Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Kystes      (1450 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'envisage de recourir à l'endocrinologie

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 918 lectures | ratingStar_61773_1ratingStar_61773_2ratingStar_61773_3ratingStar_61773_4

Coucou Ylou, salut les filles,

 

Pour répondre à ta question, si j'ai abordé la question avec ma généraliste, et que j'envisage de consulter un endocrino pour être suivie, c'est que j'ai peur des conséquences qu'un dérèglement hormonal non traité peut avoir, notamment en ce qui concerne les problèmes de stérilité (mais stérilité pathologique, pas chimique parce qu'on est sous traitement contraceptif). En fait, en y réfléchissant, et en parlant avec le médecin, je me suis rendu compte que pris séparément, certains symptômes n'étaient pas dramatiques, néanmoins, quand je combine le tout, je me dis que ça serait trop bête de passer à côté d'un traitement, même palliatif, si je peux vivre plus normalement. Comme je vous le disais, j'ai des problèmes de poids depuis plusieurs années déjà, des poils en quantité anormale, j'ai déjà fait une fausse couche sans raison apparente (et ça peut être lié à un taux d'hormones anarchique) , des problèmes de peau, bref, j'en ai marre et je veux que ça cesse. Malgré tout, effectivement, je sais que des poils et quelques kilos en trop ne m'empêcheront pas de vivre au sens propre du terme, mais je veux pouvoir envisager ma future vie de femme mariée sereinement, et savoir où j'en suis quant à une hypothétiques future grossesse - si j'ai un taux d'hormones dément, je veux savoir dès maintenant à quoi je dois m'en tenir ; ça va sans doute vous paraître bizarre, mais si je suis favorable à une régulation de mes taux hormonaux (si tant est qu'il y ait un dérèglement… je dois encore faire des analyses pour le savoir) , je ne me sens pas capable de tout tenter pour mener une grossesse : toutes les femmes de mon entourage qui ont eu recours à des traitements hormonaux pour favoriser le succès d'une insémination artificielle ont fini avec un cancer… du coup, je n'ai qu'une confiance limitée dans les possibilités offertes par la médecine. Pour tout dire, j'ai même un peu le sentiment qu'on joue à l'apprenti sorcier en manipulant les hormones comme si c'était anodin. Bref, j'ai envie de me débarrasser de mes problèmes, mais je ne suis pas certaine de vouloir mettre ma santé en danger pour y parvenir.  

Concernant la prise en charge du traitement par ta gynéco, si elle découvre que tu as des ovaires micropolykistiques, c'est elle qui te prescrira un traitement, en revanche, si ce n'est pas le cas, je pense qu'elle t'orientera vers un endocrino, spécialiste de la question. La décision de suivre ou non un traitement te reviendra de toute façon. Je le redis, en ce qui me concerne, la perspective d'une vie sans poils me réjouit, en revanche la prise d'un traitement "à vie" (même si ce n'est pas systématique) ne m'emballe pas. Mais je veux savoir ce que je risque en ne faisant rien, ou au contraire en essayant de remettre un peu d'ordre dans tout ça.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


61773
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ovaires polykistiques - ovulation

image

Bjr. Voila quelques années que j'ai découvert que j'ai les ovaires polykistiques depuis 3 ans j'ai eu une absence de règles de 2 mois en visite chez la généco elle m'annonce que mes ovaires sont polykistiques et après analyses que mon taux de...Lire la suite

Besoin de parler, deprise causee par problemes de sante - depression, deprime, stress

image

Bonjour à toutes et à tous, Je vais commencer par vous raconter mon histoire. Je suis un homme et j'ai 23 ans, bientôt 24 ans et je vis au Québec. Il y a environ 6 mois, j'étais en bonne santé et je n'étais jamais allé à l'hôpital. J'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages