral qui n'est pas toujours au beau fixe.  

Vos BD préférées, votre baladeur et vos K7, une photo de chouchou en train de tomber de son yack au Népal (il faut bien rire un peu) , un cahier de mots croisés et un crayon (très frustrant le cahier sans le crayon) , un cahier de mots croisés, un crayon et sa gomme (très frustrant un crayon et une gomme sans cahier) , votre livre de chevet, votre tricot, votre point de croix, votre métier à tisser, votre rameur, votre kart. C'était juste pour voir si vous suiviez.  

Votre patience et votre humour.  

Pour les petites veinardes qui auraient droit en plus à l'intubation pour les liquides gastriques (systématique en cas d'opération en urgence, absolument indolore mais très sonore) , n'oubliez pas les boules quies. Quant à celles qui auraient la bonne idée de chopper un rhume ainsi appareillées, elles ont toutes ma compassion.  

 

Vous pouvez également profiter de cette épreuve pour demander à chouchou de faire le ménage, baies vitrées incluses (vous vouliez tant les faire avant d'aller à l'hôpital mais vous aviez si mal) , de vous remonter le moral (cette jolie bague que vous aviez vue comme elle vous ferait plaisir) , d'organiser votre convalescence pendant qu'il travaillera (le docteur l'a dit, rien de tel que les Caraïbes). Cette liste spéciale chouchou n'est pas exhaustive.  

 

Au bout de quelques jours, tout ça ne sera plus qu'un souvenir, et peut-être pas si mauvais que ça !

 

Delphine Ludzay.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


22217
b
Moi aussi !
26 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ovaires polykistiques - ovulation

image

Bjr. Voila quelques années que j'ai découvert que j'ai les ovaires polykistiques depuis 3 ans j'ai eu une absence de règles de 2 mois en visite chez la généco elle m'annonce que mes ovaires sont polykistiques et après analyses que mon taux de...Lire la suite

Besoin de parler, deprise causee par problemes de sante - depression, deprime, stress

image

Bonjour à toutes et à tous, Je vais commencer par vous raconter mon histoire. Je suis un homme et j'ai 23 ans, bientôt 24 ans et je vis au Québec. Il y a environ 6 mois, j'étais en bonne santé et je n'étais jamais allé à l'hôpital. J'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages