Histoire vécue Santé - Maladies > Gynécologie > Règles      (1478 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tout savoir sur les Glaires

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 11322 lectures | ratingStar_51027_1ratingStar_51027_2ratingStar_51027_3ratingStar_51027_4

Tout Savoir Sur Les Glaires :

Les leucorrhées (pertes blanches).

Définition :

Il s'agit d'un écoulement apparaissant à la vulve et tâchant le linge : ces pertes sont l'exagération de la sécrétion génitale normale. Elles peuvent être mousseuses, filantes, glaireuses, blanches ou sales, jaunâtres, verdâtres.

Les sécrétions normales : la glaire d'ovulation et les sécrétions vaginales.

Il existe une sécrétion normale de survenue cyclique et régulière : la glaire d'ovulation. Elaborée à l'intérieur du col de l'utérus, elle apparaît 48 heures avant l'ovulation et parvient à son maximum d'abondance et de fluidité au moment même de l'ovulation.

Elle est blanche, inodore, et empèse le linge. Elle ne provoque pas de symptôme. L'examen ne montre pas d'inflammation, ni de rougeur.

Quand elle est d'abondance modérée, cette sécrétion ne s'extériorise pas trop, mais si elle est importante, elle apparaît à la vulve sous forme d'un liquide muqueux filant comparable au blanc d'uf cru.

Il n'y a pas de traitement puisqu'il s'agit d'un phénomène normal.

Répérer son ovulation :

"ai-je ovulé ? Et si oui quand ? ". Prenons l'exemple d'un cycle de 28 jours.

*Sensation Vaginale :

J6 -) S (sèche).

J7 -) S.

J8 -) H (humide).

J9 -) H.

J10-) H.

J11-) H.

J12-) M (mouillée).

J13-) M.

J14-) H.

J15-) S.

La sensation mouillée est annonciatrice de l'ovulation.

*Apparence De la Glaire :

J6 -) -

J7 -) -

J8 -) -

J9 -) épaisse.

J10-) épaisse.

J11-) épaisse.

J12-) filante.

J13-) filante.

J14-) -

J15-) -

Quelques jours avant les règles glaire épaisse et blanche comme au début du cycle.

Quand la glaire devient filante alors c'est signe d'ovulation. Pic de glaire -> ovulation.

Quand observé la glaire ?

- Chaque fois que l'on va aux toilettes, le soir, avant une relation sexuelle.

- Avant et après avoir uriné en passant du papier sur la vulve (la progression de la glaire est stimulée pendant la miction.

- Si pas de trace a la vulve voir au niveau du col.

*attention ce qui peut faire varier l'apparence de la glaire :

- médicaments.

- cautérisation, conisation, lasérification du col (influence pendant plusieurs mois).

Comment analyser mes glaires cervicales pour déterminer le moment de mon ovulation ?

* L'analyse des glaires cervicales est simple. Il s'agit, tout au long de la journée (et de préférence après votre lever, car elles sont plus abondantes à ce moment) , d'observer vos glaires, d'évaluer leur qualité et de consigner vos observations sur votre graphique de température.

Durant les quelques jours suivant les règles, vous ne devriez pas apercevoir de glaires, sauf si vous ovulez tôt. Ensuite, elles apparaîtront graduellement. Elles seront d'abord peu abondantes, collantes et crémeuses. Ce type de glaires n'est pas très fertile, mais il l'est tout de même un peu. Quelques jours avant l'ovulation (ou le jour précédent ou, encore, le jour même) , vos glaires deviendront filandreuses et glissantes, comme du blanc duf. Elles s'étireront facilement entre votre pouce et votre index, sur plusieurs centimètres, sans se rompre. Vous êtes alors dans votre période la plus fertile, et il est temps pour vous d'avoir des rapports. En effet, les spermatozoïdes se déplacent facilement et peuvent vivre jusqu'à cinq jours dans ce type de glaires. Les glaires s'assècheront ensuite quelques heures avant ou après l'ovulation, très rapidement.

La qualité et l'abondance des glaires sont très fortement lié votre âge. Si vous êtes jeune, il est possible que vous ayez jusqu'à cinq jours de glaires fertiles (blanc duf) avant votre ovulation. Votre fenêtre fertile est alors plus grande. Certaines femmes dans la trentaine auront une fenêtre fertile plus petite : elles peuvent avoir aussi peu que seulement douze heures de glaires fertiles. Il est aussi possible qu'elles n'aient que des glaires crémeuses et collantes, ou un type de glaires intermédiaire entre les glaires crémeuses et les glaires qui ressemblent à du blanc duf. Ces femmes doivent donc en profiter au maximum. Un truc pour vous si c'est votre cas : le Robitussin (sans lettres telles que DM) quelques jours avant l'ovulation. Pour de plus amples renseignements sur son utilisation ou les produits de remplacement, voir plus loin sur la présente page la question Il semble que mes glaires cervicales s'assèchent lorsque je prends Clomid. Est-ce grave ? Que puis-je faire ? . Le principe est le même.

Enfin, si vous ne voyez jamais de glaires, ça ne veut pas nécessairement dire que vous n'en avez pas. Ça peut être tout simplement parce qu'il y en a moins et qu'elles sont surtout visibles sur votre col utérin. Pour le constater vous-mêmes, vous n'avez qu'à insérer deux doigts (comme pour l'examen du col, que nous verrons plus loin) et à aller les chercher là où elles sont produites, c'est-à-dire sur le col.

Les Glaires :

Si j'utilise la méthode de la glaire cervicale, comment est-ce que je peux observer mes sécrétions vaginales ?

1) Votre cycle menstruel commence avec le début de vos règles. Vous serez incapable de vérifier votre glaire cervicale, également appelée mucus vaginal, à ce moment-là en raison de vos menstruations. Les pertes durant vos règles sont habituellement suivies de quelques jours sans mucus vaginal. Vous pouvez les appeler les jours secs. Lorsqu'un ovule commence à maturer, le mucus vaginal apparaîtra à l'ouverture du vagin. Le mucus vaginal est généralement jaunâtre ou blanc, et visqueux et collant. Vous remarquerez que la quantité de mucus sécrétée tout juste avant l'ovulation est plus grande : vous pouvez appeler cela vos jours de sécrétion. Le mucus est habituellement clair et glissant (comme des blancs dufs crus). Lorsque vous pouvez étirer le mucus entre vos doigts, c'est que vous êtes en pleine période de fertilité. Après le début de vos jours de sécrétion, vous pouvez vous attendre à ce que votre mucus vaginal devienne tout d'un coup trouble et collant, que la quantité diminue grandement, et que quelques jours sans sécrétion surviennent avant que vos règles commencent.

2) Comment on fait ? Comment puis-je faire un suivi régulier de mes sécrétions vaginales ? Vous les notez régulièrement et avec exactitude. Comme pour les autres méthodes naturelles, notez les jours de vos règles, vos jours secs et vos jours de sécrétion. Vous devez aussi indiquer les jours troubles et collants. Selon votre degré d'aisance avec votre corps, il y a trois méthodes à utiliser pour vérifier vos sécrétions :

-Essuyez votre vagin avec du papier de toilette avant d'uriner.

-Vérifiez vos sécrétions dans vos sous-vêtements.

-Retirez du mucus vaginal en insérant vos doigts propres à l'intérieur de votre vagin.

-Vous devez vérifier vos sécrétions plusieurs fois par jour pour vous assurer de l'exactitude de vos observations.

Réponses à vos questions :

-La glaire cervicale est-elle une perte blanche ?

Non. Contrairement à ce qui a pu être écrit dans différentes revues par des personnes qui ne connaissent pas la méthode Billings, la glaire cervicale n'est pas assimilable à une perte blanche et ne doit en aucun cas être confondue avec une perte blanche. La glaire cervicale est une substance sécrétée par le col de l'utérus. Comme l'ont montré les Docteurs Billings et le Docteur Odeblad, la présence de cette substance est un maillon essentiel de la fécondité, au point que, à contrario, son absence est souvent impliquée dans de nombreux cas de stérilité. Les rôles irremplaçables de la glaire sont 1) de protéger les spermatozoïdes contre les conditions hostiles du vagin, 2) de condamner la cavité utérine en dehors de la période ovulatoire, et 3) de fournir un appoint énergétique aux spermatozoïdes.

-Quelle est la probabilité d'une grossesse lorsqu'il y a union pendant la période féconde ?

La probabilité de grossesse varie selon le moment de la période fertile en fonction de la phase du cycle et du dernier jour de glaire de type fertile (J désigne le jour sommet) :

Glaire collante J-4 ou avant : 2,4%

Glaire filante J-4 ou avant : 35,3%

Glaire collante J-3 à J-1 : 50,0%

Glaire filante J-3 à J-1 : 54,6%

Jour sommet : 66,7%

Après sommet J+1 : 44,4%

Après sommet J+2 : 20,5%

Après sommet J+3 : 8,9%

Hors période fertile : 0,4%

Toutes phases : 1,2%

Données de l'OMS publiées dans le British Medical Journal du 18/09/93.

-Faut-il avoir des cycles réguliers pour utiliser la méthode d'ovulation Billings ?

Non - La méthode est applicable par toutes les femmes en âge de procréer. Elle leur permet de connaître leur fécondité quelle que soit la longueur de leurs cycles. Le suivi quotidien, au jour le jour, de la fécondité par l'observation des sensations procurées par la glaire cervicale leur permet de vivre en toute sérénité sans avoir à se préoccuper de la longueur de leurs cycles. C'est particulièrement le cas en périodes d'allaitement et de pré-ménopause pour lesquelles la méthode est encore applicable. Peut-on avoir un enfant en ayant une union pendant les menstruations ?

Oui - Il est effectivement possible d'avoir un enfant en ayant une union pendant les règles (menstruations) ou lors de toute période de saignement (à l'approche de la ménopause par exemple). Pour cela, il faut que la période féconde ait commencé pendant ce temps de saignement, ce qui est possible. D'où l'intérêt de connaître sa fécondité et de suivre les règles de la méthode Billings si l'on souhaite différer une grossesse.

-Peut-on avoir un enfant en ayant une union les premiers jours qui suivent les menstruations ?

Etant donné ce qui a été dit dans la réponse fournie à la question précédente, oui. La probabilité que la période féconde ait commencé est d'ailleurs plus grande encore. Même conseils : apprendre à connaître sa fécondité et appliquer les règles de prudence de la méthode Billings. N'hésitez pas à contacter un foyer moniteur dans votre région. Il se fera un plaisir de vous enseigner la méthode.

-Pourquoi la méthode Billings n'utilise-t-elle pas la température comme autre signe de la fertilité ?

Le docteur John Billings a commencé par enseigner la méthode des températures, mais très vite il s'est rendu compte que les femmes n'étaient pas satisfaites par cette méthode qui ne renseigne la femme qu'à posteriori sur sa période féconde. D'où tout son travail de recherches et son aboutissement sur le rôle primordial de la glaire cervicale. A la demande des femmes qui l'avaient aidé par leurs observations, le docteur Billings décida alors d'abandonner la température pour ne conserver que le signe de la glaire. Des études complémentaires ont par ailleurs permis aux docteurs John et Lyn Billings de constater que la température n'est pas aussi bien corrélée que la glaire au jour d'ovulation. Parfois, un décalage de plusieurs jours de la montée de la température est ainsi noté par rapport à ce jour d'ovulation. Le docteur Josef Rötzer, père de la méthode sympto-thermique qui a utilisé les travaux des docteurs Billings sur la glaire cervicale pour définir sa méthode qui allie plusieurs signes, reconnaît dans son livre ("L'art de vivre sa fertilité - Méthode sympto-thermique de régulation naturelle des naissances" - Edition Nouvelle Cité - 1999) , page 31: "Toutes les femmes capables d'observer la glaire G ne doivent pas se limiter à la seule méthode de la température (elles risquent des grossesses surprises de cette façon) ". Par ailleurs, dans certaines situations particulières telles que l'allaitement ou à l'approche de la ménopause, la température n'est d'aucune utilité à la femme, car sans variation. Seul le signe de la glaire peut alors lui permettre de connaître et de suivre sa fertilité. D'où l'intérêt de faire comme les femmes qui ont permis aux docteurs Billings de définir les règles de prudence de leur méthode : apprendre à reconnaître le signe de la glaire et uniquement celui-là. Ce que font en particulier toutes les femmes des pays en voie de développement, qui n'ont souvent pas les moyens d'acheter un thermomètre.

-A quoi ressemble la glaire quand l'ovule a été fécondé ?

Rappelons tout d'abord que dans le cycle de la femme, la glaire ayant des caractéristiques fertiles n'est perceptible que pendant la période féconde. En dehors de cette période, la femme se sent sèche et il n'y a pas de sécrétion de glaire. Pendant la période féconde, le profil de glaire est un profil en évolution qui change de jour en jour jusqu'au "Jour Sommet" qui correspond au dernier jour de glaire qui donne une sensation de glissement, de lubrification, et qui est le mieux corrélé au jour de l'ovulation. Ce Jour Sommet n'est connu que le jour qui le suit, parce que la femme constate alors un tarissement dans la sensation. Elle ressent une sécheresse les jours qui suivent le Jour Sommet. Il peut y avoir 1 ou 2 jours de présence de glaire après le Jour Sommet mais la sensation est la sécheresse. Le jour du tarissement, la femme peut dire : "c'était hier mon Jour Sommet". Que l'ovule ait été fécondé ou non, le profil de glaire suit ce qui vient d'être dit. Il n'est donc pas possible avec la glaire de savoir si l'ovule a été fécondé. Pour le savoir, il faut attendre l'arrivée des menstruations. Si elles ne se produisent pas au plus 16 jours après le Jour Sommet, il y a eu fécondation. Pour avoir une information complète sur la glaire cervicale.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


51027
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Douleur anormale au ventre lors d'un orgasme : / - regles et problemes gynecologiques

image

Bonjour Dawn, Je suis exactement dans le même cas que toi… Je ressens des douleurs très fortes, gynécologiques, à chaque orgasme… J'ai été diagnostiquée en 2010 pour une endométriose. J'ai passé une coelio et les douleurs menstruelles...Lire la suite

Fc avril 2013

image

Bonjour j'aimerais me joindre a vous si vous l'accepte. Je me présente Laura 25 ans et chéri 28 ans. Nous sommes en essaie bébé 1 depuis 4 ans, traitement par stimulation et drill ovarien… Je vous explique mon histoire et j'espere que vous...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages