Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Kystes      (1450 témoignages)

Préc.

Suiv.

On m'a diagnostiquée un OPK, mais j'ai quand même pu tomber enceinte naturellement

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 2669 lectures | ratingStar_200097_1ratingStar_200097_2ratingStar_200097_3ratingStar_200097_4

J'espere que vous aller trouver ici le reconfort et le soutien qui a permis a moi comme a de nbses autres pers de tenir dans les moments les plus difficiles car oui on partage ou a partage toutes la meme detresse meme si on l'exprime differement, c'est un chapitre douloureux de notre vie et de notre histoire… mais pas invincible. Il est important de reussir a poursuivre une vie " normale" a cote et de ne pas se laisser emporter par le desarroi et la melancolie. Oui c'est vrai aprfois les obstacles nous sommes insurmontables et pourtt… nous les surmontons : beaucoup de pers ayant des problème de fertilite pour differentes raisons sont tombees enceintes meme si de nbses sont parties certaines restent pour temoigner et encourager les autres. Pour ma part voici mon histoire : je suis arrivee sur le forum un 26 decembre dans les pages 300 et quelque, le moral completement dans les chaussettes et fatiguee de ces problèmes. Les essais de bebe ont commence pour nous avec l'arret de la pilule en mars 2007, au dbeut tout allait bien cycle regulier et tout et tout et puis petit a petit tout s'est deregle… sur le coup j'ai mis ça sous le stress : nous preparions notre mariage et puis ça peut prendre du tps meme normalement on n'a que 25% de tomber enceinte chaque mois. Apres plusieurs mois ma medecin generaliste qui est aussi une tres bonne amie me dit ecoute je prefere vous envoyer chez un gyne specialise pour être sure qu'il n'y pas de problème et vous evitez de perdre trop de temps. Donc en decembre, on le rencontre mon mari fait un spermo (tout est ok) et moi le gyne me dit je soupconne que vous etes OPK, pds ect… et debut de la prise de clomid tout d'abord 1 puis 2 puis 3 comprimes sur plusieurs cycles avec suivi de pDS. Mais rien ne se passe. Encuite le gyne me fait passe une laparascopie et hystero pour verifier l'interieur. Les trompes, uterus ect… sont bien : quel soulagement mais confirme le diagnostic OPK. Je vous rassure mon gyne ne m'a jamais dit que je n'aurais pas d'enfants, il m'a juste dit il va falloir être patiente et trouver le bon tout et ça prendra un peu plus de tps… donc on reprend clomid et la on s'apercoit que oui mes follicules murissent bien mais l'ovulation est toujours anarchique. Du coup je commence des traitements clomid pds scan (trakking) et piqure pour declencher l'ovulation a maturite et ensuite progesterone pour faciliter l'implantation. Toujours rien !!!! Je commence a desesperer serieux on est maintenant en sept 2008 et le gyne me dit je ne comprends pas vous reagissez tres bien aux tout maintenant mais ça ne prend pas, il me dit vu votre age (26 ans) on peut continuer un peu mais ça n'est pas des tout a long terme et si vous le voulez on peut envisager la fiv. Allez bing je me suis prise ça en pleine g… surtout que je reside en australie et que les tout sont tres onereux alors attaquer une fiv c'est aussi planifier des economies, un emprunt ect… Ce mois la je rentrais de vacances, retour difficle : deces d'une personne proche dans ma famille et pof… sans plus de raisons que les autres mois je suis tombee enceinte ! Il ne faut jamais perdre espoir, y a des moments ou on en peut plus et il faut essayer de faire des breaks. On dit que le psychique joue, je n'y croyais pas confinee dans ma douleur… mais avec le recul je pense que si, il faut partir battant. Voila comme je l'ai dit plus haut je suis la maman comblée d'un emrveilleux petit garcon de un an. J'apprecie chaque jour ce magnifique cadeau que la vie nous fait et je pense que le fait d'avoir galerer pour en arriver la nous le fait apprecier d'autant plus. J'ai mis pres de 6 mois de grossesse a me relaxer et me dire que ça allait bien se passer et je me reveille encore le matin en me pincant et me demandant si je suis vraiment si chanceuse. OPK n'est pas une fatalite !!!! Il y a differents tout selon la severite mais ne pense pas ne pas avoir d'enfant. Il y ades facteurs " aggravants" comme le surpoid ponderal, certaines pers qui perdent du poid tombent ensuite naturellement enceinte. A l'inverse les pers trop fines peuvent être OPK egalement. Cela dit certaines pers sont tout a fait " normales" et OPK, ils ont encore du mal a explique tout ça. Il se sera ecouler plus de 2 ans… pour en arriver la et ecnore je suis bien consciente de la chance que nous avons, certains doivenet attendre tellement plus longtps, il faut relativiser meme si sur le coup c'est dur. Je n'oublierai jamais et il est important pour moi maintenant d'encourager d'autres pers com on l'a fait pour moi. Cette experience m'aura appris a être plus patiente et a apprecier ce que l'on a.Ayant été malade (vomissements) une plus grande partie de ma grossesse j'ai perdu 12kG et odnc mon léger excès pondéral.Maintenant de mes nvelles.A la naissance de George je n'ai pas repris la pilule, nous sommes reparti voir le médécin il y a quelque mois pour lui demander si il me faudrait suivre le même tout pour numéro 2, il m'a dit oui mais il faut d'abord que vous finissiez l'allaitement car ça n'est pas comptatible mais ne vous pressez pas profitez de votre petit. Ce que nous faisons, bien content de notre chance et j'ai toujours dit si nous avions qu'un seul enfant au moins nous en avons un ça n'est pas grâve. Nous pensions réattaqué les tout en sept. Enfin je ne vous en ai pas parlé car d'en certain côtés je me sen slimite coupable d'en vouloir déjà un 2ème alors que certqines attendent toujours… mais au moins je peux vous dire que ça marche.George s'est sevré lui même il y a environ un mois et… je viens d'apprendre que je suis enceinte de 5 semaines !!!! Naturellement ce coup ci, la perte de poid à sans doute aidée mais comme quoi, OPK et tout ça ne sont pas une fatalité.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


200097
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ovaires polykistiques - ovulation

image

Bjr. Voila quelques années que j'ai découvert que j'ai les ovaires polykistiques depuis 3 ans j'ai eu une absence de règles de 2 mois en visite chez la généco elle m'annonce que mes ovaires sont polykistiques et après analyses que mon taux de...Lire la suite

Besoin de parler, deprise causee par problemes de sante - depression, deprime, stress

image

Bonjour à toutes et à tous, Je vais commencer par vous raconter mon histoire. Je suis un homme et j'ai 23 ans, bientôt 24 ans et je vis au Québec. Il y a environ 6 mois, j'étais en bonne santé et je n'étais jamais allé à l'hôpital. J'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages