Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Règles      (1478 témoignages)

Préc.

Suiv.

Règles hémorragiques

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2411 lectures | ratingStar_107427_1ratingStar_107427_2ratingStar_107427_3ratingStar_107427_4

Attention, règles abondantes = anémie = carences de fer = grosses fatigues insurmontables, dépression.

Faites des contrôles sanguins ! Pour les celles qui ne supportent pas la prise de fer en cachet, quelques trucs naturels :

- boire un verre de terre dargile par jour, si possible avec la terre (c/ diététique). Ya meilleur mais on shabitue !

- alimentation équillibrée.

- ne pas prendre du fer (ou aliments contenant du fer) en même temps que du calcium, caféine et théine car les molécules entrent en conflit ! Par contre la vitamine C aide à le fixer.

Pour diminuer lhémorragie, lessence de cystus à prendre plusieurs fois par jour dès le premier jour des règles. Cest pas bon mais efficace !

Eviter les vasodilatateurs, comme le café ou laspégic !

La plante du Gatillier aide à atténuer les syndromes prémenstruels.

Voilà mon expérience.

Je souffre de règles surabondantes et douloureuses depuis de nombreuses années. Règles avec contractions, sang foncé avec des caillots, autonomie de 3/4 dh une heure les deux premiers jours, durée de règles de 5 ou 6 jours, dont les deux premiers sont insoutenables sans anti-inflammatoires à haute dose. Perte de sang au moment de lovulation avec douleurs abdominales.

Par contre, j'ai toujours eu un cycle régulier de 25 jours.

Les conséquences périphériques de ce problème :

- Syndromes prémenstruels de toutes sortes (seins qui gonflent variation dun bonnet ! -, humeur massacrante, hyper émotivité, douleurs jusque dans les genoux, etc.).

- Inflammation de lutérus qui gonfle et provoque des douleurs lombaires presque permanentes.

- Souvent obligée de rester couchée ou chez moi les 2 premiers jours.

- Grosses fatigues et dépression dues à de lanémie, elle-même due aux pertes de sang trop abondantes*.

- Il semblerait que des douleurs dépaules puissent aussi découler de ce genre de problèmes. Transmission à travers le système neurovégétatif. Phénomène constaté mais pas très bien connu.

Actuellement, jessaye une technique de massage basée sur la réflexologie : méthode grinberg. Je vous tiendrai au courant !

Sinon, lendométriose sopère et pour prévenir son retour, il faut stopper les règles à grands coups dhormones !
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


107427
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Douleur anormale au ventre lors d'un orgasme : / - regles et problemes gynecologiques

image

Bonjour Dawn, Je suis exactement dans le même cas que toi… Je ressens des douleurs très fortes, gynécologiques, à chaque orgasme… J'ai été diagnostiquée en 2010 pour une endométriose. J'ai passé une coelio et les douleurs menstruelles...Lire la suite

Fc avril 2013

image

Bonjour j'aimerais me joindre a vous si vous l'accepte. Je me présente Laura 25 ans et chéri 28 ans. Nous sommes en essaie bébé 1 depuis 4 ans, traitement par stimulation et drill ovarien… Je vous explique mon histoire et j'espere que vous...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages