Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Règles      (1478 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai le syndrome OMPK

Témoignage d'internaute trouvé sur beaute-test
Mail  
| 951 lectures | ratingStar_52296_1ratingStar_52296_2ratingStar_52296_3ratingStar_52296_4

Je suis atteinte du syndrome OMPK et j'ai eu moins de "chances" que Minnie.

Pas de problèmes de poids, de pilosité et d'acné mais par contre lorsque j'ai voulu un bébé, ça a été un peu compliqué.

Il faut savoir qu'il existe plusieurs stades de ce syndrome. Que tu peux être plus ou moins "atteinte" à tel ou tel moment de ta vie car ce sont tout simplement des ovaires qui sont très capricieuses.

Concrètement alors que chez une fille "normale" un follicule murit et libère une ovule, rien n'est aussi simple chez une OMPK.

Les follicules murissent difficilement voire pas du tout dans certains cas causant ainsi dysovulation ou anovulation.

Ce syndrome entraîne un taux anormalement élevé de LH et de testostérone ainsi qu'une insulino-résistance dans la pluaprt des cas.

Personnellement, lorsque j'ai arrêté la pilule en décembre 2006, j'ai eu mes règles 2 mois plus tard… puis plus rien… Au bout de 4 mois j'ai consulté ma gynéco de l'époque qui m'a gentiment dit qu'à 24 ans il y avait pas le feu au lac et que c'était psychologique…

Elle m'a déclanchée mes règles et 3 mois plus atrd, j'en étais toujours au même point, pas de règles à nouveau…

J'ai donc consulté un nouveau gynéco qui m'a fait faire un bilan hormonal et une écho en septembre et octobre 2007.

Cela faisait 9 10 mois que j'avais arrêtée la pilule et le diagnostic est tombé : OMPK.

Anovulation totale donc pas de règles. Mes ovaires étaient pleines de follicules…

On a commencé un 1er traitement par clomid (inducteur d'ovulation en comprimés qui n'est pas constitué d'hormones, ilagit directement sur les ovaires) qui a lamentablement échoué, je n'ai pas ovulé et mes taux d'hormones étaient horribles.

Le 2ème traitement a eu lieu en décembre après un mois de repos sous pilule et un dosage plus fort et là le miracle a eu lieu.

Je précise que j'ai été mise depuis le mois de novembre sous Metformine, un médicament pour diabétiques qui a un effet très bénéfique sur les OMPK (inhibeur de testostérone et baisse l'insiluno-résistance donc facilite l'ovulation).

Si le clomid n'avait pas marché, je serais passée aux injections (qui sont des hormones) et peut être aux inséminations.

Les traitements de l'infertilité vont de la simple induction d'ovulation (comprimés ou injections) à l'insémination et la FIV.

Il y a cependant un autre facteur important : le futur papa.

Selon votre situation a tous les 2, les traitements sont plus ou moins lourds…

Je ne crois pas que le syndrome OMPK prédispose plus aux cancers.

Certaines femmes ont beaucoup plus de chances que d'autres par rapport à ce syndrome, une amie est tombé enceinte en 3 mois. Il m'en a fallu 13… et certaines mettent des années donc il n'y a pas de règles.
  Lire la suite de la discussion sur beaute-test.com


52296
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Douleur anormale au ventre lors d'un orgasme : / - regles et problemes gynecologiques

image

Bonjour Dawn, Je suis exactement dans le même cas que toi… Je ressens des douleurs très fortes, gynécologiques, à chaque orgasme… J'ai été diagnostiquée en 2010 pour une endométriose. J'ai passé une coelio et les douleurs menstruelles...Lire la suite

Fc avril 2013

image

Bonjour j'aimerais me joindre a vous si vous l'accepte. Je me présente Laura 25 ans et chéri 28 ans. Nous sommes en essaie bébé 1 depuis 4 ans, traitement par stimulation et drill ovarien… Je vous explique mon histoire et j'espere que vous...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages