Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Kystes      (1450 témoignages)

Préc.

Suiv.

Historique et traitement du kyste

Témoignage d'internaute trouvé sur beaute-test
Mail  
| 721 lectures | ratingStar_50704_1ratingStar_50704_2ratingStar_50704_3ratingStar_50704_4

L'origine des kystes fonctionnels, les plus fréquents, 90 % des kystes ovariens :

Parfois, les microkystes ne disparaissent pas. Ils persistent et, chaque mois continuent à grossir. Ils finissent par mesurer plusieurs centimètres et par entraîner des douleurs. Le traitement est une pilule fortement dosée, qui oblige les ovaires à ne plus fonctionner pendant plusieurs mois, et comme ils ne sont plus stimulés, les kystes diminuent progressivement pour disparaître.

Cependant, certains kystes sont trop gros pour réussir à s'en aller de cette manière. On doit alors les opérer pour les enlever.

Pourquoi les kystes sont-il à soigner ?

Une boule de liquide, après tout, ce n'est pas si grave ! Mais ça peut le devenir. Tout d'abord, elle provoque des douleurs, à cause de l'étirement des tissus. Ensuite, la boule peut se déchirer et relâcher le liquide qu'elle contient, entraînant des douleurs atroces et un saignement interne éventuellement important. Et puis, le kyste peut se tordre autour de la trompe, pinçant complètement les artères et empêchant le sang de circuler. Cette torsion de kyste est une urgence chirurgicale, car l'ovaire n'est alors plus irrigué et se détruit en quelques heures entraînant des douleurs épouvantables.

Les autres kystes :

Il existe en fait différentes autres sortes de kystes à l'ovaire. Le kyste dû à une endométriose qui entraîne des douleurs importantes au moment des règles, le kyste dermoïde, formation qui peut contenir des sortes de poils, kyste séreux, etc. Certains kystes peuvent même être des cancers de l'ovaire, d'où l'importance d'un bilan en cas de kyste.

Les examens et le traitement :

L'examen qui révèle le kyste est l'échographie qui utilise les ultrasons et qui est totalement indolore. Lorsque le kyste est trop gros ou que le traitement par pilule ne le fait pas régresser, on l'enlève par chirurgie. L'opération la plus courante se fait par coelioscopie, qui consiste à passer un petit tuyau dans le ventre pour opérer, de manière à ne pas avoir besoin d'ouvrir entièrement le ventre. Il en reste ensuite seulement de petites cicatrices au niveau du nombril et de l'aine.
  Lire la suite de la discussion sur beaute-test.com


50704
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ovaires polykistiques - ovulation

image

Bjr. Voila quelques années que j'ai découvert que j'ai les ovaires polykistiques depuis 3 ans j'ai eu une absence de règles de 2 mois en visite chez la généco elle m'annonce que mes ovaires sont polykistiques et après analyses que mon taux de...Lire la suite

Besoin de parler, deprise causee par problemes de sante - depression, deprime, stress

image

Bonjour à toutes et à tous, Je vais commencer par vous raconter mon histoire. Je suis un homme et j'ai 23 ans, bientôt 24 ans et je vis au Québec. Il y a environ 6 mois, j'étais en bonne santé et je n'étais jamais allé à l'hôpital. J'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages